Pêche et obligation de débarquement : Le sénateur Michel Canévet interroge le Ministre dans l’hémicycle

12 novembre 2019

canevet1

compresse1

Pêche et obligation de débarquement :

Le sénateur Michel Canévet interroge le Ministre dans l’hémicycle

A l’occasion de la séance des Questions Orales, mardi matin, le Sénateur Michel Canévet (Union Centriste) a interrogé Didier Guillaume, le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, sur les conditions de mise en œuvre de l’Obligation de Débarquement -appelée également « interdiction de rejet »-, un sujet particulièrement important au vu de l’activité significative que représente la pêche pour la France et le Finistère.

Avant de souligner l’excellent travail et les propositions faites par le Comité Départemental des Pêches du Finistère sur ce sujet, le Sénateur Michel Canévet a rappelé les difficultés induites par cette interdiction : « Risques liés à des quotas épuisés, difficultés de sélection des espèces, contraintes de stockage sur les navires, temps de manutention, adaptation des navires pour réellement mettre en œuvre cette obligation mise en place depuis le 1er janvier 2019. Un problème d’adaptation des structures portuaires se pose également  ».

Dans sa réponse, le Ministre a tout d’abord rappelé que la France avait pris acte de cette obligation de débarquement à laquelle elle était opposée, « mais qui fait désormais partie de la Politique Commune de la Pêche », l’objectif étant vraiment d’inciter à une meilleure sélectivité « car il ne faut pas, dans le contexte actuel de la future PCP et du Brexit, rajouter des contraintes aux pêcheurs ».

Pour le Ministre, la France a œuvré auprès du Conseil européen pour minimiser les conséquences négatives sur les navires, tels que les quotas limitants. « Ainsi pour les stocks pour lesquels les avis scientifiques préconisaient un TAC Zéro, les Etats Membres ont mis en place une bourse d’échanges obligatoires.

Le travail de la France permet aux pêcheurs de bénéficier de nombreuses souplesses quant à la mise en œuvre de cette obligation : exception « de minimis », exemption pour haut taux de survie autorisant le rejet de certaines espèces dans des pêcheries identifiées, flexibilité interzonale ou inter-espèce.  

Ce travail s’est fait avec les représentants de la Profession et le Ministère s’est largement inspiré des pistes et solutions préconisées par le Comité Départemental des Pêches du Finistère », s’est félicité Didier Guillaume.

Au final, l’enjeu c’est la nécessité pour les producteurs de déclarer effectivement et systématiquement les rejets à leur vraie hauteur.

Faisons tout pour répondre aux besoins et attentes des pêcheurs », a conclu le Ministre.

Un objectif partagé par Michel Canévet qui l’a invité à venir dans le Finistère pour y rencontrer les professionnels de cette filière.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’intervention du Sénateur Michel Canévet à l’adresse suivante :

http://videos.senat.fr/senat/2019/11/encoder1_20191112091713_1_5628832_5958981.mp4

1ère édition de la conférence sur la mémoire en Finistère à Fouesnant à l’issue des commémorations du 11 novembre

11 novembre 2019

FOUESNANT

fouesmem

1ère édition de la conférence sur la mémoire en Finistère à Fouesnant à l’issue des commémorations du 11 novembre, ou comment motiver les jeunes à se souvenir de l’action de nos ancêtres et pour la paix.

Au salon du made in France à Paris, de nombreux exposants ont montré ce week-end la diversité des productions françaises

10 novembre 2019

PARIS

mif.jpg

Au salon du made in France à Paris, de nombreux exposants ont montré ce week-end la diversité des productions françaises.

Questions orales au Gouvernement, le 12 novembre 2019

9 novembre 2019

SÉNAT

questgouvuc

Question d’actualité au Sénat : notre collègue Evelyne Perrot (Aube) interroge la ministre de la santé sur la différence de remboursement entre les pharmaciens (6€) et les infirmières (3€) pour la vaccination

6 novembre 2019

SÉNAT

perrot

Question d’actualité au Sénat : notre collègue Evelyne Perrot (Aube) interroge la ministre de la santé sur la différence de remboursement entre les pharmaciens (6€) et les infirmières (3€) pour la vaccination. Nous allons déposer un amendement au projet de loi de finances de la sécurité sociale pour rectifier cette différence illogique.

Réunion de travail au Sénat autour de Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

6 novembre 2019

SÉNAT

lambert

Réunion de travail au Sénat autour de Christiane Lambert, présidente de la FNSEA afin d’évoquer la situation agricole du moment. Face à l’agribashing, la mise en cause perpétuelle des agriculteurs, nous avons évoqué les efforts effectués par la profession pour s’adapter aux contraintes environnementales et surtout faire que la France demeure un pays producteur de produits agricoles et alimentaires et ne pas être tributaire pour notre alimentation de produits élaborés dans des conditions incertaines de traçabilité, de qualité et bénéfiques pour la santé de chacun.

A la clinique des Glénan à Bénodet, je fais le point avec la nouvelle directrice Laurence Dequenne sur le fonctionnement de ce service de suite et de rééducation du groupe Clinea de 127 place

4 novembre 2019

BÉNODET

clinglen

A la clinique des Glénan à Bénodet, je fais le point avec la nouvelle directrice Laurence Dequenne sur le fonctionnement de ce service de suite et de rééducation du groupe Clinea de 127 places. Je visite notamment le service Ar Men où le docteur Le Vot pilote une unité spécialisée dans la prise en charge de patients ayant subi un AVC, unité reconnue pilote au plan national.

Assemblée générale de Goueliou Breizh à Beuzec Cap Sizun

2 novembre 2019

BEUZEC CAP SIZUN

capsiz

Assemblée générale de Goueliou Breizh à Beuzec Cap Sizun. Plus de 70 fêtes et festivals bretons se sont regroupés pour travailler ensemble à une meilleure organisation et communication de ces événements qui rassemblent plus de 1 500 000 visiteurs chaque année.

A Plomeur, le Bagad Cap Caval fête son 8ème titre de champion de Bretagne à l’occasion de ses 35 ans

2 novembre 2019

PLOMEUR

capcaval

A Plomeur, le Bagad Cap Caval fête son 8ème titre de champion de Bretagne à l’occasion de ses 35 ans. Je souligne la vivacité de la culture bretonne sous toutes ses formes et en particulier dans le domaine musical avec des ensembles de très haut niveau.

À Plourin, inauguration de l’extension de l’école et de l’installation de la bibliothèque municipale dans de nouveaux locaux

2 novembre 2019

PLOURIN

plourin

À Plourin, inauguration de l’extension de l’école et de l’installation de la bibliothèque municipale dans de nouveaux locaux.

A l’association des Maires de France, les élus débattent de la réforme du financement des collectivités territoriales

31 octobre 2019

Association des Maires de France

assomaires

A l’association des Maires de France, les élus débattent de la réforme du financement des collectivités territoriales suite à la suppression totale de la taxe d’habitation, sauf pour les résidences secondaires et les logements vacants, et son remplacement par la taxe foncière qui ne concerne que les propriétaires.

assomaires1

Le sénateur Michel Canévet répond aux questions du « Télégramme »

30 octobre 2019

PLONÉOUR-LANVERN

reptel.jpg

Michel Canévet a l’intention de briguer un nouveau mandat de sénateur en septembre 2020.

Prochaines élections municipales et sénatoriales, rivalité avec Pont-l’Abbé, avenir des communautés de communes, positionnement par rapport au gouvernement Macron… Le sénateur Michel Canévet répond à nos questions.

Pourriez-vous être candidat aux prochaines municipales ?
Je le pourrais à condition de démissionner de mon poste de sénateur (1) mais je ne le ferai pas. J’envisage de solliciter un deuxième mandat en septembre 2020 (pour à nouveau six ans). Cela me paraît légitime de poursuivre ma mission.

Vous avez quitté, contraint (2), votre poste de maire de Plonéour-Lanvern en 2017. Cela vous manque-t-il ?
Cela a été un déchirement de devoir arrêter. J’aurais vraiment aimé terminer mon mandat. La fonction de parlementaire est intéressante mais moins concrète que l’action locale.Ceci dit, je suis resté conseiller municipal et conseiller communautaire. C’est ici que j’habite. Je reste ancré au territoire.

À Plonéour-Lanvern, Josiane Kerloch, que vous avez soutenue en 2017, est candidate à sa succession. Êtesvous toujours à ses côtés ?
Je ne me positionne pas pour le moment. J’attends de voir toutes les candidatures (3).

Serez-vous sur une liste ?
Pas forcément.

Quels sont les grands chantiers à Plonéour-Lanvern ?
La commune est bien dotée en équipements. La démographie croissante (plus de 6 000 habitants aujourd’hui) lui permet désormais d’atteindre une taille critique permettant d’offrir de nombreux services à la population. Parmi les gros dossiers, l’actuelle réfection de la route de Quimper. Le chantier majeur du prochain mandat sera l’aménagement du centre bourg. De nombreuses acquisitions foncières ont déjà été réalisées afin de préparer le projet en prévoyant des places de stationnement. Il faudra être ambitieux.

Plonéour-Lanvern est-elle toujours en concurrence avec Pont-l’Abbé ?
Il existe toujours une émulation. Aujourd’hui, elle sert à réaliser des projets à l’échelle du Pays bigouden comme la réalisation du cinéma à
Pont-l’Abbé. Comme pour la nouvelle gendarmerie, nous étions prêts à
l’accueillir. Finalement, nous sommes cofinanceur du projet. Ce montage est une première.

Le Pays bigouden est toujours doté de deux communautés de communes. N’est-il pas l’heure d’envisager une fusion ?
Je ne suis pas forcément pour la fusion des communautés de communes. Il faut un préalable avec la création de communes nouvelles. Il faut diminuer le nombre de communes, 22 actuellement. Le concept est intéressant avec le maintien d’une mairie annexe et d’un maire délégué. Il s’agit d’un regroupement fonctionnel. Les moyens vont baisser pour les petites communes notamment avec la suppression de la taxe d’habitation. Et on sait déjà que les dotations de l’état n’augmenteront pas.

Quelles communes pourraient fusionner ?
Je pense par exemple au Guilvinec et à Tréffiagat-Léchiagat, Tréguennec et Plovan ou encore Landudec et Guilers sur Goyen. Il faut même raisonner  l’échelle de la Cornouaille avec la création du pôle métropolitain qui regrouperait les sept communautés de communes. C’est un enjeu majeur pour penser les mobilités et l’accueil touristique à une échelle plus pertinente.

Comment désenclaver les territoires les plus isolés ?
Il faut absolument que le Département engage de grands chantiers routiers. Le dernier était celui du pont d’Iroise (1994). Il y a des axes comme celui de Kermaria à Kerganet qui sont saturés. Il faut faire en sorte que le Cap-Sizun ne se dépeuple pas. La presqu’île de Crozon a aussi besoin d’être désenclavée.

Comment vous positionnez-vous sur l’échiquier politique au niveau national ?
Via l’Alliance Centriste auprès de Jean Arthuis, j’ai soutenu Emmanuel Macron en 2017. Je ne suis plus à l’UDI, j’appartiens aujourd’hui au groupe Union centriste au Sénat qui rassemble l’ensemble de la famille centriste.

Vous êtes « En Marche compatible » donc.
J’ai voté la confiance au gouvernement au Sénat en juin dernier. Il faut donner les moyens à l’équipe en place pour réussir si l’on veut éviter l’avancée des partis extrémistes. Ceci dit, je ne suis pas un inconditionnel sinon j’adhérerais à En Marche, ce qui n’est pas le cas. J’ai toujours un regard critique sur l’action gouvernementale. Récemment, je me suis opposé à la baisse programmée des ressources des chambres d’agriculture. Le gouvernement a finalement fait machine arrière. Mon rôle, c’est aussi d’infléchir sa politique.

(1) Michel Canévet, 59 ans, a été élu Sénateur en 2014. Il a été maire de Plonéour-Lanvern de 1992 à 2017.
(2) En raison de la loi interdisant le cumul des mandats entrée en vigueur le 1er octobre 2017, Josiane Kerloch, alors première adjointe, avait été élue maire.
(3) Martine Olivier, première adjointe déléguée aux services techniques, pourrait bien monter une liste. « C’est une éventualité pour l’instant », reconnaît-elle.

Le Télégramme du 30 octobre 2019

Déplacement de la délégation sénatoriale aux entreprises dans l’Aisne (Hauts de France)

28 octobre 2019

Déplacement de la délégation sénatoriale aux entreprises dans l’Aisne (Hauts de France)

agroaisne

Déplacement de la délégation sénatoriale aux entreprises dans l’Aisne (Hauts de France). L’occasion d’échanger avec des chefs d’entreprises dont DEKRAN qui vient de reprendre un site sidérurgique de 27 ha pour reconditionner des éoliennes pour qu’enfin l’industrie française se développe dans ce secteur d’activités. A Clarilog, Denis Sennechael a repris il y a 1 an et demi l’entreprise de solutions informatiques pour les entreprises et collectivités. Un beau succès et de fortes perspectives de développement. Toujours à Saint Quentin, l’entreprise Cote propose des installations électriques pour des entreprises industrielles, en particulier de l’agroalimentaire. Ce sont toutes des entreprises qui recrutent.

 

Pascal Martin, Sénateur de Seine Maritime a interrogé le Gouvernement sur le financement des départements suite au transfert de la taxe foncière aux Communes

23 octobre 2019

SÉNAT

pascalmartin

Pascal Martin, Sénateur de Seine Maritime a interrogé le Gouvernement sur le financement des départements suite au transfert de la taxe foncière aux Communes. La Ministre Jacqueline Gourault a évoqué la dynamique de la TVA dont une part pourrait être attribuée aux Conseils Départementaux.

Rencontre avec les dirigeants de la Caisse centrale de la Mutualité Sociale Agricole

23 octobre 2019

LANDERNEAU

msa.jpg

Rencontre avec les dirigeants de la Caisse centrale de la Mutualité Sociale Agricole. Une attention particulière doit être portée à ce régime par son aspect de guichet unique sur les territoires ruraux pour toute la protection sociale des agriculteurs et salariés agricoles. L’occasion aussi de rappeler que les revenus de beaucoup d’agriculteurs demeurent encore faibles malgré leur engagement dans le travail et de souligner que la solidarité doit se poursuivre pour permettre d’aboutir à des niveaux de retraite revalorisés.

En Préfecture du Finistère, réunion de la commission d’élus pour l’attribution de la dotation d’équipement des territoires ruraux

23 octobre 2019

QUIMPER

prefecture

En Préfecture du Finistère, réunion de la commission d’élus pour l’attribution de la dotation d’équipement des territoires ruraux. Des attributions complémentaires ont pu être effectuées et les critères de la DETR 2020 ont été validées, par la reconduction des priorités arrêtées l’an passé. Dépôt des dossiers de façon dématérialisee avant le 30 décembre prochain. J’ai sollicité du corps préfectoral une meilleure information sur les attributions de dotations de soutien à l’investissement local (DSiL) en commission DETR.

A Pencran, la Commune engage un grand chantier, pour 1,5 million € de travaux de rénovation de l’église paroissiale

22 octobre 2019

PENCRAN

pencran

A Pencran, la Commune engage un grand chantier, pour 1,5 million € de travaux de rénovation de l’église paroissiale. Cet édifice de qualité compte une statuaire de toute beauté, des dalles sculptées préservées, des sculptures religieuses montrant la finesse des tailleurs de la pierre de Kersanton dans le Finistère. Ce chantier est participatif au sens de la présentation du projet aux personnes intéressées et de la démarche de sensibilisation des élèves des écoles aux métiers manuels de la rénovation d’œuvres artistiques.

 

Inauguration de la salle rénovée et agrandie de l’espace Kerlois par le Maire de Gouesnou Stéphane Roudaut

22 octobre 2019

GOUESNOU

gouesnou

Inauguration de la salle rénovée et agrandie de l’espace Kerlois par le Maire de Gouesnou Stéphane Roudaut. C’est un très bel investissement de 3,5 millions €, ayant nécessité 3 ans de travaux mais qui apporte aujourd’hui des locaux agréables pour diverses pratiques sportives, mais aussi pour l’accueil de compétitions départementales et régionales dans d’excellentes conditions à Gouesnou.

Christian Guyader, Président de l’entreprise éponyme vient de se voir remettre les insignes de chevalier dans l’ordre national du mérite

22 octobre 2019

QUIMPER

guyader

Christian Guyader, Président de l’entreprise éponyme vient de se voir remettre les insignes de chevalier dans l’ordre national du mérite par Jean Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des affaires étrangères dans les locaux de la chambre de commerce et d’industrie de Quimper. A la tête d’un groupe agroalimentaire employant 450 personnes, il est un acteur engagé de l’économie bretonne, marin émérite sachant tenir le bon cap.

À Pont-l’Abbé, l’évêque de Quimper & de Léon a béni le nouveau presbytère superbement rénové

22 octobre 2019

PONT-L’ABBÉ

presby

À Pont-l’Abbé, l’évêque de Quimper & de Léon a béni le nouveau presbytère superbement rénové par des entreprises locales en présence du Père Stéphane Le Sonn curé doyen de la paroisse Notre Dame de la joie en Pays Bigouden.

A Landivisiau, la région Bretagne, la Mairie et la Communauté de Communes ont investi pour améliorer l’accueil des voyageurs

22 octobre 2019

LANDIVISIAU

landi

A Landivisiau, la région Bretagne, la Mairie et la Communauté de Communes ont investi pour améliorer l’accueil des voyageurs : démolition des locaux vétustes de l’ancienne gare, aménagement d’un nouveau hall d’attente, extension des parkings y compris installation d’emplacements sécurisés pour les vélos. De quoi consolider les 7 liaisons quotidiennes de plus en plus utilisées.

Décision de la cour de cassation sur le « n tilde », le sénateur Michel Canévet satisfait

18 octobre 2019

compresse1

canevet1

Décision de la cour de cassation sur le « n tilde » Le sénateur Michel Canévet satisfait.

« Je suis très satisfait du dénouement de ce dossier, explique le sénateur du Finistère Michel Canévet (Union centriste). En confirmant l’arrêt de la Cour d’appel du 19 novembre 2018, qui donnait raison aux parents du petit Fañch, la Cour de Cassation lui permet de garder définitivement son prénom, avec un tilde. C’est un soulagement pour lui et sa famille. C’est aussi une question de cohérence quand on sait qu’un Membre du Gouvernement, en l’occurrence Laurent Nuñez, le secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Intérieur, porte un nom avec un tilde…

J’étais intervenu à plusieurs reprises auprès de Nicole Belloubet, la Ministre de la Justice, par le biais de courriers, de questions écrites. Je l’avais même interrogée directement dans l’hémicycle dans le cadre d’une question orale, le 3 juillet 2018. Et à chaque fois, il m’était répondu que, le tilde ne figurant pas dans une circulaire ministérielle du 23 juillet 2014 relative à l’état civil -qui régit l’usage des signes diacritiques et des ligatures utilisés dans la langue française-, il n’était pas possible de reconnaître l’usage du tilde.

Pour autant, l’arrêt de la Cour de Cassation n’est pas motivé, la Cour se contentant de déclarer le pourvoi irrecevable. Certes, cette décision fera jurisprudence, mais je ne serai pleinement rassuré que lorsque cette fameuse circulaire ministérielle de 2014 sera modifiée. C’est d’ailleurs le sens d’une nouvelle interpellation de la Ministre de la Justice que je lui ai adressée, ce vendredi, en lui demandant de compléter cette circulaire en y ajoutant le tilde ».

Inauguration de la 38ème foire-exposition du Pays Bigouden

18 octobre 2019

PONT-L’ABBÉ

foirexpo

Inauguration de la 38ème foire-exposition du Pays Bigouden. 4 jours d’ouverture gratuite avec de nombreux exposants à Pont l’Abbé.

 

Assemblée générale du cercle celtique ar Vro Vigoudenn à Pont l’Abbé

15 octobre 2019

PONT-L’ABBÉ

agvro

Assemblée générale du cercle celtique ar Vro Vigoudenn à Pont l’Abbé. L’occasion d’apprécier la dynamique de nombreux jeunes investis pour faire valoir une culture dynamique et valoriser un patrimoine vestimentaire de qualité mettant en avant la richesse des broderies bigoudennes.

À Pont-l’Abbé, l’extension du siège communautaire du Pays Bigouden Sud vient d’être inauguré

15 octobre 2019

PONT-L’ABBÉ

ccpbsinau

À Pont-l’Abbé, l’extension du siège communautaire du Pays Bigouden Sud vient d’être inauguré.

 

A Plouhinec, le grand site de la pointe du Raz Cap Sizun a accueilli la réunion des grands sites de France, pour 2 journées d’échanges

15 octobre 2019

PLOUHINEC

capsite

A Plouhinec, le grand site de la pointe du Raz Cap Sizun a accueilli la réunion des grands sites de France, pour 2 journées d’échanges autour des expériences menées dans ces espaces naturels de grande qualité. Confrontés à des difficultés de sur-fréquentation, les solutions ont été partagées entre les 300 participants qui ont également pu découvrir le cadre magnifique du Cap Sizun à la pointe du Finistère.

Communiqué de Michel Canévet suite à l’article publié sur Douarnenez dans l’édition du Télégramme

12 octobre 2019

canevet1

compresse1

Suite à l’article publié sur Douarnenez dans l’édition du Télégramme de ce jour, je souhaite réagir par le communiqué ci-dessous :

L’avion, outil de désenclavement

Nous avons de la chance, à l’ouest de Quimper, d’avoir un aéroport qui favorise le désenclavement de notre région, sujet politique majeur dans le travail des élus.

Depuis très longtemps, les élus bretons se mobilisent pour favoriser l’accessibilité de notre région, par mer, par la route, par le train, par l’avion et aussi pour les télécommunications, aujourd’hui l’enjeu numérique.

Dans le pacte d’accessibilité signé entre l’Etat et la Region, suite à l’abandon du projet de nouvel aéroport à Notre Dame des Landes, l’Etat s´est engagé à terminer la mise à 2 x 2 voies de l’axe central, la route nationale 164, à gagner quelques minutes du trajet en train par l’amélioration de la voie ferrée entre Rennes et Redon, mais ce chantier demandera près de 2 décennies avant d’être concrétisé, et par le reclassement en ligne d’aménagement du territoire de la ligne Quimper-Paris.

Cette ligne a vu sa fréquentation baisser au fil des années, essentiellement par l’absence de fiabilité de l’exploitant, la compagnie Hop. 150 vols annulés en 2017, sans compter de multiples retards, des tarifs élevés, 680€ pour un aller-retour ont conduit à cette désaffection de nombreux usagers.

Je respecte pleinement le choix des élus de Douarnenez Communauté de ne pas participer au tour de table supplémentaire pour boucler les 3,5 millions d’€ de la subvention d’équilibre, au lieu des 3 millions € initialement prévus.

Je ne partage pas le point de vue du Président de Douarnenez Communauté disant que c’est à l’Etat de payer. L’Etat participe, de façon significative, 1,2 million €, mais les collectivités territoriales ne peuvent s’en désintéresser. Pour preuve, c’est la région Bretagne, dont je salue l’engagement, qui apporte l’essentiel du financement, 1,5 M€. L’Etat dont la situation financière est dégradée, ne peut tout financer seul. Il faut que les élus assument la décentralisation effectuée depuis 1982.

Considérer que l’aéroport n’existera plus à court terme est une attitude pour le moins défaitiste, ce que je ne peux approuver.

Enfin, dire que des chefs d’entreprise du secteur ne considèrent pas la ligne fiable, c’est faire un procès d’intention à l’égard du futur exploitant, la compagnie Chalair. La mission sénatoriale sur le transport aérien, à laquelle j’ai participé, s’est bien rendu compte, lors du déplacement en Cornouaille cet été, des attentes des chefs d’entreprise vis à vis de cette ligne, pour que leurs collaborateurs puissent effectuer un À/R dans la journée sans avoir à rester dormir sur Paris, pour permettre à leurs clients et partenaires de venir en Cornouaille, pour conserver les sièges sociaux chez nous.

Chalair a même annoncé la création de 18 emplois sur la Cornouaille, pour y localiser son avion, un avion à hélices qui, même s’il mettra une quinzaine de mn de plus qu’un jet, présente l’avantage d’un impact carbone bien moindre par une consommation de carburant inférieure de 40%. C’est donc une excellente nouvelle pour notre région, car nous avons des atouts: un tissu économique important, une démographie positive, des atouts touristiques à mieux faire valoir, donc de quoi remplir largement cet avion de 70 places qui permettra aussi de desservir la région de Lorient, puisque l’aéroport de Lann Bihoue ne dessert plus Orly, mais Roissy: les 2 plateformes sont complémentaires.

Le désenclavement demeure l’un des axes majeurs de l’action des pouvoirs publics, pour permettre à nos entreprises de se développer ici. Sans aéroport, c’est une partie de notre attractivité qui disparaîtrait. Le train est complémentaire, mais ne remplace pas l’avion dans une dimension temps. Et n’oublions pas que cet aéroport génère directement et indirectement de nombreux emplois, permet l’atterrissage de nombreux avions d’affaires, du maintien de la base hélicoptères de la sécurité civile. Attention à ne pas menacer tout cet écosystème !

Michel Canévet

Sénateur du Finistère

 

Les commissions des finances et de l’aménagement du territoire du Sénat se sont réunies pour examiner le rapport des Sénateurs Bernard Delcros, Rémy Pointereau et Frédérique Espagnac

9 octobre 2019

SÉNAT

comfin910

Les commissions des finances et de l’aménagement du territoire du Sénat se sont réunies pour examiner le rapport des Sénateurs Bernard Delcros, Rémy Pointereau et Frédérique Espagnac sur le dispositif des zones de revitalisation rurale dont l’arrêt des dispositifs fiscaux est prévu au 31 décembre 2020. Ces outils ont démontré leur intérêt pour accompagner les projets dans les territoires ruraux et méritent d’être poursuivis en améliorant les critères de zonage.

comfin911

3ème conférence des Maires du Pays de Morlaix regroupant les territoires communautaires des pays Léonard, de Landivisiau et de Morlaix Communautés

9 octobre 2019

MORLAIX

confmaires

3ème conférence des Maires du Pays de Morlaix regroupant les territoires communautaires des pays Léonard, de Landivisiau et de Morlaix Communautés. 20 ans de travail en commun autour de cette instance de pays cohérente avec le bassin de vie. L’occasion d’évoquer le label pays d’art et d’histoire, le contrat local de santé, le contrat de partenariat avec la région Bretagne, la dynamique des acteurs économiques et sociaux autour du conseil de développement et les démarches économiques telles que le concept de blue Valley autour des biotechnologies marines ou l’accueil de jeunes entreprises y comprus numériques. Ce matin, une entreprise emblématique du territoire, SERMETA présidée par Jo Le Mer, annonce une extension de son usine de 11000m2 et de nombreux recrutements.

 

La mission sénatoriale sur la sécurité maritime a auditionné le Président et l’exécutif de la SNSM

9 octobre 2019

SÉNAT

missen

La mission sénatoriale sur la sécurité maritime a auditionné le Président et l’exécutif de la SNSM afin d’échanger sur le fonctionnement de la société et de ses projets.

missen1

A l’hôtel interconsulaire de Morlaix de nombreux acteurs économiques et des administrations se sont mobilisés pour accompagner les créateurs et repreneurs d’entreprises

8 octobre 2019

MORLAIX

himorlaix

A l’hôtel interconsulaire de Morlaix de nombreux acteurs économiques et des administrations se sont mobilisés pour accompagner les créateurs et repreneurs d’entreprises au vous d’une journée d’échanges. Près de 180 projets examinés.

himorlaix1

 

Inauguration de la nouvelle piste de BMX à Kergloff. Un investissement de 90 000€ qui complète un espace jeux pour enfants et un terrain multi-sports en plein cœur de la Commune

8 octobre 2019

KERGLOFF

kergloff1

Inauguration de la nouvelle piste de BMX à Kergloff. Un investissement de 90 000€ qui complète un espace jeux pour enfants et un terrain multi-sports en plein cœur de la Commune.

 

Le Conseil Supérieur des notaires a organisé une conférence sur l’immobilier

3 octobre 2019

PARIS

nota3

Le Conseil Supérieur des notaires a organisé une conférence sur l’immobilier. Une belle intervention d’Alberic de Mongolfier, rapporteur général de la commission des finances sur les trop fréquents changements de la fiscalité dans notre Pays, des exposés sur la numérisation du secteur immobilier et une étude montrant que l’on occupe en moyenne 5 logements différents durant sa vie et que l’âge moyen d’accès à la propriété est de 32 ans.

En commission des finances du Sénat, j’interroge le Président du Haut Conseil des Finances Publiques sur les risques de crise financière

2 octobre 2019

SÉNAT

comfin1

En commission des finances du Sénat, j’interroge le Président du Haut Conseil des Finances Publiques sur les risques de crise financière liés aux taux d’emprunts négatifs et sur la hausse espérée de l’impôt sur les sociétés en 2020 dans un contexte de baisse annoncée des taux de l’IS.

comfin2

A Morlaix, le meeting aérien a ravi le public à la découverte des anciens modèles d’avion

1er octobre 2019

MORLAIX

morlaix4

A Morlaix, le meeting aérien a ravi le public à la découverte des anciens modèles d’avion, mais aussi des voltiges de rafales de la base aérienne militaire de Landivisiau. 300 élèves sont accueillis dans les sections de maintenance aéronautique du lycée Tristan Corbière de Morlaix en faisant un vrai pôle de compétences dans le domaine aérien.

À Hanvec, le parc naturel régional d’Armorique vient de fêter ses 50 ans

1er octobre 2019

HANVEC

hanvec

À Hanvec, le parc naturel régional d’Armorique vient de fêter ses 50 ans. Des conférences autour de l’environnement, des démonstrations du travail du bois et divers stands ont mis en évidence la diversité de ce territoire du Finistère.

Conférences de Gilles Boeuf directeur scientifique de l’agence française pour la biodiversité et de Gilles Hopkins, conférencier spécialisé sur la permaculture.

Les 50 ans du parc se déroulaient au siège du domaine de Ménez Meur à Hanvec