Création d’un BTS « Pêche » au Lycée maritime du Guilvinec/Léchiagat-Tréffiagat

21 juin 2016

compresse

  • Quimper, le 21 juin 2016
  • N°16.003
  • Création d’un BTS « Pêche » au Lycée maritime du Guilvinec/ Léchiagat-Tréffiagat :

La Secrétaire d’Etat répond au Sénateur Michel Canévet

  • Dans le cadre des questions orales au Gouvernement, le Sénateur du Finistère Michel Canévet (UDI-UC) a interrogé, ce mardi, Madame Barbara POMPILI, Secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité, sur l’évolution du Lycée maritime de Léchiagat-Tréffiagat et la création d’un Brevet de Technicien Supérieur « Pêche ».
  • Après avoir souligné l’importance de la pêche en Bretagne, le sénateur Michel Canévet a insisté sur la baisse « inquiétante pour l’avenir de ce secteur », du nombre de marins due, selon lui, « au manque d’attractivité des formations proposées aux jeunes.
  • Il faut en élever le niveau et les inciter à s’intéresser à ce métier par une formation de très haut niveau, explique le sénateur qui souhaite que soit ouvert un Brevet de Technicien Supérieur « Marine » au Lycée maritime du Guilvinec sur la commune de Léchiagat-Tréffiagat. Cette demande est d’autant plus nécessaire et justifiée qu’il n’existe à ce jour aucune formation de ce type sur la façade maritime Atlantique ».

La Ministre a pour sa part rappelé l’action menée en faveur du renouvellement de la flotte de pêche, et la conjoncture plutôt positive du secteur que ce soit en matière de construction de navires neufs, d’acquisition ou de rémunération. Mais elle a, tout comme Michel Canévet, également reconnu « la nécessité de répondre à l’évolution des technologies, au développement d’activités nouvelles en mer et l’émergence de nouveaux métiers qui participent à la croissance bleue ». S’agissant plus précisément de la création d’un nouveau BTS au Lycée maritime du Guilvinec, la Ministre a indiqué vouloir attendre l’évaluation qui doit être réalisée sur les premières promotions de BTS, ouvertes en 2014 dans d’autres Lycées et qui sortiront en juin 2016, « notamment pour connaître les emplois proposés aux futurs diplômés et savoir si certains poursuivent leurs études au-delà ».

« J’attendais une réponse beaucoup plus positive, car les attentes de formations adaptées sont très fortes sur le Quartier maritime du Guilvinec, lui a répondu Michel Canévet. Il faut éviter qu’il y ait un exode de bateaux et cela passe par des marins. Or, pour avoir des marins, il faut des formations attractives et des campagnes de sensibilisation. L’ouverture d’une telle formation serait de nature à y remédier ».

Publié le 21 juin 2016, dans Actualités, Communiqués de presse, Finistère. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :