Archives de Catégorie: Bretagne

Rencontres numériques de Bretagne à Rennes sur la sécurité numérique

30 novembre 2017

RENNES

Rencontres numériques de Bretagne à Rennes sur la sécurité numérique

mcrennescs1

Dans un contexte de forte évolution des usages, la réflexion est en cours sur le cadre à instituer pour assurer la sécurité des usagers et permettre le développement des entreprises françaises. 1ère table ronde dédiée à la cyberdéfense et aux systèmes.

Je conclus la seconde table ronde des rencontres de Rennes sur la sécurité numérique en évoquant les mesures à prendre dans le cadre d’une économie qui se digitalise de plus en plus avec des risques accrus, des obligations pour les opérateurs, des besoins en hommes et femmes pour accroître la compétitivité numérique de notre pays au sein d’une Europe protectrice.

Assemblée générale de la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère ce lundi matin

27 novembre 2017

Assemblée générale de la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère ce lundi matin

mcchambmet2

Assemblée générale de la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère ce lundi matin. J’interviens pour rappeler le rôle et la place des élus consulaires et les efforts menés pour développer l’alternance.

mcchambmet6Michel Canévet lors de son intervention à la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère

Inquiétudes pour France Bleu Breizh Izel : La Ministre répond au Sénateur Michel Canévet

17 novembre 2017

Communiqué de presse

 canevet1

Inquiétudes pour France Bleu Breizh Izel :

La Ministre répond au Sénateur Michel Canévet

Michel CANEVET, Sénateur du Finistère (Union Centriste), avait relayé auprès du Gouvernement l’inquiétude des journalistes et personnels de France Bleu, quant à un risque de suppression de temps d’antenne régionale. Françoise NYSSEN, la Ministre de la Culture vient de lui répondre.

« Porte-parole des territoires ruraux, les radios régionales permettent de souligner les problématiques que nos concitoyens rencontrent au quotidien à travers la diffusion de témoignages des acteurs faisant vivre nos territoires ou la mise en place de journaux d’information locaux. Les radios régionales sont utiles à la bonne information de nos concitoyens, rappelait le Sénateur Michel Canévet qui soulignait le risque que près de 2 h 45 de temps d’antenne régionale soient supprimées sur France Bleu et remplacées par des émissions nationales à la rentrée 2017. Face à l’attachement de la population et le taux d’écoute particulièrement important de ce qui, indéniablement, constitue un facteur essentiel de cohésion territoriale et devant le sentiment d’abandon général ressenti par les habitants des territoires ruraux, il n’est pas raisonnable d’amputer le temps d’antenne des radios régionales, vecteurs essentiels de lien territorial ».

Après avoir rappelé son attachement à la « singularité du réseau France Bleu, pilier du service public, dont les missions en tant que radio de proximité de référence, fédèrent un public populaire et divers et sont une priorité de Radio France pour la période 2015-2019 », la Ministre Françoise NYSSEN a détaillé les mesures prises ou envisagées par Radio France. « À compter de la rentrée 2017, Radio France souhaite donner une nouvelle impulsion éditoriale à France Bleu, afin d’inverser la baisse des audiences constatée au cours de la période récente. La société a ainsi engagé, depuis plus d’un an, un travail de fond sur les grilles de France Bleu, en organisant plusieurs séminaires au cours desquels toutes les pistes d’évolution des 44 antennes ont été étudiées, en concertation étroite avec les responsables de chaque station.

Bien que la répartition des tranches locales et nationales dans la grille n’ait pas encore été définitivement arrêtée, Radio France a indiqué que les programmes de proximité continueraient de constituer le cœur de l’offre de France Bleu. Le projet d’émission nationale sur une nouvelle tranche horaire dans la matinée n’a pas abouti.

S’agissant par ailleurs des journaux d’information, les évolutions de grille n’auront pas, selon la société, pour conséquence d’affaiblir les rédactions en région, mais de valoriser leur travail, en offrant à chacune la possibilité de composer un journal adapté à l’audience locale, en mêlant aux éléments d’information locale qu’elle produit des éléments d’information mis à disposition par l’antenne nationale. Les modifications devraient intervenir progressivement à partir de la rentrée 2017, à l’initiative des rédactions locales, et toujours avoir pour objectif de donner une plus grande autonomie aux stations de France Bleu, afin qu’elles répondent au mieux aux attentes des auditeurs. Je serai attentive à ce que l’évolution de ces grilles de programme respecte ces objectifs ».

Pour Michel Canévet « La construction de nouveaux bureaux de France bleu à Quimper avec le concours de Quimper Bretagne Occidentale est un signe positif pour confirmer le développement de notre radio locale de service public. »

Assises départementales de l’alimentation : Le Finistère promeut des productions agricoles de qualité

17 novembre 2017

Assises départementales de l’alimentation

mcfin171117.jpg

Dans le cadre des assises départementales de l’alimentation le Finistère promeut des productions agricoles de qualité et le recours à l’approvisionnement local.

Michel Canévet attire l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice sur la reconnaissance du « tildé » dans les actes d’état-civil

16 novembre 2017

canevet1

Question orale N° 116 du 16/11/17 au Ministère de la justice

Michel Canévet attire l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice sur la reconnaissance du  » tildé  » dans les actes d’état-civil. Le 18 mai dernier, la ville de Quimper, dans le Finistère, a enregistré à l’état-civil la naissance de Fañch, né la veille. Le ministère public a ensuite refusé de valider cet état-civil pour utilisation de signes non-autorisés. Une affaire similaire a également été portée devant le tribunal de grande instance de Bayonne en août dernier témoignant de la dimension nationale de cette question.

S’appuyant sur la circulaire du 23 juillet 2014 relative à l’état-civil et qui régit l’usage des signes diacritiques et des ligatures dans la langue française reprenant la loi n°118 du 2 thermidor An II (20 juillet 1794) qui dispose que « les actes doivent être écrits en langue française » et l’arrêté du 24 prairial an XI (13 juin 1803) qui précise que « l’emploi de la langue française est obligatoire, même dans les régions où l’usage de dresser les actes publics dans l’idiome local serait maintenu », le ministère a estimé que le « n tildé » était contraire à la langue française.

Néanmoins, ce « tildé » est pourtant présent dans de nombreux documents officiels français, antérieurs aux textes révolutionnaires. Il est en effet couramment employé pour marquer la nasalisation dans les textes de la royauté au XVIème siècle. L’ordonnance royale de 1539, dite de Villers-Cotterêts, imposant l’utilisation de la langue française dans les actes de justice du domaine royal est rédigée en utilisant à plusieurs reprises des « tildés ». Il semble donc être conçu comme un élément de la langue française et non comme un idiome local.

Il souhaite donc que le Gouvernement puisse modifier la circulaire du 23 juillet 2014 afin d’introduire le tildé dans la liste des signes susceptibles d’être utilisés dans les actes d’état-civil.

Pour suivre la question au gouvernement, cliquer ci-dessous

http://www.nossenateurs.fr/question/15/17S0116

Droits d’auteur et musiques traditionnelles

9 novembre 2017

Droits d’auteur et musiques traditionnelles

Question orale au Gouvernement le 9 novembre 2017mc17C.jpg

M. Michel Canévet attire l’attention de Madame la ministre de la culture sur les exigences de la société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) vis-à-vis des acteurs associatifs de nos territoires.

À la suite d’un certain nombre d’observations émanant d’acteurs associatifs concernant l’action de la SACEM, organisme sous tutelle du ministère de la culture, dans sa mission de protection des droits des acteurs du monde du spectacle, il souhaite obtenir une clarification à propos des modalités de perception des droits.

Une association du Finistère ayant reçu un groupe d’accordéonistes jouant uniquement des musiques traditionnelles bretonnes, non arrangées par des artistes contemporains, libres de droit, s’est par exemple vue taxée au titre des ayants droit.

En effet, des morceaux de musique faisant partie du domaine culturel breton, et ce de longue date, puisqu’il s’agit de chants traditionnels datant de plusieurs décennies, font partie de facto du domaine public. Ces musiques ne doivent à ce titre pas être susceptibles d’une demande concernant des ayants droit de la part de la SACEM.

Il souhaite donc connaître la position du Gouvernement concernant les exigences de la SACEM et les évolutions possibles afin de permettre aux associations faisant vivre notre territoire d’utiliser des titres faisant partie du répertoire culturel ancien commun à l’ensemble des Français.

Réunion de la fédération des travaux publics de l’ouest de la France avec les parlementaires

7 novembre 2017

Réunion de la fédération des travaux publics de l’ouest de la France avec les parlementaires

mctravpub.jpg

La fédération des travaux publics de l’ouest de la France réunissait les parlementaires pour les sensibiliser à l’importance de relancer les investissements en infrastructures en France, afin que nos entreprises conservent leur savoir faire, à faire valoir à l’export mais aussi pour proposer des emplois durables.

 

Emission « Sénateur à domicile » – Entretien avec Michel Canévet, sénateur du Finistère, ce lundi 6 novembre 2017 sur le thème de la pêche

6 novembre 2017

Emission « Sénateur à domicile » – Entretien avec Michel Canévet, sénateur du Finistère, ce lundi 6 novembre 2017 sur le thème de la pêche

mcsendomMichel Canévet en direct sur le plateau de LCP

Cette interview, consacrée à la problématique de la pêche et au renouvellement des flottilles, est précédée d’un reportage tourné au Guilvinec au cours duquel sont notamment interrogés Soizic Palmer-Le Gall, Présidente de l’Armement Bigouden et de Robert Bouguéon, ancien Président du Comité des Pêches.

Cliquer sur la vidéo ci-dessous pour la lire.

Semaine de la Bretagne au Sénat

25 octobre 2017

SÉNAT

mcbretsenat

Semaine de la Bretagne au Sénat

Inauguration des aménagements et acquisitions de matériels au muséum d’histoire naturelle de Concarneau

10 octobre 2017

CONCARNEAU

if1Inauguration des aménagements et acquisitions de matériels au muséum d’histoire naturelle de Concarneau, sur un site exceptionnel de bord de mer, qui héberge la station biologique, l’antenne IFREMER et le marinarium qui montre les espèces marines (notamment les crustacés anatifes).

if2Remise des insignes de chevalier de la légion d’honneur à la chef du centre Nadia Ameziane par Bruno David, Président du muséum national d’histoire naturelle.

if3.jpgSite exceptionnel de bord de mer

Prise de commandement de l’école de Gendarmerie Nationale de Châteaulin (Finistère) ce mardi par le colonel Saulnier

10 octobre 2017

CHATEAULIN

saulnier1.jpgPrise de commandement de l’école de Gendarmerie Nationale de Châteaulin (Finistère) ce mardi par le colonel Saulnier, qui succède au Général Polaillon. 8 promotions d’élèves gendarmes actuellement au sein de l’établissement.

Foire exposition de Pont-l’Abbé (Finistère)

6 octobre 2017

PONT L’ABBE

fe2017.jpgInauguration et visite à la Foire Exposition de Pont-l’Abbé (Finistère) ce vendredi 6 octobre 2017.

Intervention au Centre de gestion du Finistère

4 octobre 2017

LE RELECQ KERHUON

mcfbsenat

« Je déplore cette posture que je trouve indigne », a déclaré le sénateur Michel Canévet

Le sénateur Michel Canévet est intervenu au conseil d’administration du Centre de gestion du Finistère, présidé par Yohann Nédélec. Il s’est ainsi offusqué du courrier adressé par le maire du Relecq-Kerhuon, Yohann Nédélec, à ses agents, les appelant à se mobiliser massivement pour la grève du 10 octobre prochain.

« Je déplore cette posture »

« Je déplore cette posture que je trouve indigne pour plusieurs raisons : il est anormal qu’un responsable de collectivités publiques appelle ses collaborateurs municipaux à la grève. Cette manière de faire, par un courrier à en-tête de la ville, joint au bulletin de salaire, s’apparente à une forme de pression morale des personnels territoriaux concernés, d’autant plus qu’il est bien spécifié dans le courrier qu’il agit en tant qu’autorité territoriale (…) Le courrier appelant à la grève précise qu’il lui faut  » corriger les erreurs et mensonges assénés à l’encontre des fonctionnaires « , constituant une attaque violente à l’encontre de responsables publics, sans justification et sans discernement. L’exercice de responsabilités de la gestion de collectivités publiques oblige au respect d’un certain devoir de réserve et de respect des personnels et des collègues employeurs que l’on représente. Cette manière de faire, d’appeler à la grève, est irrespectueuse de ce point de vue ».

Le Télégramme du 5 octobre 2017

Josiane Kerloch élue maire de Plonéour-Lanvern, ce dimanche

1er octobre 2017

PLONÉOUR-LANVERN

mc0110.jpgMichel Canévet, lors de son allocution, ce dimanche 1er octobre 2017, avant l’élection du nouveau maire de Plonéour-Lanvern

Michel CANÉVET s’adresse au conseil municipal de Plonéour-Lanvern et aux personnes présentes durant une dizaine de minutes avant l’élection avant l’élection du nouveau maire et de ses adjoints.

Deux candidats se présentent comme maire : Josiane Kerloch et Roland Jaouen.

Au 1er tour de scrutin Josiane Kerloch l’emporte avec 24 voix contre 4 à Roland Jaouen et un bulletin blanc.

mcjk2Josiane Kerloch succède à Michel CANÉVET comme maire de Plonéour-Lanvern

mcgroplon.jpg

Conseil municipal de Plonéour-Lanvern avec l’élection de Josiane Kerloch première femme maire de la commune

mc0110B

A l’issue de l’élection du nouveau maire, Josiane Kerloch, nouveau maire et Martine Olivier première adjointe offre ce tableau à Michel CANÉVET, ce dernier ajoutant en souriant : « Ce tableau aura sa place demain au Sénat« . Demain Michel CANÉVET  participera à l’élection du nouveau Président du Sénat

mcinterplo1.jpg

mcinterplo2

Congrès national des Maires ruraux à Poullan sur mer

30 septembre 2017

POULLAN SUR MER

mcmairespoullan

Congrès national des Maires ruraux à Poullan sur mer en présence de Jacqueline Gourault, Ministre déléguée à l’Intérieur qui a répondu, de façon très directe, aux nombres questions des Maires ruraux

 

Inauguration des locaux scolaires rénovés, à Pleuven

29 septembre 2017

PLEUVEN

mcpleuven.jpg

Inauguration des locaux scolaires rénovés, à Pleuven

A Pleyben la Région Bretagne organise une réflexion sur la Politique Agricole Commune

25 septembre 2017

PLEYBEN

pleyben1
A Pleyben la Région Bretagne organise une réflexion sur la Politique Agricole Commune. Quelles actions mettre en place pour que les agriculteurs puissent vivre de leur métier.

pley2

 

Inauguration de travaux divers à Porspoder

23 septembre 2017

PORSPODER

pors1Inauguration de travaux divers à Porspoder, charmante Commune du Pays d’Iroise : une route nouvelle, la restructuration des locaux scolaires et le rafraichissement des locaux péri-scolaires.

pors2.jpg

pors3Route nouvelle

Signature de la convention FEAMP entre la région Bretagne et le Pays de Cornouaille à Quimper

22 septembre 2017

QUIMPER

mcfilmar1

Signature de la convention FEAMP entre la région Bretagne et le Pays de Cornouaille à Quimper pour soutenir le développement des filières maritimes.

mcfilmar2

Seconde journée des assises de la pêche et des produits de la mer à Quimper

22 septembre 2017

QUIMPER

assises mer 1Seconde journée des assises de la pêche et des produits de la mer à Quimper avec d’intéressants débats sur la valorisation et l’innovation dans les produits transformés. Jean-François Hug, PDG de Chancerelle à Douarnenez rappelle l’action de cette importante conserverie familiale de poissons en France.

assises mer 2

Assises de la pêche et de ses produits de la mer, ce jeudi à Quimper

21 septembre 2017

QUIMPER

assises mer quimper 1

Assises de la pêche et de ses produits de la mer ce jeudi à Quimper en présence du Ministre de l’agriculture et de l’alimentation. Des débats de qualité pour une ambition maritime plus forte, et justifiée, de la France.

assises mer quimper 2.jpg

Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden : Michel Canévet préside son dernier conseil

21 septembre 2017

POULDREUZIC

mcdercomcom

Michel Canévet a conclu : « Je redeviendrai simple conseiller communautaire ».

« C’est la dernière séance de conseil communautaire que je préside ! ». Voilà comment Michel Canévet a officialisé auprès des élus communautaires le choix de son mandat parlementaire au Sénat. Un choix imposé par la loi. L’élection du nouveau président se fera jeudi 28 septembre, à 20 h, au siège de la communauté de communes à Pouldreuzic. Michel Canévet a conclu : « Je redeviendrai simple conseiller communautaire ». Dont acte, nul commentaire dans la salle, ni d’annonces de candidatures pour permettre la réflexion des élus communautaires.

Urbanisme :

À compter du 1er janvier 2018, le service « instruction des autorisations du droit des sols » pour les dix communes du Haut Pays bigouden sera assuré par la communauté du Pays bigouden sud. Du partenariat dans l’air. C’est ce qui a été acté mercredi soir à Plonéour
lors du conseil communautaire du Haut Pays bigouden. En 2015, pour faire face au désengagement de l’État dans ce domaine, les deux communautés de communes avaient décidé chacune de créer leur propre service « droit du sol ». Maintenant, pour plus de cohérence territoriale, les deux communautés ont décidé de fusionner leurs deux services pour les rendre plus efficients.

Tout est regroupé sur un même site à Pont-l’Abbé. Des élus se sont interrogés quant au coût : « Ce sera moins cher ! », a glissé Michel Canévet.

Allô, allô… ?

Le Haut Pays bigouden apportera 1.238.435 € à la deuxième tranche du déploiement de la fibre optique. Le territoire devrait être maillé entièrement pour 2030. « On voudrait que ça aille plus vite ! », ont pointé les élus. En attendant, le choix politique est de consacrer chaque année la somme perçue du Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales 506.560 € (30.000 € de moins que prévu) à ce déploiement. Philippe Ronarc’h, vice-président chargé du numérique, a interpellé l’opérateur Orange sur « les grosses difficultés rencontrées par les usagers sur le territoire ». Il en appelle à une prise de conscience d’Orange sur l’état des circuits cuivre. Par ailleurs, Pierre Plouzennec a soulevé la question du black-out qui affecte actuellement à Plozévet le réseau des professionnels.

Chers frelons asiatiques… :

Le Haut Pays bigouden avait décidé pour lutter contre le frelon asiatique de financer la destruction des nids via des conventions avec des prestataires. Mais, aujourd’hui, le frelon asiatique s’est bien installé et ça devient « un gouffre sans fonds : 100.000 € par an rien que dans l’Ouest-Cornouaille », souligne Pierre Plouzennec. Le financement est renouvelé jusqu’à la fin mai 2018. Mais on s’engage ensuite vers des actions plus pertinentes : prévention, piégeage.

Modification des statuts :

Les élus ont décidé de reporter cette question à un prochain conseil pour se donner du temps dans la prise de compétences nouvelles. À noter que le Haut Pays bigouden a décidé de ne pas exercer la compétence plan local d’urbanisme intercommunal. « Wait and see ! », a conclu Michel Canévet.

Le Télégramme du 22 septembre 2017

Plonéour-Lanvern, journée du patrimoine

17 septembre 2017

PLONEOUR-LANVERN

chezmilouPlonéour-Lanvern, le bistro de Milou, légué à la Commune en 2004 au décès d’Emile Cossec, a été rouvert au public ce dimanche par l’association du quartier de Lanvern. Beaucoup de visiteurs y sont passés.

Délégation sénatoriale au SPACE de Rennes

13 septembre 2017

RENNES

space2.jpgAu SPACE de Rennes, la délégation sénatoriale à l’égalité femmes-hommes présente son rapport sur agricultrices et territoires avec Annick Billon et ses collègues.

2 jours de réflexion sur la blue economy à la chambre de commerce de Quimper avec Gunter Pauli

7 septembre 2017

QUIMPER

blue1.jpg2 jours de réflexion sur la blue economy à la chambre de commerce de Quimper avec Gunter Pauli. Des expériences menées chez Kairos ou Cadiou industries, la production de spiruline, le deploiement du LIFI, une technologie française pour l’accès à internet par la lumière ou l’approche systémique.

blue2.jpg

blue3.jpg

 

 

Visite de Chancerelle plus importante conserverie familiale de France, implantée à Douarnenez

7 septembre 2017

DOUARNENEZ

chancerelle1Visite de Chancerelle plus importante conserverie familiale de France, implantée à Douarnenez.

Une entreprise spécialisée dans la sardine pilotée par Jean-François Hug

chancerelle2.jpg

chancerelle3

chancerelle4

Plonéour-Lanvern, tournoi de tennis : participation en hausse

30 juillet 2017

PLONEOUR-LANVERN

mctennisLa semaine dernière, le Plonéour Tennis-club a offert aux amateurs de tennis un festival de lobs vertigineux et de coups amortis à l’occasion de son tournoi annuel qui s’est disputé à la halle Raphalen.

Du côté de la participation, le tournoi est en progression de près de 50 % par rapport à l’année dernière avec 166 inscrits (toutes catégories confondues) qui ont concouru sous les regards vigilants des juges.

Autre point positif : l’envergure indubitablement internationale de ce millésime marqué par une participation accrue de joueurs étrangers  (argentins, belges…).

Le président du club, Christophe Demougin, s’est aussi réjoui à la vue des nombreux spectateurs venus assister aux finales qui ont abouti au palmarès suivant : Lucas De Marco a remporté le simple messieurs et Béatrice Le Guen le simple dames, Sébastien Corbon s’est imposé en + 35 ans messieurs, le + 55 ans messieurs a été gagné par Dominique Roberfroid et le + 35 ans dames par Céline Le Garrec,  Louis Bocquet a remporté le 12 ans garçons,  Benjamin Cachin, le 13- 14 ans garçons ; Ikam Julou s’est imposé en 15-16 ans garçons et Yvan Tanguy s’est distingué dans la sélection 17-18 ans garçons, enfin Charlène Quéinnec a remporté le 13-18 ans filles.

De nouveaux créneaux la saison prochaine
La saison prochaine, le Tennis-club de Plonéour proposera de nouveaux créneaux pour les jeunes le mercredi matin et de nouvelles formules d’adhésions adaptées à chacun

Pour plus d’informations, le club sera présent au forum des associations le 9 septembre prochain.

Photo et texte : Le Télégramme du 2 août 2017

Mondial Topper : la Chine s’invite à Loctudy

29 juillet 2017

LOCTUDY

mcloc7

Quel souvenir les Loctudistes garderont-ils, dans quelques années, de l’édition 2017 du Mondial Topper qui vient de s’achever ? Le déroulement des épreuves ? Le ballet des petites embarcations au moment de leur mise à l’eau ou à leur retour sur la plage de Langoz à la fin d’une après-midi de compétition ? Sans doute pas. En revanche, nombreux seront ceux qui se rappelleront de la présence remarquée – et remarquable – d’une importante délégation chinoise. Celle-ci était composée d’une quarantaine de jeunes sportifs engagés dans la compétition et d’à peu près autant d’adultes accompagnateurs et d’entraîneurs. Mais étaient présents également, de nombreux représentants politiques et économiques de la province du Jiangsu, une des régions les plus riches et les plus densément peuplées de Chine, avec environ 80 millions d’habitants.

Des responsables politiques et économiques
C’est ainsi que, vendredi matin, la première adjointe Marie-Ange Buannic et plusieurs élus, parmi lesquels le sénateur Michel Canévet, ont reçu en mairie une dizaine de représentants politiques et économiques de la délégation chinoise. Ouyang Huaishuang, le premier secrétaire du PC Chinois de la province, était accompagné de Pan Dongbiao, directeur adjoint de la ville de Nankin chargé de l’éducation
et d’autres responsables politiques ou économiques, comme Zhang Xiaoqi, président de la « Nanjing sports industry group ». Grande première sur la commune, cette sympathique rencontre démontre assurément que le sport constitue un surprenant levier d’influence et de rayonnement.

Le Télégramme du 30 juillet 2017

Plonéour-Lanvern, Carrefour d’artistes : plus ouvert sur le monde

28 juillet 2017

PLONEOUR-LANVERN

mcartplo

Le troisième carrefour des artistes a ouvert ses portes à la halle Raphalen, jeudi dernier. Vingt-six personnes y exposent leurs oeuvres. « Ces artistes ont tous des parcours et des styles différents », précise Pierre Gloanec, adjoint au maire et initiateur de l’exposition. Au vu du succès des deux premières éditions, il a décidé, cette année, d’ouvrir les portes de l’exposition au-delà du Pays Bigouden. Elle devient même internationale puisqu’une Bolivienne, Luly Gutierrez, récemment arrivée dans la région, y expose ses poteries précolombiennes, batiks et autres gravures. La variété des styles et des supports forcent l’admiration, tant elles semblent complémentaires.

Arts en tous genres

Aquarellistes, sculpteurs, potiers d’art, plasticiens, peintres, photographes et même un collagiste ont tenu à participer à cet événement. D’autres, non retenus, postulent déjà pour l’an prochain.

Vendredi soir, a eu lieu le vernissage de l’exposition, en présence des exposants et d’une bonne centaine d’invités. Le maire, Michel Canévet, a accueilli l’assistance. « Cette exposition est importante, elle amène de la vie à Plonéour-Lanvern », a-t-il commenté. Pierre Gloanec a ensuite pris la parole pour présenter un à un chaque artiste. L’animation musicale était assurée par Alain Autret, Frédéric Morvan, Grégory Aussy et Christiane Diebold, qui ont interprété des morceaux traditionnels et conviviaux. Le pot de l’amitié a ensuite clôturé le vernissage.

Le Télégramme du 30 juillet 2017

Pays Bigouden : Une présentation dynamique de notre territoire emblématique de Bretagne

3 mai 2017

PAYS BIGOUDEN

logbigenjoy

bigoudenenjoy.jpg

Ça décoiffe en Pays Bigouden ce mercredi avec la présentation de la nouvelle marque touristique des 2 Communautés de communes du haut et du sud pays bigouden : Bigoudenjoy

Une présentation dynamique de notre territoire emblématique de Bretagne


Tourisme. Nouvelle marque, nouvelle stratégie

Des lettres noires et blanches sur fond jaune, un rappel discret de la coiffe bigoudène sur le « i » de bigoud et des codes de la marque Bretagne symbolisée par les trois traits : « Bigoudenjoy », la nouvelle marque du Pays bigouden, est le fruit d’un travail commun avec les élus, les socioprofessionnels et techniciens tourisme des deux territoires (Haut et Sud). La bannière est suivie du message « La Bretagne qui décoiffe », elle sera déclinée sur l’ensemble des supports de communication des offices de tourisme. Cette nouvelle marque a été dévoilée mardi soir, au centre culturel de Loctudy, par Raynald Tanter et Michel Canévet, présidents des deux communautés de communes.

L’anglais ? « Un choix totalement assumé »
Signée par le cabinet « Cibles et Stratégies » sur la base d’un cahier des charges rédigé conjointement par les deux communautés de communes, la marque « Bigoudenjoy » reflète le positionnement touristique qui distingue le Pays bigouden des autres territoires. Elle s’appuie sur les éléments constitutifs du territoire et des Bigoudens : « vivre la mer intensément à la pointe marine de la Bretagne », « un concentré de Bretagne à raconter et à découvrir », « des retrouvailles en famille tout au long de la vie ». « Cette nouvelle marque doit être votre marque. Il est important que vous vous l’appropriez et que vous en soyez ambassadeurs. Nous comptons sur vous ! », a déclaré Raynald Tanter, même si quelques voix dans le public se sont élevées pour regretter le choix de l’anglais, comme élément de langage. « Un choix totalement assumé », pour Michel Canévet qui a rappelé que cette communication « visait le monde entier ».

Cette opération de communication s’inscrit dans un contexte plus large. Il s’agit en effet de porter, derrière cette marque, une nouvelle stratégie d’accueil et d’information des visiteurs. « L’activité
touristique du Pays bigouden est capitale car elle est génératrice d’emplois. Notre région est attractive et possède bien des atouts », a
rappelé Michel Canévet.

Office de tourisme : 90 % des voyageurs n’y vont pas
Cependant, à l’heure de la transformation numérique, de l’évolution des habitudes de consommation, de la mondialisation de l’information, l’improvisation n’est pas de mise et les anciennes recettes ne suffisent plus. Voilà, en substance, le message transmis par Jean-Baptiste Soubaigné, responsable des stratégies numériques à la Mona (Mission des offices de tourisme de Nouvelle-Aquitaine), en charge de la formation des acteurs des deux offices bigoudens. « 90 % des voyageurs ne poussent pas, ou plus, la porte de l’office de tourisme, constate-t-il. Cela doit obliger les territoires à repenser leur accueil, leurs services et leur diffusion d’information dans leurs murs et également – voire surtout – hors de leurs murs. Tout cela s’appuie sur un maillage territorial pertinent intégrant des services et des contenus à valeur ajoutée, son réseau de prestataires et aussi sur la population locale ». En d’autres termes, le challenge de l’accueil touristique n’est pas une affaire individuelle mais bien collective. Les offices de tourisme devront donner un cap, réinventer un ensemble de services mais aussi mailler le territoire de la meilleure des manières en s’appuyant sur tous leurs partenaires privés (socioprofessionnels, loueurs, associations, etc.), mais aussi sur les habitants, ambassadeurs de leur région, pour toucher tous les segments de clientèle.

Article (c) Le Télégramme

Bonne et heureuse année 2017

31 décembre 2016

mcv17b

mcv17A.jpg

Primaire de la droite et du centre : réaction de Michel Canévet

27 novembre 2016

Primaire de la droite et du centre

Michel Canévet, sénateur-maire de Plonéour-Lanvern, membre de l’UDI (soutien d’Alain Juppé) :

« A l’issue du premier tour, on savait qu’il y avait une dynamique pour François Fillon, qui s’est confirmée aujourd’hui. Alain Juppé n’a pas réussi à convaincre les électeurs. Pour moi, c’est une déception que le candidat que je soutenais n’ait pas gagné. Je prends acte de la volonté des électeurs qui se sont déplacés ».

Est-ce vous souhaitez qu’il y ait une candidature au centre ?

Michel Canévet : « On a un bureau politique ce mardi à l’UDI. La question est la suivante : Y-a-t-il un candidat qui est capable d’être audible pour porter les valeurs du centre dans 5 mois ». « Je ne crois pas à Bayrou et je ne vois personne qui ait une notoriété qui permette de se faire connaître en 5 mois seulement. Si c’est pour jouer les seconds rôles, cela ne sert à rien ».

Pour finir, ni François Fillon, ni Alain Juppé ne souhaitaient remettre en cause le non-cumul des mandats qui aurait des conséquences pour vous …

Michel Canévet : « J’espère que la raison reviendra. Il y a encore quelques mois pour faire revenir la raison sur une loi qui me semble totalement inadaptée. Déconnecter les parlementaires du terrain, il n’y a rien de pire que cela. Les sénateurs sont les représentants des collectivités territoriales, je ne vois pas comment ils vont les représenter s’ils n’exercent plus de responsabilités locales. Je ne dis pas qu’il ne faille pas améliorer la situation actuelle et limiter le cumul des mandats, mais empêcher les parlementaires d’exercer leurs responsabilités locales me semble être une erreur fondamentale ».

Balade des motards en pays bigouden ce dimanche pour le téléthon

27 novembre 2016

PAYS BIGOUDEN

mcmotards

Balade des motards en pays bigouden ce dimanche pour le téléthon. Plus de 200 motos ont circulé sous un soleil radieux

Pose de la première pierre de la future résidence des Camélias à Pont l’Abbé

19 novembre 2016

mccamelia

Pose de la première pierre de la future résidence des Camélias à Pont l’Abbé par Stéphane Le Doaré, Maire de la Ville, un investissement de plus de 10m°€ pour une durée de 39 mois de travaux. Un chantier important pour les entreprises locales. Jean-François Le Bléis Conseiller Départemental manie la truelle.

Primaire : Premier rendez-vous dimanche

15 novembre 2016

Primaire : Premier rendez-vous dimanche

burvote

Liste des bureaux de vote dans le secteur Pays Bigouden

Le premier tour de la primaire de la droite et du centre c’est dimanche.

Sept candidats sont en lice dont Alain Juppé vers qui, de Michel Canévet à Nathalie Tanneau, se tournent une majorité d’élus bigoudens. En Pays bigouden, huit bureaux seront ouverts et accueilleront les électeurs.

La primaire de la droite et du centre c’est une première, notamment pour Christian Jolivet. Le maire de Guiler-sur-Goyen, délégué Les Républicains de la 7e circonscription est en charge de l’organisation de ce rendez-vous citoyen.

Dès lors, pas question pour lui d’afficher une quelconque sensibilité. Il entend garder une neutralité. « Je ne prends pas position. Il faut respecter la sensibilité de tous ». Alors qui de Nathalie Kosciusko-Morizet à Jean-Frédéric Poisson en passant par Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Alain Juppé ou Jean-François Copé a la faveur des élus bigoudens de la droite et du centre ?

Alain Juppé en rassembleur

Parmi ceux qui nous ont répondu, les soutiens à Alain Juppé ne manquent pas. Il obtient la voix de Nathalie Tanneau, conseillère départementale du canton de Pont-l’Abbé. « Ce n’est pas un choix facile, il y a plusieurs candidats qui ont une stature de présidentiable et un programme proche ». C’est le fait d’avoir pu discuter avec le maire de Bordeaux lors de la campagne des élections départementales qui a aiguillé son choix. « On avait échangé sur l’économie, les ports de Cornouaille, l’islam radical ». Lui aussi conseiller départemental du canton de Pont-l’Abbé, Thierry Mavic soutient l’ancien collaborateur et Premier ministre de Jacques Chirac. « C’est un homme d’expérience, de sagesse, dont le projet est bien bâti pour l’avenir du pays. Il saura rassembler et fédérer ». Même sentiment du côté de Jocelyne Plouhinec, conseillère départementale du canton de Plonéour-Lanvern. Selon elle, « c’est l’homme de la situation » et elle le résume en trois verbes : « apaiser, rassembler et réformer ». Jean François Le Bléis? conseiller départemental du Canton de Plonéour-Lanvern soutient également Alain Juppé, dans la ligne directrice de l’UDI.

Philippe Méhu, vice-président à la communauté de communes du Pays bigouden sud voit en Alain Juppé « le candidat qui pourra rassembler largement au-delà de son camp et qui n’aura pas de position clivante ». Pour l’élu, cette capacité au rassemblement est primordiale. « Dans le contexte difficile, avec les événements sociétaux, l’heure est au rassemblement ». Pourtant, c’est à Nathalie Kosciusko-Morizet que le Bigouden a donné son parrainage. « Je voulais qu’il y ait une femme ».

Marge de manoeuvre

Il n’est pas le seul. Sénateur UDI, Michel Canévet a lui aussi soutenu la candidature de Nathalie Kosciusko-Morizet considérant qu’elle était légitime et qu’il fallait qu’une femme soit présente. Mais c’est à Alain Juppé qu’il va, dès dimanche, donner sa voix. « C’est celui qui est le plus proche des convictions que je défends et dont les perspectives me semblent le plus à même de faire face à la situation à laquelle la France est confrontée ». Le sénateur bigouden loue son sérieux et met en avant ses capacités à rassembler. « Il est à l’écoute, il a la carrure d’un présidentiable et la maturité pour rassembler l’ensemble des Français ». Michel Canévet est signataire, derrière Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, de l’appel à soutenir Alain Juppé.

Interrogé sur l’absence de centriste à cette primaire, Michel Canévet explique que ces derniers « n’ont pas voulu s’engager pour se laisser toute marge de manoeuvre ». Notamment si le candidat ne passait pas la primaire.

De Fillon à Sarkozy

Les deux premiers débats télévisés ont parfois fait bouger les lignes. C’est le cas pour Stéphane Le Doaré, maire LR de Pont-l’Abbé qui, de Bruno Le Maire (parrainé), a finalement glissé vers François Fillon. « Je trouvais le programme de Bruno Le Maire intéressant et, avec son âge, il promettait un renouvellement des forces politiques en place ». Un discours qui convenait au maire pont-l’abbiste jusqu’à ce que les débats ne le fassent changer d’avis. « Son projet est ambitieux, réaliste et sincère mais François Fillon a un discours plus posé, des idées claires que je partage.

Il a la stature pour être président». Jean-Luc Tanneau, maire du Guilvinec, n’a pas eu besoin des débats pour se positionner. Après avoir parrainé « à titre personnel » Nicolas Sarkozy, c’est pour ce dernier qu’il ira voter. « Il faut quelqu’un qui soit capable de redresser la France ». Il voit en l’ancien Président de la République une personne de caractère, capable selon lui « de conduire une politique forte » et non pas « une politique molle comme actuellement ».

Un troisième débat pour se décider

Le troisième débat entre les sept candidats c’est jeudi soir. L’occasion pour les indécis de se déterminer. Noël Cozic (Landudec) est de ceux-là. Il explique n’être « pas arrivé au terme de (sa) réflexion » et n’avoir « pas de position bien arrêtée ». L’élu rappelle aussi avoir été élu sur une liste « apolitique » et qu’il lui est difficile de s’exprimer. Ronan Crédou (Plomeur) précise que son choix est « d’ordre privé » et qu’il n’est « pas défini ». Le débat de jeudi devrait l’aider à se faire une idée. « Mais j’irai voter ».

Article Télégramme

Rennes : Alain Juppé retrouve de nombreux élus à le soutenir

19 octobre 2016

RENNES

mcaj

Rennes : Alain Juppé retrouve de nombreux élus à le soutenir.