Archives du 30 mars 2016

Audition de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la banque de France en commission des finances du Sénat

30 mars 2016

SENAT

Audition de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la banque de France en commission des finances du Sénat.
Cette audition peut être visionnée sur le site Sénat.fr

mcsenat30

Michel CANÉVET : Je souhaiterais évoquer trois points. Tout d’abord, je n’ai pas été totalement convaincu par votre réponse à François Marc sur la question des banques mutualistes. Il semblerait qu’il n’y ait pas de prescription de la part de la Banque centrale européenne et que les orientations en matière d’organisation du crédit mutuel, qui pourraient se traduire par des difficultés de fonctionnement pour certains établissements, auraient donc été prises au niveau national. Je me demande quelles sont les raisons réelles qui motivent ces orientations.

Mes interrogations portent, ensuite, sur les difficultés rencontrées par le secteur primaire en France. En effet, si, comme vous l’avez rappelé, le secteur financier se porte plutôt bien, l’agriculture et la pêche sont à la peine dans notre pays. Cette situation résulte, notamment, d’une faiblesse des investissements réalisés par ces entreprises du fait de la prudence, que l’on pourrait qualifier d’excessive, du secteur bancaire. Je rappelle l’importance de ces secteurs pour l’économie et l’emploi dans notre pays. Il me semble que pour surmonter la crise que connaissent ces secteurs l’appui du secteur bancaire est indispensable.

Enfin, je souhaiterais revenir à la question du réseau de la Banque de France. Pouvez-vous nous indiquer où en sont les réformes engagées ? Les correspondants pour la médiation des crédits aux TPE ont-ils effectivement été mis en place dans chaque département ? Il s’agit d’une initiative importante. En effet, les PME que nous rencontrons, dans le cadre des travaux de la délégation aux entreprises notamment, nous font part de leurs difficultés pour accéder au crédit. Malgré un contexte financier plus favorable, ces difficultés sont une réalité pour beaucoup d’entre elles.

Voir le contexte en cliquant le lien ci-dessous

http://www.nossenateurs.fr/seance/14264#inter_1b007c1c0c8f257bfe3ce980d0850411

Examen du projet de loi pour la lutte contre le crime organisé et le terrorisme

30 mars 2016

SENAT

Examen du projet de loi pour la lutte contre le crime organisé et le terrorisme en présence de Jean Jacques Urvoas garde des sceaux et de Michel Mercier rapporteur UDI Union centriste du projet de loi.

Beaucoup de débats sur le temps de réclusion criminelle, de garde à vue.

mcpll