Archives du 26 décembre 2016

Plonéour-Lanvern, municipalité : Michel Canévet répond

26 décembre 2016

PLONÉOUR-LANVERN

Municipalité. Michel CANÉVET répond

Dans un communiqué, Michel CANÉVET, maire, réagit aux propos tenus dans Le Télégramme de samedi par l’opposition, qui se  disait inquiète pour l’avenir.

« Une équipe sereine »
« Face à deux membres de l’opposition municipale souhaitant affoler la population, la majorité municipale se veut sereine dans la conduite de l’action municipale au service de nos concitoyens. Ce sont plutôt les résultats de la politique menée par le Président de la République qui nous inquiètent, notamment les baisses de dotations aux collectivités locales alliées à des transferts de charge (instruction des permis de construire, alourdissement des charges de personnel, cartes nationales d’identité numérisées…) : ceci ne peut que diminuer notre capacité d’investissement
».

Et de poursuivre : « La  chambre régionale des comptes a procédé à un examen de la situation de notre commune et nous en sommes très satisfaits. La procédure menée, réglementaire, a été scrupuleusement respectée, contrairement à ce que semblent affirmer les deux élues ». Selon lui, « prétendre qu’en conseil municipal seraient présentés des dossiers différents de ceux annoncés relève de la mauvaise foi. Les dossiers sont largement évoqués en commissions municipales avant  les conseils municipaux : c’est vrai qu’on y entend très peu les propositions des deux élues préférant s’exprimer par presse interposée ! ».

« Pas eu de texte nouveau »
Quant au dossier relatif au plan local d’urbanisme, ce « n’est pas « un document totalement vague, sans grandes orientations » ». Il précise que « le document de base a été transmis à chaque élu, et les modifications proposées par la commission municipale étaient intégrées à la note de synthèse adressée à chacun. Il n’y a donc pas eu de texte nouveau ou changé ! ».

Et de poursuivre : « Concernant la planification financière et des investissements, prétendre qu’il n’y en aurait pas relève de la désinformation : les projets prévus ont été clairement énoncés aux Plonéouristes en mars 2014, sont menés depuis lors et seront poursuivis au rythme de la capacité financière ».

Avant de conclure : « Dire que serait répondu « on a toujours fait comme ça », c’est faire fi des évolutions intervenues sur la commune, dotée de nombreux équipements et services à la population, ayant anticipé sur les besoins futurs, notamment scolaires ou d’activités et de loisirs ».