Activité des thoniers senneurs français et pêche au thon rouge

24 janvier 2017

  • Communiqué de presse

 

  • Activité des thoniers senneurs français et pêche au thon rouge :
  • Le Secrétaire d’Etat répond favorablement au Sénateur Michel Canévet
  • Dans le cadre des questions orales au Gouvernement, le Sénateur du Finistère Michel Canévet (UDI-UC) a interrogé, ce mardi, Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche sur l’évolution de l’activité des thoniers senneurs français affecté à la pêche au thon rouge en méditerranée.
  • Après avoir rappelé l’existence d’une règlementation draconienne qui encadre cette activité, passée de 23 bateaux il y a quelques années à 17 aujourd’hui, « causant de fait un préjudice à l’emploi et à l’armement sur le secteur méditerranéen »,le sénateur Michel Canévet a demandé au Ministre si une augmentation du nombre de thoniers senneurs était envisageable, « étant entendu bien sûr que les professionnels ne demandent pas une hausse du quota, qui est suffisant et permet le renouvellement de la ressource, indispensable pour la pérennité de cette activité ».
  • Dans sa réponse, le Ministre s’est tout d’abord félicité que le stock de thon rouge en Méditerranée, proche de l’interdiction totale de pêche en 2010, soit aujourd’hui en amélioration grâce notamment aux efforts des professionnels, de leurs bonnes pratiques, de l’efficacité des contrôles et de l’amélioration de la traçabilité de la pêcherie. « Le TAC (Total Autorisé de Capture) est ainsi en augmentation de 20% par an depuis 2014. Lors de la prochaine Commission Internationale de Conservation des Thonidés, en novembre prochain, il sera donc possible de passer le thon rouge sous « Plan de gestion » dès 2018 et non plus comme actuellement sous « Plan de reconstitution ». Concrètement, cela signifie le maintien des hausses de TAC ainsi qu’un nombre d’autorisations de pêche à négocier à la hausse pour qu’il soit plus en adéquation avec l’évolution du quota depuis 2014 ».

Le Ministre a également souligné la solidarité entre professionnels. « Les transferts de quotas entre les senneurs et les petits métiers, comme la pêche à la palangre, ont ainsi contribué à l’équilibre socio-économique des ports de pêches en Méditerranée ».

« Votre réponse ouvre des perspectives professionnelles favorables, s’est félicité Michel Canévet qui a également remercié le Ministre de l’ouverture en septembre prochain d’un BTS Pêche au Lycée maritime du Guilvinec, dossier pour lequel le Sénateur s’était particulièrement mobilisé.

Publié le 24 janvier 2017, dans Actualités, Communiqués de presse. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :