CCHPB : Enfance Jeunesse : un contrat jusqu’en 2017

9 février 2015
POULDREUZIC

mccaf
Michel Canévet, président du Haut Pays bigouden, et Françoise Henri, pour la caf du Finistère

Enfance Jeunesse : un contrat jusqu’en 2017

Jeudi soir, le Haut Pays Bigouden a signé un nouveau contrat « Enfance Jeunesse » avec la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), pour la période 2014 à 2017. S’il s’agit d’un renouvellement, le contenu a été remodelé.

Pour coller aux attentes de la population de son territoire, le Haut Pays Bigouden avait lancé toute une phase de diagnostic sur l’offre existante, le contexte socio-économique et démographique auprès des familles, des jeunes et des élus. Ces données ont été analysées par le comité de pilotage.

La CAF va apporter, sur ces quatre années de CEJ, « 1.177 M€ en plus des 953 000 € de prestations de services. La CAF verse aux allocataires 11.515 M€, a souligné Françoise Henri, présidente de la commission des aides individuelles aux familles.

Un coordinateur pour le territoire
Le Haut Pays Bigouden va recruter un coordinateur pour conduire les actions CEJ, faire le bilan et les ajustements, qui permettra d’avoir un regard transversal sur le territoire sur la petite enfance, l’enfance et la jeunesse. Le recrutement va être fait prochainement et le poste sera effectif au début de l’été. Le poste sera financé à 55% par la CAF et le Conseil Général dans le cadre du contrat de territoire.

Le Haut Pays Bigouden va fonctionner à coût constant sur ce poste par la baisse du coût de coordination, auparavant confiée à l’Ulamir du Goyen.

De la mutualisation à venir
Les professionnels du territoire, oeuvrant autour de l’enfance et de la jeunesse, vont poursuivre leur travail de concertation emtamée par la rédaction de ce CEJ. Les pistes de réflexion sont nombreuses : aller vers une convergence de tarifs sur tout le territoire pour les accueils de loisirs sans hébergement, assurer le remplacement des personnels entre centre de loisirs, etc…

Formation
Le Haut Pays Bigouden, dans ce cadre, pourrait proposer des formations (BAFA-BAFD) pour que les petites communes du territoire aient accès aux mêmes financements des rythmes scolaires que les communes disposant déjà d’un accueil sans hébergement.

Publié le 9 février 2015, dans Actualités, CC Haut Pays Bigouden. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :