Le sénateur UDI du Finistère, Michel Canévet, a décidé de soutenir Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle

16 mars 2017

Le sénateur UDI du Finistère, Michel Canévet, a décidé de soutenir Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle.

mcmac

Un choix exprimé ce mardi soir sur le réseau social Twitter.

« Je fais le choix de soutenir @EmmanuelMacron pour les élections #2017 pour une France résolument tournée vers l’avenir et la jeunesse. » C’est en moins de 140 signes, sur Twitter, que Michel Canévet, sénateur UDI du Finistère, a fait connaître son choix ce mardi soir.

Je fais le choix de soutenir @EmmanuelMacron pour les elections #2017 pour une France résolument tournée vers l’avenir et la jeunesse

— Michel CANEVET (@michelcanevet) 14 mars 2017

Alors que l’UDI soutient François Fillon, le centriste a, lui, fait le choix de l’ancien de l’ancien ministre de l’Economie et d’En Marche ! Parlant « des élections #2017 », on peut imaginer qu’il soutiendra également En Marche ! dans les législatives afin de doter Emmanuel Macron d’une majorité confortable.

«Macron est aujourd’hui le candidat le plus européen qui défend l’esprit d’entreprise et des valeurs de solidarités nécessaires à notre société », confiait-il à Ouest-France il y a quelques semaines. Et de préciser à l’époque : « Si demain je décide de soutenir Macron, je devrais me mettre en congé de l’UDI. Je suis bien dans la famille centriste. Mais, être à l’UDI cela ne veut pas dire suivre toujours le même candidat. »

Ouest-France 16 mars 2017

________________________________________________________________

Dans le cadre de l’élection présidentielle, dont le premier tour se déroulera le 23 avril prochain, Michel Canévet, sénateur-maire de Plonéour-Lanvern vient d’accorder son parrainage à Emmanuel Macron. L’occasion d’un entretien avec le membre de l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI) sur les raisons de son choix.

Michel Canévet, pourquoi avez-vous décidé de parrainer Emmanuel Macron ?
Michel CANÉVET : J’ai regardé les candidats qui se présentaient et j’ai essayé de soutenir le candidat dont les propositions me paraissent le plus proche des convictions qui m’animent.

Lui apporter votre parrainage, alors qu’il dispose déjà de plus de 1000 signatures, est-ce une manière de l’annoncer publiquement ?
Michel CANÉVET : J’ai toujours eu l’habitude de parrainer un candidat, donc il me semblait logique de continuer. Je l’ai fait lundi.

Vous souhaitiez tourner la page du Hollandisme, mais le programme de E. Macron est très proche de celui de F. Hollande en 2012
Michel CANÉVET : Pas du tout.

Selon un récent article du site www.lemonde.fr, 40% des propositions de E. Macron étaient dans le programme de F. Hollande en 2012.
Michel CANÉVET : Emmanuel Macron a des propositions plus libérales, plus pro-européennes. Il y a peut être quelques positions que Hollande n’a pas mis en œuvre, mais ce n’est pas l’essentiel. La dynamique qui anime Emmanuel Macron est bien différente de celle que François Hollande a voulu mettre en œuvre.

Et cela ne vous dérange pas qu’il soit un « produit » du quinquennat ?
Michel CANÉVET : Je pense qu’il faut être pragmatique en la circonstance. On est dans une compétition où il faut choisir celui qui nous semble le meilleur pour conduire les affaires de la France, et ce n’est quand même pas une petite affaire. Et donc a partir de là, il faut soutenir celui qui semble avoir les meilleures capacités face à la situation. Le problème de François Fillon, c’est que la confiance en sa parole a quand même été altérée par différentes affaires qui ont émaillé son parcours depuis sa désignation aux primaires. Et moi, je crois beaucoup aux vertus de l’exemplarité et de la probité en politique. Je ne vois pas comment on pourra mener des réformes qui sont nécessaires dans notre pays sans que les gens aient confiance dans les responsables qui leur proposent des réformes.

Sans ces affaires, vous auriez pu parrainer François Fillon ?
Michel CANÉVET : Oui j’aurais pu le parrainer. Il a quand même un programme très à droite, donc cela amenait à réflexion, mais je n’aurais pas exclu de le parrainer.

Vous avez apporté votre parrainage à Emmanuel Macron, mais le soutenez-vous ?
Michel CANÉVET : Je suis en train de voir avec d’autres collègues pour apporter notre soutien de manière organisée et collégiale à Emmanuel Macron.

Dans la continuité, lors des élections législatives, pourriez-vous apporter votre soutien au candidat du mouvement En Marche sur la 7ème circonscription, celle de Dournenez-Pont-l’Abbé ?
Michel CANÉVET : Je ne sais pas qui va être le candidat d’En Marche sur la 7ème circonscription. Mais si le candidat me convient, je ne l’exclus pas. D’abord il faut qu’il y ait l’élection présidentielle. On va voir qui va être élu et à partir de là il faudra s’organiser.

S’organiser pour créer une majorité.
Michel CANÉVET : Absolument.

BigoudenTv 16 mars 2017

Publié le 16 mars 2017, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :