PLONÉOUR-LANVERN Cantine Un gros projet sur le feu

7 novembre 2014
PLONÉOUR-LANVERN
Cantine : Un gros projet sur le feu

cantine

Hier, si le maire Michel Canévet et son adjoint Claude Kerdranvat ont remis le couvert sur la restauration scolaire, c’était bien plus pour promouvoir une démarche développant des circuits courts d’approvisionnement en denrées. Bien synchrones, les élus de ce Pays bigouden rural, avec le syndicat d’agriculteurs majoritaire engagé dans une journée de revendications plus ou moins tumultueuse hier.

Un millier de repas par jour. Mais, au-delà de l’exercice de communication municipale, la ville mitonne un projet XL de cuisine centrale pensé pour préparer la bagatelle de 1.000 à 1.200 repas chaque jour. En plus des 630 repas servis aujourd’hui dans les écoles de la commune ainsi que dans celles de Tréogat, Tréguennec et Saint-Jean-Trolimon (depuis septembre) sans oublier ceux de l’école privée Notre-Dame de Bon Secours, les élus nourrissent un projet associant les besoins de la résidence Pierre-Goenvic (environ 200 repas/jour).

« Il faudra trouver le bon statut juridique » Michel Canévet, maire.
Statut juridique aux p’tits oignons. Le principe de cette future cuisine centrale a été acté en conseil municipal, il y a quelques mois. « Nous cherchons à trouver le bon statut juridique d’un tel équipement », explique Michel Canévet. « Pas simple : le restaurant de la maison de retraite dépend du régime de la fonction publique hospitalière tandis que la cuisine centrale tient de la fonction publique territoriale », précise l’élu. La question n’est pas anodine : outre la nature de l’activité de l’établissement devant être compatible avec l’identité juridique, il y va aussi du statut des futurs employés ou salariés. « Nous sommes en train de recruter un cabinet spécialisé qui va nous aider là-dessus », annonce Michel Canévet probablement soucieux de contingenter le coût d’exploitation que pèsera l’équipement sur le budget municipal.

Premier semestre 2015
Porté par la seule commune de Plonéour pour le moment, le projet ne souffre d’aucune urgence. La phase de réalisation devrait être enclenchée « au cours du premier semestre 2015 », avec un budget aujourd’hui estimé à 1,8 M¤. « Il faudra probablement construire des locaux neufs dans l’enceinte de la maison de retraite ».

Un outil pour le Haut Pays bigouden ?
Une dimension intercommunale ? Perspective pas du tout tabou pour le maire et Président de la Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden : « Le projet n’est pas prêt pour le moment ». N’empêche, en élargissant dès aujourd’hui le nombre de communes « clientes » de la cuisine centrale plonéouriste, les élus prouvent que le dispositif fonctionne. Restera à rallier. Les arguments développés hier, mettant en valeur qualité et production de proximité, suffiront-ils ?

Publié le 7 novembre 2014, dans Actualités, CC Haut Pays Bigouden, Finistère, Plonéour-Lanvern. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :