Archives du 3 juin 2018

Guilvinec : Présentation du 8ème festival de l’homme et la mer

1er juin 2018

GUILVINEC

mcfestimer

Présentation du 8ème festival de l’homme et la mer au Guilvinec. Des expositions de photos de marins bigoudens et de la mer dans le monde a découvrir dans les rues et places de la ville. A voir tout l’été.
————————————————————————

La 8e édition du festival photo du Guilvinec « L’homme et la mer » a été inaugurée vendredi. Du 1e r juin au 30 septembre, 200 photos seront à découvrir dans les rues de la commune. Cette année, deux salles d’expositions seront spécialement ouvertes pour l’événement (visibles du lundi au vendredi, de 15 h à 19 h). Le festival reste fidèle à ses orientations originelles : partager sur une thématique universelle que sont les relations de l’homme et de la mer à travers la photographie. Le souci de l’association organisatrice, présidée par Michel Guiriec, d’enrichir la programmation et de la diversifier, a amené l’équipe à accueillir le travail d’un invité de dernière minute : Zacharie Rabehi, un photographe français qui vit en Inde.

«Le concept du festival est extraordinaire»

Michel Guiriec a accueilli, pendant la cérémonie inaugurale, Jean-Luc Tanneau, maire de la commune, qui s’est félicité qu’une place soit réservée à la SNSM et de l’ouverture de deux salles « qui permettent au festival de rayonner ». Annie Caoudal, vice-présidente de la CCPBS, remarquait que la forme du festival, le rendant accessible à tous, était un atout pour le territoire. Nathalie Tanneau, conseillère départementale, était également venue apporter une bonne nouvelle : la subvention départementale sera votée lundi et sera augmentée de 1.000 € (en regard du travail réalisé avec les scolaires).

Le sénateur Michel Canévet voit, pour sa part, dans ce festival une attraction forte de l’été. Pour cette édition 2018, le parrain Ronan Châtain, président de l’École de surf de Bretagne, a souligné que « le concept du festival est extraordinaire. On peut en famille, entre amis et à n’importe quelle heure de la journée, venir découvrir la marinité de notre territoire qui est mis en scène par les photographes ».
© Le Télégramme