Insécurité et violences urbaines à Brest et Quimper : Le Ministre de l’intérieur répond au Sénateur Michel Canévet

10 janvier 2020

canevet1

compresse1

Insécurité et violences urbaines à Brest et Quimper : Le Ministre de l’intérieur répond au Sénateur Michel Canévet

En septembre dernier, suite aux violences urbaines commises à Brest et Quimper (véhicules incendiés, pompiers et force de police attaqués, échanges de tirs…), le Sénateur du Finistère Michel Canévet (Union centriste) avait demandé au Ministre de l’Intérieur de « doter en urgence les commissariats de Brest et Quimper de personnels supplémentaires et d’alléger le travail administratif qui astreint les policiers à devoir rester dans leur commissariat au lieu d’être sur le terrain ».

Dans sa réponse, le Ministre commence par rappeler les effectifs présents : « Au 31 octobre 2019, la Circonscription de Sécurité Publique (CSP) de Quimper comptait 197 policiers et adjoints de sécurité (ADS) dont 146 policiers du corps d’encadrement et d’application (CEA), la situant au-delà des CSP à charges et activités comparables, avec un gain de 8 policiers du CEA par rapport à fin 2016 ». Quant à la CSP de Brest, elle comptait, avec la sûreté départementale, 324 policiers et ADS, dont 251 du CEA, la plaçant là aussi « nettement au-delà de la moyenne des CSP à charges et activités comparables. Par rapport à fin 2016, une progression de 29 policiers du CEA est observée.

Compte tenu des mouvements prévisionnels connus à ce jour, le nombre de policiers du CEA des CSP de Quimper et Brest demeurera, fin avril 2020, au-delà de la moyenne précitée. Deux arrivées d’ADS sont intervenues dans la CSP de Quimper le 25 novembre dernier et les effectifs de la CSP de Brest bénéficient, en tant que de besoin, de l’appui des unités départementales ».

S’agissant plus particulièrement de la problématique de la sécurité à Quimper, le Ministre relève que « le quartier de Kermoysan, désormais équipé de caméras de vidéo-surveillance fait l’objet de contrôles de police réguliers, effectués avec la participation de l’unité canine de Brest. Par ailleurs, dans le cadre de la police de sécurité du quotidien, des groupes de partenariat opérationnel sont organisés régulièrement et associent les différents partenaires, acteurs et habitants de ce quartier afin de contribuer à l’amélioration de la vie du secteur », et d’indiquer que trois individus ont été placés en détention provisoire après les évènements de septembre dernier. Quant à Brest, « dix individus ont été interpelés dont trois ont été écroués ».

« En tout état de cause, conclut le Ministre, la situation des CSP de Quimper et de Brest continuera à faire l’objet d’un suivi attentif afin de garantir une capacité opérationnelle des forces de police adaptée aux attentes de nos concitoyens en matière de sécurité ».

 

 

 

 

Publié le 10 janvier 2020, dans Actualités, Communiqués de presse, Sécurité. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :