Plonéour-Lanvern, aménagement du bourg

19 décembre 2016

PLONÉOUR-LANVERN

mcwillys

Lundi soir, s’est tenu le dernier conseil municipal de l’année. Un conseil qui a duré deux heures et qui a une nouvelle fois été marqué par les visions différentes de l’aménagement de la commune, entre majorité et opposition.

PADD. Un des premiers points à l’ordre du jour était le vote du PADD, Projet d’aménagement et de développement durable, cadre dans lequel devra s’inscrire le Plan local d’urbanisme. Souvent présenté comme « la clé de voûte » de celui-ci, les élus d’opposition ont déploré qu’il ne soit présenté par le maire, Michel Canévet, que comme « un élément de procédure ». Joëlle Kersual trouve d’ailleurs le projet « prématuré » et en demandera « l’ajournement », en vain. Roland Jaouen considère que ce PADD « pourrait avoir été fait dans une autre commune du Finistère », l’assimilant à un « copié-collé ». Dans ces grandes lignes, le projet anticipe une population de 7.400 habitants à l’horizon 2030 et donc, évalue les besoins fonciers et les structures publiques et privées nécessaires au vu de cette estimation.

C’est ensuite au moment de voter les demandes de subventions pour les travaux de 2017 que le sujet réapparaît. Deux projets sont envisagés : la démolition du bar le Willys et de l’ancienne salle de danse, et l’aménagement de la route de Quimper. Sur le premier point, Roland Jaouen fait remarquer que c’est un « projet ancien » dont « on reparle tous les ans » et que la municipalité « recherche des subventions avant d’avoir le projet ». Le maire lui rétorque que « l’acquisition date de 2015 » et que c’est un « noeud de l’aménagement urbain ». Il était d’ailleurs en réunion de travail sur le sujet lundi matin. La priorisation des travaux et l’aménagement de la commune sont devenus le point d’accrochage privilégié des conseils plonéouristes.

Restauration scolaire. Pour clarifier la situation, le service de restauration scolaire a été transféré du CCAS à la commune ainsi que les conventions et contrats qui y sont liés. Si les tarifs restent inchangés, il est convenu qu’un point sera fait sur les services aux communes environnantes.

Vie locale. Les tarifs des locaux municipaux subissent une légère hausse dans leur globalité, contrairement aux tarifs des services, du cimetière et des droits de place des commerçants forains qui, eux, restent inchangés. L’association du quartier de Lanvern s’est vue octroyer 550 € de subvention.

Publié le 19 décembre 2016, dans Actualités, Plonéour-Lanvern. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :