Classement du collège Kerhallet de Brest en réseau d’éducation prioritaire renforcé

12 mars 2015

mcquest

kerhallet

Question orale sans débat N° 1064 au Ministère de l’éducation
Question soumise le 12 mars 2015

Classement du collège Kerhallet de Brest en réseau d’éducation prioritaire renforcé

M. Michel Canévet attire l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la situation du collège Kerhallet de Brest, non retenu dans le classement en réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP+) en dépitd’importantes difficultés.

Le 17 décembre 2014, la carte relative à la nouvelle répartition académique de l’éducation prioritaire a retenu seulement 102 établissements au titre du REP+, dont un seul établissement en Bretagne, dans la région de Rennes.

Cette décision a suscité l’incompréhension de l’ensemble du personnel du collège de Kerhallet à Brest ainsi que des élus locaux. Il est implanté dans un quartier retenu au titre des quartiers prioritaires (ancienne zone urbaine sensible ou ZUS), Bellevue, quartier connaissant de nombreuses difficultés, accrues dans le contexte économique difficile d’aujourd’hui.

Depuis de nombreuses années en zone sensible, cet établissement a fait la preuve d’une forte mobilisation des enseignants et des personnels de l’établissement pour assurer la scolarisation d’élèves résidant dans des quartiers défavorisés de l’agglomération de Brest.

Aujourd’hui, l’établissement compte 412 inscrits, risquant de connaître un nombre accru d’élèves par classe, et accueille, cette année, seize nationalités, dont certains élèves arrivent dans le collège sans connaître la langue française, ce qui implique un accompagnement spécifique. Il semblerait que les critères retenus pour classer les établissements en REP+ n’aient pas été bien pris en compte pour ce qui concerne le collège de Kerhallet. Ainsi, le taux d’élèves boursiers y est de 65,8 % (60,1 % l’année précédente, 39 % en 2001), dont47,7 % de niveau III.

Les résultats au diplôme national du brevet (DNB) sont les plus faibles du département (37,8 % en 2012, 33,8 % en 2013), malgré des équipes pédagogiques stables, volontaires et motivées.

Les enseignants eux-mêmes constatent une profonde dégradation des conditions de vie des habitants des quartiers environnants, une montée des inégalités sociales (64,4 % de professions et catégories sociales (PCS) défavorisées), sachant qu’aujourd’hui 80 % des élèves fréquentant le collège habitent dans les quartiers reconnus sensibles.

Il estime donc qu’un examen de l’ensemble de ces critères traduit une situation dégradée, correspondant largement aux critères définis par le ministère de l’éducation nationale pour justifier le classement de cet établissement en REP+.
Il lui demande, par conséquent, si la situation du collège de Kerhallet de Brest peut être réexaminée en urgence, afin que celui-ci soit classé, dès la rentrée prochaine, en réseau d’éducation prioritaire renforcé et bénéficie ainsi des moyens supplémentaires prévus par ce dispositif.

Publié le 12 mars 2015, dans Actualités, Finistère. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :