Cérémonie de remise de La Croix de chevalier dans l’ordre national du mérite à Michel Izard

18 janvier 2018

LANNILIS

mcizard

Cérémonie de remise de La Croix de chevalier dans l’ordre national du mérite à Michel Izard, boulanger émérite depuis 24 ans au centre ville de Lannilis.

Cérémonie des voeux du Maire Eric Le Bour à Plouescat

18 janvier 2019

PLOUESCAT

mcplouescat

Cérémonie des voeux du Maire Eric Le Bour à Plouescat. J’ai eu l’occasion de remettre le diplôme de Maire Honoraire de Plouescat à Daniel Jacq, Maire de la Commune jusqu’en septembre dernier, en présence de la Conseillère départementale Aline Chevaucher

 

Inauguration des nouveaux locaux de France Bleu Breizh Izel à Quimper sur les bords de l’Odet

18 janvier 2019

QUIMPER

mcfrancebleu

Inauguration des nouveaux locaux de France Bleu Breizh Izel à Quimper sur les bords de l’Odet

Examen du texte Pacte pour la croissance des entreprises au Sénat

17 juin 2019

SÉNAT

mcpacte19

Examen du texte Pacte pour la croissance des entreprises au Sénat.

Audition du Gouverneur de la Banque de France en commission des finances du Sénat

16 janvier 2019

SÉNAT

mcbnf

Audition du Gouverneur de la Banque de France en commission des finances du Sénat.

Un public très nombreux et attentif aux vœux du Maire de Plomeur La Torche

13 janvier 2019

PLOMEUR LA TORCHE

mcplomeur19

Un public très nombreux et attentif aux vœux du Maire de Plomeur La Torche.

Voeux du Maire de Moëlan sur Mer en présence d’un public nombreux

12 janvier 2019

MOELAN SUR MER

mcmoelan19

Voeux du Maire de Moëlan sur Mer en présence d’un public nombreux.

Voeux du Maire de Plouyé dans le Finistère central

12 janvier 2019

PLOUYÉ

mcplouye19

Voeux du Maire de Plouye dans le Finistère central.

Voeux du Maire et Conseillère Départementale de Plogastel Saint Germain.

11 janvier 2019

PLOGASTEL SAINT GERMAIN

mcplogastel19

Voeux du Maire et Conseillère Départementale de Plogastel Saint Germain.

Voeux à la CCI de Quimper par le président régional des CCI de Bretagne annonçant des entreprises volontaires et dynamiques en Cornouaille

11 janvier 2019

QUIMPER

mccci19

Voeux à la CCI de Quimper par le président régional des CCI de Bretagne annonçant des entreprises volontaires et dynamiques en Cornouaille

 

Rencontre à Quimper avec 2 lycéennes de Première qui enquêtent sur la parité et le sexisme en politique

11 janvier 2019

QUIMPER

mcqimp2lyc

Rencontre à Quimper avec 2 lycéennes de Première qui enquêtent sur la parité et le sexisme en politique.

À Brest, les Ministres français et japonais des affaires étrangères viennent dialoguer avec les acteurs économiques

11 janvier 2019

BREST

mcbrestaffetr

À Brest, les Ministres français et japonais des affaires étrangères viennent dialoguer avec les acteurs économiques et faire le point sur les échanges commerciaux entre les 2 pays

Voeux Union Centriste du Finistère à Châteaulin

9 janvier 2019

CHATEAULIN

mcucf1

Voeux Union Centriste du Finistère à Châteaulin sous la présidence de Michel CANÉVET. C’est l’occasion d’échanger sur la situation actuelle de la France dans les thèmes qui font l’actualité.

mcucf2

 

Cérémonie de vœux à la maison de retraite Pierre Goënvic de Plonéour-Lanvern

9 janvier 2019

PLONÉOUR-LANVERN

mcgoenvic

Cérémonie de vœux à la maison de retraite Pierre Goënvic de Plonéour-Lanvern. 116 lits, et un programme d’investissement de 8 millions € à engager sur l’établissement pour sa modernisation.

Salle comble à l’archipel de Fouesnant les Glénan pour la présentation des voeux du Maire

8 janvier 2019

FOUESNANT LES GLÉNAN

mcfouesnant

Salle comble à l’archipel de Fouesnant les Glénan pour la présentation des voeux du Maire-président rappelant que près de 3 millions € dont investis sur la Commune chaque année.

Cérémonie de voeux de la Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden

7 janvier 2019

POULDREUZIC

mchpb19

Le Président de la Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden a présenté divers projets d’investissements pour les routes, l’eau, l’assainissement les équipements communautaires en 2019.

Cérémonie des voeux de la municipalité de Plonéour-Lanvern

6 janvier 2019

PLONÉOUR-LANVERN

mcplon19.jpg

Cérémonie des voeux de la municipalité de Plonéour-Lanvern par le Maire Josiane KERLOCH, en présence Michel CANÉVET sénateur du Finistère, de Liliana Tanguy, députée de la 7ème circonscription du Finistère, de Jean-François Le Bléis conseiller départemental du Canton de Plonéour-Lanvern, de Thierry Mavic, Conseiller départemental du canton de Pont-l’Abbé, de Nadine Kersaudy, présidente des maires ruraux du Finistère, de nombreux élus et une population nombreuse de 500 personnes à la salle polyvalente.

mcplon19B.jpg

Cérémonie des voeux à Locmaria Plouzané. L’occasion pour le Maire, Viviane Godebert de mettre à l’honneur Pauline Coatanéa

5 janvier 2019

LOCMARIA PLOUZANÉ

mclocmaria

Cérémonie des voeux à Locmaria Plouzané. L’occasion pour le Maire, Viviane Godebert, de mettre à l’honneur Pauline Coatanéa, championne d’Europe de Handball, qui a débuté cette discipline dans le club local.

Cérémonie des voeux à Bohars par le Maire Armel Gourvil qui a rassemblé autour de lui les élus présents

4 janvier 2019

BOHARS

mcbohars

Cérémonie des voeux à Bohars par le Maire Armel Gourvil qui a rassemblé autour de lui les élus présents.

Cérémonie des voeux et de remise de médailles du travail à 12 travailleurs de l’ESAT du Pays Bigouden

3 janvier 2019

PLONÉOUR-LANVERN

mcesat19

Cérémonie des voeux et de remise de médailles du travail à 12 travailleurs de l’ESAT du Pays Bigouden en présence de Jean François Le Bléis Conseiller Départemental et Martine Olivier 1ère adjointe au Maire de PLONÉOUR LANVERN.

Cérémonie de voeux à la résidence de Pen Allé à Loctudy

3 janvier 2019

LOCTUDY

mcloct

Cérémonie de voeux à la résidence de Pen Allé à Loctudy, en présence du Maire de Loctudy, Christine Zamuner, du Sénateur Michel Canévet, de Bruno Jullien maire de Plobannalec-Lesconil.

Belle et heureuse année 2019 !

30 décembre 2018

Belle et heureuse année 2019 !

voeux2019

Cérémonie des voeux à Pouldreuzic

30 décembre 2018

POULDREUZIC

mcvpouldr

Cérémonie des voeux à Pouldreuzic.

Voeux de la Commune de Cléden Cap Sizun

28 décembre 2018

CLÉDEN CAP SIZUN

mcvoeuxcleden

Ce vendredi j’assiste à ma première cérémonie des Vœux pour l’année 2019 à Cléden Cap Sizun en présence de la maire de cette commune Nadine Kersaudy.

mccleden2

Intervention en hémicycle le 19/12/2018 : Loi de finances pour 2019

19 décembre 2018

canevet1

Intervention en hémicycle le 19/12/2018 : Loi de finances pour 2019

Michel Canévet : Chacun l’a bien compris, la fracture sociale qui s’est révélée dans notre pays est particulièrement importante et il était nécessaire, à notre sens, d’y apporter des réponses.

On le voit bien, il existe une fracture forte entre une partie de la population, qui souffre, et une autre partie, dont la situation est plus confortable. Il faut donc prêter attention à tout le monde. Un projet de loi de finances rectificative était le bon outil pour cela, même si d’autres mesures seront proposées par ailleurs. Nous les examinerons avec beaucoup d’attention cette semaine.

Le groupe Union Centriste déplore néanmoins la méthode, monsieur le secrétaire d’État, car nous considérons que l’examen d’un tel texte aussi rapidement, dans des délais extrêmement brefs, nuit à la bonne qualité de notre travail, à la lisibilité de la loi et à sa compréhension par l’ensemble de nos concitoyens. Il nous faudra mieux aborder cet exercice budgétaire à l’avenir, afin de mieux intégrer les dispositions permettant de répondre aux aspirations de la population, sans toutefois perdre de vue l’objectif de développement de notre pays. Les mesures budgétaires que nous prenons doivent en effet se traduire par une amélioration du niveau et de la qualité de vie dans notre pays. Cet objectif est absolument essentiel.

Dans quel contexte s’effectue l’examen de ce projet de loi de finances ? La version amendée qui nous est aujourd’hui soumise prévoit un accroissement extrêmement significatif de notre déficit prévisionnel. À l’issue des travaux du Sénat, le déficit était légèrement inférieur à 100 milliards d’euros, il s’établit aujourd’hui, dans le texte tel qu’il nous revient, à un peu moins de 110 milliards d’euros. Surtout, nous avions effectué beaucoup d’efforts pour respecter notre engagement européen de ne pas dépasser la barre fatidique des 3 % du PIB. Or que constate-t-on ? Alors que nous étions parvenus à atteindre 2,6 %, nous allons de nouveau dépasser les 3 %, pour nous situer sans doute à 3,2 %.

Si nous pensons qu’il était nécessaire de prendre des mesures pour répondre aux aspirations de la population en difficulté, nous considérons cependant que l’équilibre budgétaire doit être respecté. Pour cela, un programme d’économies doit être engagé pour réduire le déficit, cela a été dit et redit, en particulier par notre collègue Vincent Delahaye, qui a beaucoup travaillé sur ce sujet. Il est également absolument indispensable de trouver des recettes nouvelles, bien entendu, même de façon ponctuelle, afin de faire face à la situation urgente dans laquelle nous nous trouvons.

Le contexte, comme je l’ai dit, est plutôt difficile compte tenu de ce déficit prévisionnel, mais aussi des perspectives de croissance, plus faibles que prévu. Vous connaissez comme moi, je présume, les prévisions des principaux organismes. Alors que nous pensions que la croissance serait de 1,7 % en 2019, nous savons d’ores et déjà qu’elle ne sera que de 1,5 %, voire de 1,3 %, compte tenu des mouvements que nous avons connus. Très concrètement, cela signifie que le retour à l’équilibre des comptes sera un peu plus difficile, faute des recettes escomptées, et qu’il sera compliqué de boucler le budget.

Cela étant, nous avons aussi des raisons d’être un peu optimistes. Selon l’INSEE, le pouvoir d’achat de nos concitoyens pourrait augmenter l’année prochaine de 3 %. Peut-être est-ce le signe que les mesures qui sont mises en œuvre pour relancer l’économie produisent des résultats ?

Pour le groupe Union Centriste, il est clair que l’équilibre des comptes publics est un impératif et que nous devons nous situer en dessous de la barre des 3 % de déficit, conformément aux engagements que nous avons pris.

J’en viens aux mesures générales.

Le Sénat avait souhaité que la trajectoire « carbone » soit remise en cause. Il a fallu attendre, hélas ! un peu pour cela. Nous regrettons que l’on ait perdu du temps.

Il nous faut néanmoins nous réjouir des baisses de charges sociales. C’est essentiel pour relancer l’économie, améliorer la compétitivité des entreprises et réduire le déficit de la balance commerciale, lequel est encore beaucoup trop important, de l’ordre de 5 à 6 milliards d’euros par mois. Il faut que nous rendions les entreprises plus compétitives.

Notre collègue Claude Raynal a évoqué le retour de l’ISF. Le groupe Union Centriste, je vous le dis très clairement, n’y est pas favorable.

https://www.nossenateurs.fr/seance/18816#inter_b885b43c4496c71dd3d3026eb01de5c7

Michel Canévet : Je l’ai dit, il faudra sans doute penser à une révision globale de la fiscalité. Un certain nombre de propositions en ce sens ont d’ailleurs été faites au cours de nos débats budgétaires. Je pense en particulier à la révision de l’impôt sur le revenu proposée par notre collègue Vincent Delahaye, mais aussi à la révision des droits de succession concernant l’habitation principale défendue par notre collègue Oliver Cadic, réforme que le groupe Union Centriste appelle de ses vœux. Il est donc important que l’on continue d’agir pour y arriver.

Nous nous réjouissons également, monsieur le secrétaire d’État, de la suppression des petites taxes. Personnellement, je me bats pour cela depuis de nombreuses années. Je suis donc très satisfait que le Gouvernement ait proposé de telles suppressions et qu’il ait accepté celles qui ont été proposées par notre assemblée. Il faudra continuer en ce sens, il y va de la compétitivité de nos entreprises.

Pour conclure, nous regrettons que la lutte contre la fraude documentaire, défendue par notre collègue Nathalie Goulet, n’ait pas trouvé d’écho à l’Assemblée nationale. Franchement, la lutte contre la fraude est un gisement de recettes. Il est donc absolument nécessaire d’avancer dans ce domaine.

Le groupe Union Centriste, dans sa majorité, votera la motion tendant à opposer la question préalable, le reste de ses membres s’abstenant.

https://www.nossenateurs.fr/seance/18816#inter_9d4d943a36f25bbf5453f94ed0a1aa67

Michel Canévet : Madame la présidente, monsieur le secrétaire d’État, monsieur le rapporteur général, mes chers collègues, le groupe Union Centriste aborde l’examen de ce projet de loi de finances dans un esprit constructif.

https://www.nossenateurs.fr/seance/18816#inter_b1c6aeead33f031b38a6dfed47e3d6f7

Michel Canévet : Nous considérons qu’il est nécessaire de revoir la fiscalité de manière générale, mais le retour de l’ISF en l’état ne nous semble pas un signe positif. Il faut plus de lisibilité. Cette proposition est archaïque.

https://www.nossenateurs.fr/seance/18816#inter_5c337ecb4648de02d70b3c50ec46ac6c

Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable – Intervention le 19/12/2018

19 décembre 2018

canevet1

Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable – Intervention le 19/12/2018

Michel Canévet : L’article 70 de la loi Pacte permet aux grands ports maritimes de réévaluer leurs immobilisations incorporelles. Est-ce satisfaisant ? Faudrait-il étendre ce dispositif aux ports régionaux ?  À l’instar de la privatisation des autoroutes qui a eu lieu en 2006 et de celle des aéroports de Toulouse, de Nice et de Lyon depuis 2015, ne faudrait-il pas faire évoluer le statut des grands ports vers des sociétés capitalistiques plutôt que de conserver celui d’établissement public ? Enfin, disposera-t-on de suffisamment de contrôleurs pour assurer un bon acheminement des produits circulants entre l’Union européenne et le Royaume-Uni après le Brexit ?

https://www.nossenateurs.fr/seance/18820#inter_e7404d945de19a9bac1da63db357de87

Intervention sur le projet de loi de finances pour 2019 ce jour 19 décembre 2018

19 Décembre 2018

SÉNAT

mcplf2019A

Intervention sur le projet de loi de finances pour 2019 cet après midi.

Cérémonie de remise des insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite à Loic Le Menn directeur-adjoint de CERFRANCE, par le directeur général de l’école supérieure de commerce de Paris

19 décembre 2018

PARIS

mccerfrance

Cérémonie de remise des insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite à Loic Le Menn directeur-adjoint de CERFRANCE, par le directeur général de l’école supérieure de commerce de Paris.

Réunion du groupe mer et littoral avec la commission du développement durable du Sénat sur les ports de France en présence du Président d’Armateurs de France et de Brittany Ferries Jean Marc Roué

19 décembre 2018

SÉNAT

mcbrit

Réunion du groupe mer et littoral avec la commission du développement durable du Sénat sur les ports de France en présence du Président d’Armateurs de France et de Brittany Ferries Jean Marc Roué

Visite de Prysmian group à Calais et Douvrin avec le groupe numérique du Sénat

17 décembre 2018

CALAIS – DOUVRIN

mcprysmian

Visite de Prysmian group à Calais et Douvrin avec le groupe numérique du Sénat. C’est le leadership mondial de la production de fibre optique.

mcprysmian2

Remise de médailles d’honneur communales à 2 employés et 5 élus, dont Noël Cozic, Maire, pour leur investissement au service de la Commune de Landudec pendant plus de 20 ans

15 décembre 2018

LANDUDEC

mclandudec1

Remise de médailles d’honneur communales à 2 employés et 5 élus, dont Noël Cozic, Maire, pour leur investissement au service de la Commune de Landudec pendant plus de 20 ans.

Soutien aux revenus modestes non salariés – Question de Michel Canévet – Réponse du Ministre Bruno Lemaire

14 décembre 2018

Soutien aux revenus modestes non salariés

canevet1

Question soumise le 14 décembre 2018

M. Michel Canévet. Monsieur le président, monsieur le Premier ministre, mesdames, messieurs les ministres, mes chers collègues, la crise sociale qui perturbe notre pays depuis plusieurs semaines couvait depuis longtemps. Elle appelle, de la part de l’exécutif, des réponses fortes, qui ont tardé.

Le groupe Union Centriste, par la voix de son président Hervé Marseille, a évoqué jeudi dernier dans cet hémicycle notre vision de la situation et nos propositions pour y répondre.

Lundi dernier, le Président de la République a annoncé diverses mesures, elles sont essentiellement à destination des salariés, alors que de nombreux autres Français souffrent et se sentent délaissés. Ils vivent également dans la précarité, avec de faibles ressources ; je pense à des artisans, agriculteurs, pêcheurs et professionnels indépendants qui connaissent aussi de graves difficultés et s’inquiètent pour leur avenir et celui de leur famille.

Je pense encore aux projets de reprises d’Ascoval, dans le Nord, et de Ford à Blanquefort, pour lesquels le ministre de l’économie et des finances est particulièrement mobilisé.

Nous aimerions connaître vos propositions pour ces Français, qui ressentent tout autant le ras-le-bol fiscal et social.

Par ailleurs, le coût des mesures annoncées est élevé, au moins 10 milliards d’euros. Éviter la forte dégradation des comptes publics est impératif. Au Sénat, nous appelons de longue date à une réduction de la dépense publique, mais aussi à une lutte accrue contre la fraude fiscale et à une taxation des entreprises qui optimisent ou masquent leurs profits.

Quelles mesures complémentaires le Gouvernement entend-il prendre pour que, outre les attentes liées au pouvoir d’achat, des réponses soient également apportées à ce sentiment d’injustice fiscale et sociale ?
(Applaudissements sur les travées du groupe Union Centriste. – MM. Yves Bouloux et Philippe Mouiller applaudissent également.)

Réponse émise le 14 décembre 2018

M. Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances. Monsieur le président, mesdames, messieurs les sénateurs, je vous confirme que le Gouvernement fera tout ce qui est nécessaire, en regard des 10 milliards d’euros de dépenses supplémentaires, pour tenir les comptes publics et pour nous rapprocher le plus possible des 3 % de déficit public – c’est notre engagement européen et nous y tenons. Nous ferons des propositions, dans les jours qui viennent, pour aller dans ce sens.

Raison de plus pour lutter contre l’optimisation fiscale, raison de plus pour taxer les géants du numérique, raison de plus pour mettre en place un minimum d’imposition pour ces multinationales qui s’installent à l’étranger et ne payent pas leur juste imposition en France. Nous le ferons.

Monsieur le sénateur, vous avez aussi évoqué le cas de Ford à Blanquefort. Je viens d’apprendre, par un simple communiqué de presse, que Ford refusait l’offre de reprise de Punch sur cette usine.

Je suis révolté (Plusieurs sénateurs du groupe Les Républicains s’exclament.), je suis écœuré (Mêmes mouvements.) par cette décision, qui ne se justifie que par la volonté de Ford de faire monter son cours de bourse.

Je veux dénoncer la lâcheté de Ford, à qui je demande de parler depuis trois jours et qui n’a même pas eu le courage de prendre le ministre de l’économie et des finances au téléphone.
(Murmures sur quelques travées du groupe Les Républicains.)

Je veux dénoncer le mensonge de Ford qui dit, dans ce communiqué, que l’offre de reprise de Punch n’est pas crédible, alors que nous y travaillons depuis des mois avec les salariés et Punch. C’est une offre industrielle crédible, solide, qui garantit l’avenir du site industriel de Blanquefort.

Et je veux dénoncer la trahison de Ford vis-à-vis des plus de 800 salariés du site de Blanquefort. Je veux d’ailleurs leur rendre hommage, parce qu’ils avaient accepté de réduire leurs salaires et leurs journées de RTT, de faire ainsi des efforts considérables pour garantir la reprise. Les salariés, les syndicats, M. Philippe Poutou ont été à la hauteur de leurs responsabilités, là où Ford ne l’a pas été. Ford les a trahis !

Je veux profiter de la représentation nationale pour appeler solennellement Ford à réviser sa décision et à accepter une reprise par Punch, qui garantit l’avenir du site industriel de Blanquefort à Bordeaux.
(Bravo ! et applaudissements sur les travées du groupe La République En Marche et sur des travées du groupe Union Centriste. – M. Gilbert Bouchet applaudit également.)

M. le président. La parole est à M. Michel Canévet, pour la réplique.

M. Michel Canévet. Bien sûr, nous partageons la position du ministre sur Blanquefort. Il est bien évident que les consommateurs devront prendre acte de la posture de Ford ! En tout cas, il faut rester mobilisé sur ce dossier, tout comme le Gouvernement doit rester mobilisé sur les réponses à apporter aux attentes des Français. Il est important que les promesses annoncées soient effectivement tenues. (Applaudissements sur des travées du groupe Union Centriste. – MM. Marc Laménie et Michel Raison applaudissent également.)

Sentiment d’injustice et de ras le bol fiscal et social : Le sénateur Michel Canévet interpelle le Gouvernement en séance

13 décembre 2018

canevet1

compresse1

Sentiment d’injustice et de ras le bol fiscal et social :

Le sénateur Michel Canévet interpelle le Gouvernement en séance

Dans le cadre de la séance des Questions au Gouvernement, jeudi après-midi, le Sénateur du Finistère Michel Canévet (Union Centriste) a interrogé le Gouvernement sur la crise sociale, les mesures envisagées pour y mettre fin et son coût financier. L’occasion également de revenir sur le délicat dossier de l’entreprise de Blanquefort près de Bordeaux.

« La crise sociale qui perturbe notre pays depuis plusieurs semaines couvait depuis longtemps. Elle appelle des réponses fortes, qui ont tardé, de l’exécutif, a tout d’abord souligné le sénateur, précisant que le groupe de l’Union Centriste avait, par la voix de son Président Hervé Marseille, évoqué dans l’hémicycle la semaine dernier la vision de son groupe et les propositions pour y répondre.

Lundi dernier, le Président de la République a annoncé diverses mesures à destination essentiellement des salariés. Mais de nombreux autres français souffrent et se sentent délaissés. Ils vivent également dans la précarité avec de faibles ressources, je pense à des artisans, agriculteurs, pêcheurs et professionnels indépendants qui connaissent aussi de graves difficultés et s’inquiètent pour leur avenir et celui de leurs familles, constate Michel Canévet. Je pense encore aux projets de reprise de l’aciérie Ascoval de Saint Saulve dans le Nord et de l’usine Ford de Blanquefort près de Bordeaux ».

« Quelles sont vos propositions pour ces français qui ressentent tout autant le ras le bol fiscal et social ? Par ailleurs, le coût de ces mesures est élevé, au moins 10 milliards d’euros. Eviter la forte dégradation des comptes publics est impératif ! »

Et de rappeler enfin que le Sénat appelle de longue date à une réduction de la dépense publique, mais aussi une lutte accrue contre la fraude fiscale, ou encore une taxation des entreprises qui optimisent ou masquent leurs profits. « Quelles mesures complémentaires le Gouvernement entend-il prendre pour que, outre les attentes sur le pouvoir d’achat, des réponses soient également apportées à ce sentiment d’injustice fiscale et sociale ? »

« Le Gouvernement fera tout ce qui est nécessaire au regard des 10 milliards d’euros de dépenses supplémentaires pour tenir les comptes publics et se rapprocher le plus possible des 3% de déficit public qui sont notre engagement européen auquel nous tenons, lui a tout d’abord répondu Bruno Le Maire, le Ministre de l’Economie et des Finances, annonçant par ailleurs des propositions dans les jours à venir. Raison de plus pour lutter contre l’optimisation fiscale, taxer les géants du numérique et mettre en place un minimum d’imposition pour ces multinationales qui s’installent à l’étranger et qui ne paient pas leur juste imposition en France ».

Puis revenant sur l’annonce de Ford de rejeter la proposition de reprise du site de Blanquefort par la société Punch, le ministre n’a pas mâché ses mots se déclarant « révolté et écœuré par cette décision, qui ne se justifie que par la volonté de Ford de faire monter son cours en bourse. Ford considère que c’est une offre industrielle qui n’est pas crédible, alors qu’elle est travaillée depuis des mois et qu’elle garantit l’avenir industriel du site ». Dénonçant la « trahison » de Ford vis-à-vis des plus de 800 salariés, qui avaient accepté de réduire leurs salaires, leurs RTT pour garantir la reprise, le Ministre a souligné que dans ce dossier, « les salariés, les syndicats et Monsieur Philippe Poutou ont été à la hauteur de leurs responsabilités là où Ford ne l’a pas été », Le ministre, qui n’a pas été prévenu par Ford, a indiqué vouloir « profiter de la représentation nationale pour appeler solennellement Ford à réviser sa décision et à accepter la reprise de Punch ».

J’interroge le Gouvernement sur la crise sociale et Ford Blanquefort

13 décembre 2018

SÉNAT

mcford

J’interroge le Gouvernement sur la crise sociale et Ford Blanquefort.

Question orale du 13/12/2018 : Soutien aux revenus modestes non salariés

13 décembre 2018

Question orale du 13/12/2018 : Soutien aux revenus modestes non salariés

canevet1

Michel Canévet : Monsieur le président, monsieur le Premier ministre, mesdames, messieurs les ministres, mes chers collègues, la crise sociale qui perturbe notre pays depuis plusieurs semaines couvait depuis longtemps. Elle appelle, de la part de l’exécutif, des réponses fortes, qui ont tardé.

Le groupe Union Centriste, par la voix de son président Hervé Marseille, a évoqué jeudi dernier dans cet hémicycle notre vision de la situation et nos propositions pour y répondre.

Lundi dernier, le Président de la République a annoncé diverses mesures, elles sont essentiellement à destination des salariés, alors que de nombreux autres Français souffrent et se sentent délaissés. Ils vivent également dans la précarité, avec de faibles ressources ; je pense à des artisans, agriculteurs, pêcheurs et professionnels indépendants qui connaissent aussi de graves difficultés et s’inquiètent pour leur avenir et celui de leur famille.

Je pense encore aux projets de reprises d’Ascoval, dans le Nord, et de Ford à Blanquefort, pour lesquels le ministre de l’économie et des finances est particulièrement mobilisé.

Nous aimerions connaître vos propositions pour ces Français, qui ressentent tout autant le ras-le-bol fiscal et social.

Par ailleurs, le coût des mesures annoncées est élevé, au moins 10 milliards d’euros. Éviter la forte dégradation des comptes publics est impératif. Au Sénat, nous appelons de longue date à une réduction de la dépense publique, mais aussi à une lutte accrue contre la fraude fiscale et à une taxation des entreprises qui optimisent ou masquent leurs profits.

Quelles mesures complémentaires le Gouvernement entend-il prendre pour que, outre les attentes liées au pouvoir d’achat, des réponses soient également apportées à ce sentiment d’injustice fiscale et sociale ?

https://www.nossenateurs.fr/seance/18792#inter_99fd937e31f0d1ec6feacd007d884978

Michel Canévet : Bien sûr, nous partageons la position du ministre sur Blanquefort. Il est bien évident que les consommateurs devront prendre acte de la posture de Ford ! En tout cas, il faut rester mobilisé sur ce dossier, tout comme le Gouvernement doit rester mobilisé sur les réponses à apporter aux attentes des Français. Il est important que les promesses annoncées soient effectivement tenues.

https://www.nossenateurs.fr/seance/18792#inter_ee9cef5555343e5899e3b61556f6986a

Réunion des parlementaires avec la direction de Pôle emploi du Finistère pour faire le point sur la situation de l’emploi

10 décembre 2018

QUIMPER

mcpefin

Réunion des parlementaires avec la direction de Pôle emploi du Finistère pour faire le point sur la situation de l’emploi (taux de chômage de 7,8%) et notamment mieux répondre aux besoins des entreprises avec l’opération #versunmetier