Le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde à Landerneau, à l’occasion de l’université régionale du parti avec Michel Canévet

26 septembre 2016

LANDERNEAU

udiland

Le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde (3e en partant de la gauche) était hier, à Landerneau, à l’occasion de l’université régionale du parti avec Michel Canévet.

Alors qu’à Guidel (56) se tenait, hier, l’université d’été du MoDem, en présence de François Bayrou, environ 120 membres de l’UDI (Union des démocrates et indépendants) se sont réunis hier, au Family, à Landerneau,
à l’occasion de la deuxième université régionale du parti, présidé par Jean-
Christophe Lagarde. « Le problème numéro un en France, ce n’est pas l’identité. Ce n’est pas à cela que pensent les gens qui vont perdre leur emploi, par exemple. Il s’agit plutôt d’un chiffon rouge et, derrière, il y a toujours une lame », a fustigé le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, hier, à Landerneau, après les récents propos de l’ancien chef de l’État, au sujet de « nos ancêtres les Gaulois ».

« Bayrou n’est pas le centre »
L’UDI n’a pas de candidat à la primaire à droite. « Cela aurait impliqué que l’on se range derrière le vainqueur », précise Jean-Christophe Lagarde. Or, si ce devait être Nicolas Sarkozy, on l’a compris, ce serait problématique. Le parti centriste va bientôt inviter ses membres à voter pour un des candidats. À l’issue des primaires, il décidera de l’attitude à suivre. Se rallier au candidat qu’elle aura soutenu, s’il l’emporte ? Présenter son propre candidat, dans le cas contraire ? Soutenir quelqu’un d’autre ? « Je ne fais pas de politique fiction », répond prudemment Jean-Christophe Lagarde. Qui a des mots durs aussi envers François Bayrou (MoDem), dont il a été porte-parole à la présidentielle de 2007.

« Je ne comprends pas son attitude de rejet à l’égard d’Emmanuel Macron. Pour une fois que quelqu’un nous tend la main, il dit vouloir regretter une OPA de sa part sur le centre. Mais la politique, ce n’est pas de l’économie et Bayrou n’est pas le centre ». Jean-Christophe Lagarde souhaite, pour la présidentielle, un élargissement de la prochaine majorité face à la « place excessive des extrêmes », Le Pen et Mélenchon.

Bayrou appelle à voter pour Juppé
Hier, lors de son discours de clôture de l’université d’été du MoDem, à Guidel-Plages, François Bayrou a, lui, multiplié les critiques à l’encontre de l’ancien président de la République, sans jamais le nommer, pour légitimer son ralliement à Alain Juppé « un homme de volonté, de parole et d’honneur ». En clair, l’opposé de l’autre favori à la primaire, celui qui « préfère la division et l’affrontement ». D’ailleurs, si « cette option » remportait la primaire, François Bayrou se présenterait à la présidentielle. Dans le cas contraire, il saura aussi capitaliser sur son soutien à Alain Juppé.« Ce sera l’occasion de faire renaître le grand courant du centre français. »

Article Le Télégramme

Université de l’UDI à Landerneau

25 septembre 2016

LANDERNEAU

Université régionale de l’UDI de Bretagne à Landerneau ce dimanche avec la participation de Jean Christophe Lagarde, président national, des sénateurs Joël Guerriau (44) et Françoise Gatel (35) de nombreux élus de Landerneau et du Finistère, pour un mouvement centriste actif et conquérant en Bretagne.

mcunvland

Intervention de Michel Canévet lors de la seconde université d’été de l’UDI à Landerneau devant plus de 150 personnes.

jclagardeudi

Discours de clôture de Jean Christophe LAGARDE Président de l’UDI.

mcjcl1

Michel Canévet et Jean Christophe Lagarde

Inauguration de l’extension restructuration du foyer de vie de Pen ar Prat

23 septembre 2016

PLONÉOUR-LANVERN

Inauguration de l’extension restructuration du foyer de vie de Pen ar Prat à Pont L’abbé géré par la mutualité 29-56 pour l’accueil de 30 personnes dont beaucoup en fauteuil.

mcpenarprat

4 rotary de Cornouaille…

22 septembre 2016

mcrot

4 rotary de cornouaille, coordonnés par Bernard Cabelguen, lancent 1 opération 1€ 1 emploi pour accompagner financièrement les créateurs d’entreprises.

Une belle opération qui avait soutenu l’an passé 3 projets. Avis aux entrepreneurs.

Journée du Patrimoine : Lanvern

18 septembre 2016

PLONÉOUR-LANVERN

mcmil

Journée du patrimoine à Plonéour-Lanvern avec présentation de la restauration de la statue la vierge à l’enfant, visite du moulin a eau chez Jean Toullec a Meil Lanvern, affluence au bistro chez Milou réouvert exceptionnellement par l’association du quartier de Lanvern et visite à la chapelle restaurée de Lanvern ou le prochain projet portera sur la création de vitraux.

mcmilou

Chez Milou comme il y 50 ans !

Remise de médailles et diplôme de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif

18 septembre 2016

PONT L’ABBÉ

mcbask

Remise de médailles et diplôme de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif à 4 responsables du Pont l’Abbé Basket Club : 3 membres de la famille Le Berre et Patricia Le Noret, de Plonéour Lanvern.
J’ai salué tant d’années d’engagement pour le basket, un Club bigouden qui fonctionne bien, lors de la réception en Mairie de Pont l’Abbé, capitale du pays bigouden par Stéphane Le Doaré, récemment devenu Maire.

UDI Bretagne : La rentrée à Landerneau

15 septembre 2016

LANDERNEAU

udiun

Article du Télégramme du 16 septembre 2016

Forum des associations à Plonéour-Lanvern ce samedi

10 septembre 2016

PLONÉOUR-LANVERN

mcforasso

Ce samedi 60 associations de Plonéour-Lanvern présentes au 9e forum des associations à la Halle Raphalen à Plonéour-Lanvern

Réunion UDI du Finistère

6 septembre 2016

CHATEAULINmrreuudi

Réunion départementale de l’UDI du Finistère sous la présidence de Michel CANÉVET président.

A l’ordre du jour :

  • Préparation de l’université d’été de l’UDI Bretagne du 25 septembre
  • Situation politique et économique de la France
  • Elections législatives 2017

Université UDI Bretagne le 25 septembre 2016 à Landerneau – Programme et inscription

3 septembre 2016

Université UDI Bretagne le 25 septembre 2016 à Landerneau – Programme et inscription

mcuniv2016.pngTélécharger ici pour s’inscrire

Congrès de l’alliance centriste, composante de l’UDI à Paris ce samedi

3 septembre 2016

PARIS

MCCENTRISTE

Congrès de l’alliance centriste, composante de l’UDI à Paris ce samedi avec @jeanarthuis et @philippefolliot, présidents et @philippegrigy, trésorier national.


Ré-intérresser les français avec l’action publique est indispensable dans un contexte où l’offre actuelle des candidats aux primaires ne donne pas envie de s’investir pour notre pays. Pourtant, la France est un pays formidable ou l’on peut agir et entreprendre, vivre et découvrir, apprendre et faire connaître. Ayons confiance en un idéal européen à construire ensemble et à l’ouverture sur le monde. Autant de liberté que possible, autant de régulation que nécessaire, tel est la vision de l’alliance centriste.

Extension des locaux de la communauté de communes du haut pays bigouden

2 septembre 2016

POULDREUZIC

extcomcom

Extension des locaux du siège de la Communauté de communes du Haut Pays Bigouden en cours.

Créée au 1er janvier 1994, comptant 10 Communes pour 18000 habitants, la Communauté étend ses locaux pour rassembler ses services administratifs sur 1 seul site, disposer de salles de réunions et équipements compte tenu du rôle central de la Communauté pour l’ouest Cornouaille, et accueillir les entrepreneurs par la mise à disposition de locaux partagés de travail.

Université UDI Bretagne le 25 septembre à Landerneau

02 septembre 2016

LANDERNEAU

mcuniv16

Programme à venir.

Rentrée scolaire à Plonéour-Lanvern

1er septembre 2016

PLONÉOUR-LANVERN

mcrentres

Rentrée scolaire à Plonéour-Lanvern ce jour.

Tournée de transport scolaire dès 8h ce matin dans l’un des 2 cars, André Quéau, Maire-adjoint délégué aux affaires scolaires dans l’autre.

Accueil des parents à l’école publique élémentaire qui accueille 181 élèves, puis à l’école maternelle publique ou 112 élèves sont inscrits, et 264 élèves accueillis à l’école Notre Dame de Bon Secours.

Crise laitière

31 août 2016

MAHALON

mclait

Crise laitière. Les producteurs de lait n’en peuvent plus de subir un prix d’achat ferme leur production à un prix inférieur au coût de revient, moins de 30 centimes au litre depuis 1 an et demi.

Réunis à Létrevet en Mahalon, ils exigent une régulation européenne afin d’arrêter l’augmentation de la production qui entraîne les prix vers le bas. Comment accepter, alors que la vente à perte est interdite en France qu’ils perdent de l’argent en travaillant dur, 7/7j ?

Je soutiens cette nécessité de régulation pour que la désespérance ne s’étende pas dans nos campagnes. La réalité économique et humaine doit primer sur les considérations purement mercantiles.

Repas de rentrée des enseignants et personnels de l’ensemble des écoles primaires de Plonéour-Lanvern

31 août 2016

PLONÉOUR-LANVERN

mcrepens.jpg

Repas de rentrée des enseignants et personnels de l’ensemble des écoles primaires de Plonéour-Lanvern organisé par la Municipalité au restaurant municipal.


Les effectifs scolaires augmentent un peu à l’école maternelle publique (autour de 110), diminuent un peu à l’école élémentaire publique (autour de 180) et augmentent sensiblement à l’école Notre Dame de Bon Secours (autour de 250).

Réunion de travail à la résidence Parc an Id EHPAD de Pouldreuzic

30 août 2016

POULDREUZIC

mcparcid.jpg

Réunion de travail à la résidence Parc an Id EHPAD de Pouldreuzic avec la Vice-présidente du Conseil départemental en charge des personnes âgées, Albert Le Berre, Vice-président du Haut Pays Bigouden, et les Conseillers départementaux du canton de Plonéour-Lanvern, Jocelyne Plouhinec et Jean-Francois Le Bléis, sur le projet de restructuration de l’établissement.

 

Départ de Soeur Thérèse, responsable de la communauté de Jésus à Plonéour-Lanvern

29 août 2016

PLONÉOUR-LANVERN

mcdep

Pot de départ de Soeur Thérèse, responsable depuis 9 ans de la Communauté des filles de Jésus, dite communauté de Kermaria.

Elle quitte cette communauté de 15 soeurs présentes à Plonéour-Lanvern depuis 4 décennies.

Un pot de départ co-organisé par la Municipalité et la Paroisse de Plonéour en présence du père Stéphane Le Sonn curé responsable du secteur.

Fête de la crêpe à Plonéour-Lanvern, 21ème édition

12 août 2016

PLONÉOUR-LANVERN

mcfdc

Ce vendredi 12 août 2016, 21ème fête de la crêpe qui a réuni plus de 1 200 personnes, à la Halle Raphalen à Plonéour-Lanvern. Un succès toujours grandissant chaque année. Michel CANÉVET, Sénateur Maire de Plonéour-Lanvern ouvre la fête en tenue avec la marinière et le tablier comme les crêpières sur la droite de la photo. La soirée se termine par un Fest-Noz avec le cercle celtique Ar Vro Vigoudenn.

 

Universités d’été de Bretagne de l’UDI

10 août 2016

QUIMPER

mcunivete

Ce mercredi 10 août 2016, réunion préparatoire des Universités de Bretagne de l’UDI qui auront lieu cette année à Landerneau le dimanche 25 septembre 2016, de 10h à 16h, sous la présidence de Michel CANÉVET, Sénateur du Finistère. D’ores et déjà il faut retenir cette date. Le programme sera établi dans les prochains jours

 

La lettre n° 8 – Été 2016

22 juillet 2016

La lettre n° 8 – Été 2016

L0801
Lire la suite

Tribune : Un nouveau projet pour l’Europe

21 juillet 2016

TRIBUNE Michel Canévet  – EUROPE :

Un nouveau projet pour l’Europe

Après le Brexit, la menace d’une déconstruction de l’Europe plane. La France doit réagir sans délai en portant un nouveau projet pour l’Europe : le chantier européen, trop longtemps repoussé, appelle une vision nouvelle, à la fois sociale et politique. Les jeunes européens sont aujourd’hui bien conscients qu’ils sont et doivent être les acteurs d’une Europe qui bouge. Encourageons cette dynamique.

La construction européenne progressera si les États membres parviennent à s’adapter aux nouveaux défis du monde contemporain. Trois chantiers m’apparaissent prioritaires : l’harmonisation fiscale entre Etats membres, l’avènement d’une Europe sociale et le développement du numérique.

Une Europe sociale indispensable

Avant l’Europe fiscale, il faut réussir l’Europe sociale. La question des travailleurs détachés en montre toute l’actualité. L’impopulaire figure du plombier polonais traduit assez mal les avancées européennes en la matière : les travailleurs des différents Etats membres peuvent se déplacer et conserver leurs acquis sociaux lors de missions contractuelles effectuées dans un autre pays (salaire minimum, temps de travail ou encore conditions de travail – hygiène ou encore parité). Le 8 mars dernier, la Commission européenne a révisé la réglementation européenne en réformant les modalités de rémunération des travailleurs détachés, les conditions des intérims et les modalités des détachements au-delà de 24 mois de travail.

Alors plutôt que de complexifier toujours plus notre législation, alignons le droit du travail français sur un modèle européen général. Nous garantirons ainsi la mise en place d’un socle commun d’acquis sociaux. Protectrice, cette Europe sera du même coup garante d’une concurrence saine entre Etats membres, essentielle au développement et à la compétitivité de nos économies.

L’Harmonisation fiscale, priorité pour parfaire l’Union économique

Les distorsions fiscales actuelles entre Etats membres sont révélatrices d’une gouvernance économique non aboutie. Au lieu d’être l’instrument d’une politique économique globale, l’instrument fiscal sert une concurrence déloyale entre Etats membres, favorisant l’émergence d’une Europe à plusieurs vitesses.

Les politiques de dumping fiscal en sont les signes les plus visibles. Profitant dans certains pays à quelques multinationales de premier plan, ces pratiques doivent être encadrées avec vigueur. Le 14 octobre dernier, le système fiscal irlandais a ainsi été qualifié d’anti-concurrentiel au regard de l’article 107 du Traité de Rome.

La concurrence fiscale est pourtant une réalité. La TVA et l’Impôt sur les Sociétés sont symptomatiques des difficultés d’harmonisation entre Etats membres.

Malgré certaines avancées (comme la mise en place d’une assiette uniforme par l’Acte Unique Européen en 1986 visant à lutter contre les disparités de prélèvement), les taux d’imposition à la TVA restent trop hétérogènes. La Commission européenne fut à l’initiative de plusieurs plans d’harmonisation, par exemple son plan « Vers un espace TVA unique dans l’Union » adopté le 7 avril 2016. Mais dénoncées par ses détracteurs comme autant de symptômes d’un fédéralisme rampant, et fragilisées par un manque de volonté notoire des responsables européens, ces initiatives se sont, pour l’heure, toutes soldées par des échecs.

Concernant l’IS : les entreprises françaises sont imposées à 33% sur leurs bénéfices (env. 25% après déductions et avantages fiscaux) alors que les sociétés irlandaises, par exemple, sont imposées à 12,5%. La proposition européenne de l’ACCIS (Assiette Commune Consolidée pour l’Impôt des Sociétés) semble aller dans le bon sens, même si le calendrier est ambitieux : la réduction des charges administratives et des coûts de conformité est annoncée pour décembre 2017.

Aussi, forte d’une fiscalité harmonisée, la Maison Europe serait ainsi dotée de fondations solides pour évoluer dans la bonne direction.

Vers une Union Européenne du Numérique ?

Enfin, le pari européen est celui du numérique et des nouvelles technologies. L’Union Européenne doit favoriser ces secteurs d’activité et outils innovants, au coeur des mutations profondes que la mondialisation impose à nos start-ups comme aux entreprises du CAC 40.

L’accès au numérique doit être favorisé pour rattraper notre retard. Saisissons toutes les opportunités. La communauté scientifique européenne insiste sur la nécessaire promotion du codage dès le plus jeune âge afin de doter nos futurs entrepreneurs des outils utiles pour réussir dans le monde de demain. Un programme européen d’incubateurs permettrait également de favoriser l’accès des jeunes aux nouvelles technologies. Le Projet de loi pour une République Numérique, en poursuivant tout à la fois “sécurité des internautes” et “accès du numérique pour tous” constitue une avancée bienvenue, mais insuffisamment ambitieuse. Le numérique doit être une préoccupation de premier plan pour la France de demain, comme pour l’Europe qui se renouvelle.

Une Europe fiscale, sociale, et numérique : trois nouvelles facettes pour un projet européen à réinventer. Sur ces sujets, la France et ses partenaires européens ont le devoir de proposer des solutions innovantes. Parmi elles, la proposition d’un Erasmus européen de l’apprentissage, formulée par le député européen Jean Arthuis, est un exemple inspirant. Agissons pour que cet esprit avant-gardiste guide l’Europe de demain, une Europe citoyenne et audacieuse.

Les fêtes maritimes à Brest

18 juillet 2016

BRESTmcbrest4

Les fêtes maritimes de Brest se poursuivent ce lundi jusqu’à demain mardi pour la traversée vers Douarnenez où se poursuivent le ballet des vieux gréements sous une ‪#‎bretagne‬ ensoleillée

Tour de Bretagne international féminin, départ de Plonéour-Lanvern

17 juillet 2016

PLONÉOUR-LANVERN

Tour de Bretagne international féminin, départ de Plonéour-Lanvern

mctbif

Départ de la 4e et dernière étape du Tour de Bretagne international féminin ce dimanche à Plonéour-Lanvern pour un parcours de 112,6 kilomètres, à travers le Pays Bigouden en direction du Cap Sizun pour une arrivée à Poullan sur Mer.

Inauguration du moulin de Lézuoc à Telgruc sur Mer

16 juillet 2016

TELGRUC SUR MER

mctelgruc.jpg

Inauguration du moulin de Lézuoc à Telgruc, en présence de Dominique Le Pennec, Maire de Telgruc sur mer ce samedi, et de Daniel Moysan, Maire-Président de la presqu’île de Crozon, site magnifique donnant sur la baie de Douarnenez.

Cérémonie du 14 juillet à Plonéour-Lanvern

14 juillet 2016

PLONÉOUR-LANVERN

mc140716

Un aigu sentiment de fierté en ce vive la République et vive la France !

Michel Canévet

mcsap1407

Décoration de pompiers volontaires du CIS de Plonéour-Lanvern en fin de cérémonie du 14 juillet 2016

Nouvelle page Facebook

13 juillet 2016

Nouvelle page Facebook

mcfbsenat

Bonjour à tous,

Je lance aujourd’hui ma page Facebook !

Voici ci-dessous le lien :

https://www.facebook.com/Mcanevet29/?fref=ts

Vitrine de mon action en tant que Sénateur-maire du Finistère, elle relayera mes prises de position, l’actualité sénatoriale et les moments forts de ma présence sur le terrain.

Soucieux d’être le plus transparent possible dans l’exercice de mon mandat, je souhaite que chaque Français s’empare de cette plateforme pour s’exprimer.

A très vite !

Michel Canévet

Rencontre avec le PDG d’air-France Frédéric Gagey sur l’attractivité de la ‪#rance‬.

12 juillet 2016

mcaf1

Rencontre avec le PDG d’air-France Frédéric Gagey sur l’attractivité de la ‪#‎france‬. Je rappelle les retards réguliers sur la ligne de Quimper-Paris et insiste sur la nécessité d’une qualité de service, ainsi que sur les conditions de la compétitivité économique de la compagnie dont les comptes se sont redressés de -500 millions en 2011 à + 500 millions € de résultat d’exploitation en 2015, en grande partie du fait de la baisse du coût du carburant.

Conseil Communautaire du Haut Pays Bigouden à Landudec

11 juillet 2016

LANDUDEC

mccc1107

Conseil Communautaire du Haut Pays Bigouden à Landudec pour examiner les rapports d’activités déchets, eau et assainissement, les subventions et diverses questions économiques et budgétaires.

 

Jean-Léonce Dupont, Sénateur UDI-UC du Calvados interpelle le ministre de l’intérieur sur les temps de travail des sapeurs pompiers professionnels

12 juillet 2016

mcle

Jean-Léonce Dupont, Sénateur UDI-UC du Calvados interpelle le ministre de l’intérieur sur les temps de travail des sapeurs pompiers professionnels et notamment l’interprétation des 2 gardes hebdomadaires de 2x24h et la limite des 44h en moyenne sur 12 semaines. Dans sa réponse Bernard Cazeneuve ramène aux CA des services départementaux l’organisation du temps de travail et annonce une circulaire ministérielle à ce sujet comme demandé par Jean-Léonce Dupont.

Réunion de travail en préfecture du Finistère autour de la ministre du logement

11 juillet 2016

mcpinel

Réunion de travail en préfecture du Finistère autour de la ministre du logement. J’évoque les perspectives de logements à produire pour lesquels, même si les dossiers de permis augmentent, restent loin des objectifs prévus : veiller comme le demande la fédération du bâtiment à limiter les normes nouvelles qui accroissent les coûts, revoir la baisse des aides de l’Etat à la construction de logements locatifs publics, revoir le zonage Pinel pour la défiscalisation. Autres points que j’ai évoqué : d’une part la loi littoral qui contrarie les PLU en zone littorale et empêche la concrétisation de projets économiques (ex SILL à Plouvien), d’autre part les aides au logement en cas de baisse soudaine de revenus ou il faut attendre jusqu’à 2 ans pour réexaminer les dossiers !

Légion d’honneur : Michel Canévet pour la fin des rétributions

7 juillet 2016

Légion d’honneur. Un Sénateur du Finistère pour la fin des rétributions

mcdh

  • Le sénateur Michel Canévet (UDI-UC) demande que soit mis fin au versement des traitements liés à la Légion d’honneur. | Archives AFP

Le sénateur Michel Canévet (UDI-UC) a proposé l’extinction progressive des traitements liés à la Légion d’honneur et à la Médaille militaire, dont le montant est devenu symbolique.

Dans un rapport publié jeudi, l’élu du Finistère souligne que « toutes les décorations de l’ordre de la légion d’honneur attribuées aux militaires et assimilés, au titre militaire actif, ainsi qu’aux personnes décorées pour faits de guerre, en considération de blessure de guerre ou de citation » et « toute concession de médaille militaire » donnent droit à un traitement, compris entre 4,57 et 36,59 euros par an.

Frais de gestion

Or le coût de gestion de ces traitements « serait compris entre 650 000 et 800 000 euros par an, à comparer aux 720 000 euros effectivement versés en 2015 aux médaillés militaires et légionnaires concernés », ajoute-t-il.

Dans ces conditions, M. Canévet propose « de mettre ces traitements en extinction et, en contrepartie, de verser les sommes ainsi dégagées aux sociétés d’entraide des membres de la Légion d’honneur et de la Médaille militaire, voire à l’Office national des anciens combattants (ONAC) ».

Article Ouest-France

http://www.ouest-france.fr/politique/institutions/legion-dhonneur/legion-dhonneur-un-senateur-du-finistere-pour-la-fin-des-retributions-4352745

Réponse à une question au Gouvernement

6 juillet 2016

Réponse à une question

La question orale sans débat que vous avez déposée a obtenu une réponse.

Promotion des métiers de la pêche

Question n° 1406S adressée à M. le secrétaire d’État, auprès de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, chargé des transports, de la mer et de la pêche

Question de Michel CANÉVET : M. Michel Canévet attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, chargé des transports, de la mer et de la pêche sur l’évolution nécessaire de l’offre de formation aux métiers de la pêche. La pêche est une activité maritime essentielle, en pays de Cornouaille et, singulièrement, dans les ports bigoudens, notamment en raison de ses incidences sur l’emploi et l’économie locale. Or, il faut constater la réduction programmée du nombre de navires et, surtout, le désintérêt de nos concitoyens pour les métiers de la pêche en mer car c’est bien le manque de marins – hommes et femmes – qui est, aujourd’hui, la cause essentielle de la baisse du format de l’activité de pêche, alors même que le nombre de demandeurs d’emploi ne cesse de croître. Le lycée maritime implanté sur la commune de Lechiagat-Treffiagat – le seul dans le département du Finistère – souhaite faire évoluer son offre de formation en proposant le premier brevet de technicien supérieur (BTS) « pêche » qui n’existe pas, à ce jour, sur la façade atlantique. Il souhaite savoir si le Gouvernement envisage son ouverture à la prochaine rentrée scolaire.

Michel CANÉVET : J’ai souhaité interroger le secrétaire d’État chargé de la mer pour lui rappeler toute l’importance que, à la pointe de la Bretagne, nous attachons aux questions maritimes et, en particulier, à la pêche.

Sur la zone du quartier d’immatriculation – l’ancien quartier maritime -, on observe une diminution du nombre de marins, tout simplement parce qu’il n’y a pas suffisamment de jeunes – ou de moins jeunes – attirés par le métier. Cela est particulièrement inquiétant pour l’avenir d’un secteur, celui de la pêche, extrêmement important pour la Bretagne en termes d’emplois et d’activité.

Voilà quelques années, la région Bretagne a rationalisé l’organisation des formations maritimes pour ne plus maintenir qu’un seul établissement d’enseignement de type lycée dans chaque département.

Le lycée maritime du Guilvinec, qui est implanté sur la commune de Tréffiagat-Léchiagat et accueille actuellement une centaine d’élèves, est ainsi le seul du Finistère. Il a, depuis quelque temps déjà, formulé une demande d’ouverture d’une section de préparation au brevet de technicien supérieur « pêche », pour élever le niveau de la formation et essayer ainsi de répondre à un certain nombre d’attentes des professionnels du secteur. Il s’agit aussi d’inciter davantage de jeunes à s’intéresser aux métiers de la pêche en leur assurant une formation de très bon niveau.

Je souhaitais interroger le Gouvernement, madame la secrétaire d’État, sur la suite donnée à cette demande de création d’une préparation au BTS « pêche » au lycée maritime du Guilvinec.

Réponse de Madame la secrétaire d’État.

Madame Barbara Pompili, secrétaire d’État auprès de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, chargée de la biodiversité.

Monsieur le sénateur, je vous prie tout d’abord de bien vouloir excuser M. Vidalies, qui ne pouvait être présent ce matin.

Le renouvellement de notre flotte de pêche est une priorité du Gouvernement, notamment pour soutenir nos entreprises de pêche maritime, qui constituent un pan important de notre économie maritime.

La conjoncture est plutôt positive. Les constructions de navires neufs et les acquisitions sont en augmentation, ce dont on ne peut que se féliciter. Les salaires actuels sont rémunérateurs et attractifs. Toutefois, les armements signalent encore, comme vous, des difficultés à attirer les jeunes vers les métiers de la pêche.

La question de la rénovation de la formation professionnelle maritime est donc au cœur de l’action qu’Alain Vidalies mène dans le domaine maritime, et plus particulièrement dans le secteur de la pêche. Il s’agit de répondre à l’évolution des technologies, au développement d’activités nouvelles en mer et à l’émergence de nouveaux métiers qui participent à la « croissance bleue ».

Ainsi, l’ouverture des premières classes de préparation au BTSM, le brevet de technicien supérieur maritime, a eu lieu à la rentrée 2014. À cette occasion, la formation de techniciens supérieurs opérationnels dans les domaines non seulement de la pêche et de la gestion de l’environnement marin, mais aussi de la maintenance des systèmes électro-navals, a été privilégiée.

La région Bretagne a bénéficié de ce renforcement de l’offre de formation. En effet, cette région accueille quatre des douze lycées professionnels maritimes sous tutelle du ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, et quatre des dix classes qui composent le dispositif du BTSM.

La première promotion de diplômés sortira en juin 2016. Avant d’envisager de poursuivre le déploiement du dispositif mis en place, une évaluation sera effectuée, notamment au regard des emplois proposés aux titulaires du BTSM et de la poursuite par certains d’entre eux de leurs études.

C’est sur cette base, et en concertation avec les conseils régionaux intéressés, que pourront être envisagés le développement de ce type de formation et l’éventuelle ouverture de nouvelles classes. M. Vidalies sait que plusieurs lycées maritimes sont candidats, notamment celui du Guilvinec.

La parole est à M. Michel Canévet

Michel CANÉVET : J’attendais de Madame la secrétaire d’État une réponse beaucoup plus positive que celle que j’ai entendue ! Certes, elle évoque des perspectives, mais les attentes sont extrêmement fortes, en matière d’adaptation des formations aux besoins, dans la zone du quartier maritime du Guilvinec et, au-delà, dans toute la Bretagne.

Certes, la flottille est en train, fort heureusement, de se renouveler. Elle en avait bien besoin, puisque la moyenne d’âge des bateaux, de l’ordre de vingt-sept ou vingt-huit ans, est extrêmement élevée. Or, si l’on veut attirer demain des hommes vers la pêche, les outils de pêche devront être modernes et adaptés. Le renouvellement de la flottille est donc indispensable.

Cependant, aujourd’hui, le problème est d’éviter un exode de bateaux. Pour cela, il faut qu’il y ait des marins, et, pour qu’il y ait des marins, il faut mettre en place des campagnes de sensibilisation et des formations attractives. Nous pensons, avec les professionnels du secteur, que l’ouverture d’une formation au BTSM serait de nature à attirer des jeunes.

Il faut rappeler que pas une seule formation au BTS « pêche » n’est actuellement ouverte sur la façade atlantique. Il est important que, sur cette façade maritime essentielle pour les activités halieutiques en France, le dispositif de formation réponde véritablement aux besoins.

Je compte sur votre soutien, madame la secrétaire d’État, pour relayer auprès de votre collègue notre souhait qu’une formation de type BTS ouvre à la prochaine rentrée scolaire au lycée maritime du Guilvinec.

 

Inauguration des locaux du centre nautique à Loctudy

2 juillet 2016

LOCTUDY

mccn1
Parfaitement en phase avec l’ouverture de la saison estivale, Alexandra Le Bléis, présidente du Cercle nautique de Loctudy et Christine Zamuner, maire, ont inauguré samedi les nouveaux locaux du club, en présence de nombreux élus et invités, parmi lesquels la députée Annick Le Loch, le sénateur Michel Canévet, la conseillère départementale Nathalie Tanneau, et les parrains du club, Vincent Riou, Éric Péron et Neil Pryde. Initié en 2013, lors de la mandature de Joël Piété, ce projet d’extension et de rénovation du Cercle nautique a été confirmé par l’actuelle majorité et le chantier a débuté en septembre dernier. « Le montant des travaux s’élève à environ 300.000 € », a souligné, dans son discours, Christine Zamuner.

Vestiaires, sanitaires et terrasse
Refaits de fond en comble, les vestiaires et sanitaires situés au rez-de- chaussée du bâtiment sont aujourd’hui dignes d’un club qui voit passer environ 4.000 personnes chaque année dans ses locaux. À l’étage, une nouvelle terrasse située au nord-ouest du bâtiment communique avec le clubhouse, lui aussi réaménagé.

Photo et article du télégramme

Déplacement de la délégation sénatoriale aux entreprises dans les Hautes Alpes

30 juin 2016

Déplacement de la délégation sénatoriale aux entreprises dans les Hautes Alpes

mcdel

Déplacement de la délégation sénatoriale aux entreprises dans les Hautes Alpes à la rencontre des entrepreneurs du département et la visite de 3 entreprises : ARD à Gap, société de services et matériels informatiques combinant sécurité et monétique, Abrachy, pme de travaux publics à Tallard et Icarius aerotechnics, spécialisée dans la maintenance aéronautique sur l’aéropole de Tallard.

Le 05, département touristique, composé de pme d’activités diversifiées.

mcdel2

Audition de la cour des comptes sur la situation et les perspectives des finances publiques par les commissions des finances et des affaires sociales du ‪Sénat‬.

29 juin 2016

Audition de la cour des comptes sur la situation et les perspectives des finances publiques par les commissions des finances et des affaires sociales du ‪#‎Senat‬.

mccompt

La cour rappelle que la réduction du déficit public de 2015 provient pour les 2/3 des collectivités locales et pour une part réduite de la sécu. La France est en décalage persistant avec les voisins européens. Ainsi de 2010 à 2015 la dépense publique a augmenté plus en France que dans la plupart des autres pays européens (sauf l’Allemagne mais qui affiche des comptes positifs). La dette publique dépasse de 5 points la moyenne de la zone euro. Enfin, la cour signale un risque significatif de non-respect des objectifs de déficit de 2017 et un montant d’économies sensiblement inférieur en 2015 au montant affiché par le Gouvernement.