Collège de Kerhallet

mcquest

Question au Gouvernement sur le collège de Kerhallet – Brest

J’ai souhaité interroger la Ministre de l’Education Nationale sur la situation du collège de Kerhallet à Brest qui devrait être classé en « Réseau d’Education Prioritaire renforcée dit REP+ « , si l’on veut confirmer la priorité à la formation des jeunes et leur meilleure insertion en milieu scolaire.

La 1ère carte publiée sur ce nouveau dispositif REP+ n’en retenait qu’un seul en Bretagne ce qui en fait la région métropolitaine comptant le moins d’établissements classés en zone sensible, REP+ et REP. Il y en a 17, justifiés, sur la seule agglomération de Marseille, M. le Président,

Le secteur de rattachement de ce collège est essentiellement le quartier de Bellevue, quartier connaissant des difficultés sociales de sa population, ayant été reconnu en quartier prioritaire au titre de la politique de la ville depuis janvier dernier. 80% des élèves du collège sont désormais issus des quartiers sensibles à BREST. L’inadéquation entre la politique d’intégration scolaire et la politique urbaine me semble inappropriée en la circonstance.

Les élèves fréquentant cet établissement connaissent un taux d’échec assez élevé, avec des retards scolaires, montrant bien la nécessité d’un accompagnement plus soutenu, même si le taux de réussite au Diplôme National du Brevet s’est ponctuellement amélioré.

Au plan des difficultés sociales des familles dans ce quartier, j’observe que le nombre d’élèves boursiers s’accroit régulièrement depuis plus de 15 ans, il était en 2000 à 33%, pour se situer dorénavant aux 2/3 de l’effectif. De même, l’établissement accueillecette année des élèves de 16 nationalités différentes, obligeant à du soutien accru par l’équipe éducative, dont j’ai constaté la mobilisation et la forte motivation.

En conséquence, il me semble nécessaire que soient mis à jour les critères qui ont présidés aux choix des collèges placés en REP+, pour intégrer les évolutions observées depuis lors.

Je souhaite donc que le classement de cet établissement soit revu, car justifié par les difficultés des élèves le fréquentant, si le Gouvernement souhaite la réussite scolaire de tous.

_____________________________________________
Réponse de Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat
Thierry Mandon, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé de la réforme de l’État et de la simplification

Monsieur le sénateur, je vous confirme que le Gouvernement souhaite la réussite scolaire de tous les élèves. C’est la raison pour laquelle il a mis en place une nouvelle cartographie de l’éducation prioritaire, qui a été déterminée dans chaque académie au terme d’un dialogue et en tenant compte de critères objectifs dont on sait qu’ils ont une incidence sur la réussite scolaire.

S’agissant plus particulièrement de l’académie de Rennes, au terme de la discussion qui a été menée, le collège Kerhallet a été maintenu dans le dispositif de l’éducation prioritaire, et cinq écoles primaires lui ont été rattachées pour la rentrée de 2015.

S’agissant plus particulièrement de son classement en REP et non en REP+, l’académie reste pleinement attentive aux besoins des élèves du collège Kerhallet. À cet égard, 40 heures ont été attribuées en sus de la dotation horaire globale, pour permettre d’organiser les enseignements de manière plus individualisée. Le collège bénéficie également d’une dotation en heures d’accompagnement éducatif trois fois plus importante que la moyenne départementale. Un emploi d’assistant d’éducation supplémentaire à temps plein a
également été octroyé. Enfin, les fonds sociaux de cet établissement sont trois fois plus élevés que la moyenne des collèges du département.

Ainsi, bien qu’il n’ait pas été classé en REP+, les moyens du collège Kerhallet ont été considérablement renforcés, eu égard à la situation particulière dont vous vous êtes fait l’écho. En effet, il est le collège du département du Finistère le mieux doté au regard du nombre d’élèves qui y sont scolarisés.

Vous le voyez, monsieur le sénateur, le ministère est attentif aux difficultés de chaque établissement. Il adapte la répartition des moyens pour que chaque élève puisse apprendre dans un environnement favorable permettant à tous de réussir.

_____________________________________________
Intervention 2 de Michel CANÉVET
Michel Canévet : Je vous remercie, monsieur le secrétaire d’État, de cette réponse. Toutefois, elle ne me satisfait guère.

Si ce collège bénéficie effectivement de moyens accrus par rapport aux autres collèges du département, cela est justifié par le fait qu’il a à accueillir une population affrontant de grandes difficultés.

Ce que je dénonce surtout, c’est l’inadéquation entre la politique de la ville définie par le Gouvernement et la politique de soutien scolaire. Il me semblerait en effet logique que ces deux politiques soient mises en cohérence. Dès lors que des quartiers ont été classés en zones sensibles, il convient de prendre en compte cette nouvelle situation.

Je suis donc déçu par la réponse de Mme la ministre de l’éducation nationale.

Voir le contexte en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous : (et remonter ensuite pour voir l’ensemble)
http://www.nossenateurs.fr/seance/12867#inter_081c4e75d2ed351423bf79b4a2e7a442

Publié le 12 mai 2015, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :