Archives du 5 décembre 2016

Plonéour-Lanvern, pénurie de médecins : contacts en cours

5 décembre 2016

Plonéour-Lanvern, pénurie de médecins : contacts en cours

La majorité municipale souhaite réagir après la parution d’un article faisant état de l’inquiétude de membres de l’opposition quant à la pénurie de médecins (Le Télégramme de vendredi). Elle tient à apporter les précisions suivantes : « Plonéour-Lanvern, comme beaucoup d’autres communes, subit le manque de médecins. Ceci est particulièrement significatif depuis le départ à la retraite de deux médecins, le 31 décembre dernier, et d’un troisième, en mars 2016 ».

« La municipalité multiplie les initiatives »
« Le maire et sa majorité recherchent activement des solutions depuis plus de deux ans. La municipalité multiplie les initiatives pour sensibiliser à cette question de la démographie médicale : nombreuses interpellations de l’Agence régionale de santé de Bretagne, campagne de recherche de praticiens, et encore à Brest en octobre pour un généraliste dating, à la faculté de médecine. Ces démarches ont permis l’installation d’un nouveau praticien dans la commune en mars dernier. D’autres contacts sont en cours, sans être concrétisés à ce jour », poursuit le communiqué.

« Considérant que c’est un sujet de spécialistes, un cabinet intervenant pour la réalisation de maisons médicales et de santé, Office santé, avait été mandaté pour recenser les professionnels intéressés par la perspective d’une maison médicale. C’est cette étude qui a permis de conclure à un projet qui pourrait être implanté dans la nouvelle zone d’activités de Kerlavar, au plus près du centre-ville, afin de disposer de suffisamment de places de stationnement, et surtout d’avoir les terrains permettant de faire évoluer le projet par des possibilités d’extension, car il convient de prévoir l’avenir ».

« Ceci doit se faire à un coût qui soit le plus abordable possible. Là où certains proposent d’acquérir, puis de réhabiliter un bâtiment, il faut sans doute évaluer les coûts car on ne peut à la fois prôner des installations à bas coûts, faire fi de ce qui existe localement et proposer des réponses onéreuses ».

« Enfin, concernant une « démographie galopante », les perspectives établies par la municipalité dans le cadre de l’élaboration du plan local d’urbanisme visent à permettre aux familles de venir s’installer dans la commune, tout en disposant de choix de sites d’installation. Il n’y a pas d’accélération prévue de la démographie, les nouvelles familles arriveront au même rythme que ces dernières années ».