Archives de Catégorie: Culture et Patrimoine

A Névez, près du château du Hénan où se déroulent différentes animations culturelles

22 août 2018

NÉVEZ

mcnevez

A Névez, près du château du Hénan où se déroulent différentes animations culturelles, un très joli moulin à marée sur l’Aven qui abrite 2 moulins à farine.

Clôture du mondial folk à Plozévet lors d’un magnifique spectacle

21 août 2018

PLOZÉVET

mcmondialfolk

Clôture du mondial folk à Plozévet lors d’un magnifique spectacle des principaux groupes invités, Chine, Nicaragua, Burundi, Russie, Ukraine et bien sûr bretons, le cercle Pleon Pavenn, champion du concours Kendalch de Bretagne, ainsi que le Bagad de Loctudy.

Inauguration du 41ème festival des minorités nationales, dédié cette année aux 2 Congos : Brazzaville et Kinshasa

17 août 2018

DOUARNENEZ

mcmin2

Inauguration du 41ème festival des minorités nationales, dédié cette année aux 2 Congos : Brazzaville et Kinshasa. Des films à découvrir et des échanges sur ces 2 pays africains. Après l’annonce voilà quelques jours de la non candidature de Joseph Kabila dont le second mandat aurait du s’achever en décembre 2016 en république « démocratique  du Congo », scrutin repoussé au 23 décembre prochain, un nouvel espoir peut être permis dans ce pays sous ancien contrôle belge, et l’on peut espérer que l’ancienne colonie française du Congo Brazzaville, sur l’autre rive du fleuve, connaisse aussi une évolution démocratique.

A Landerneau, la fondation Leclerc propose une très belle expo sur l’œuvre du sculpteur britannique Henry Moore

11 août 2018

LANDERNEAU

landerneau

A Landerneau, la fondation Leclerc propose une très belle expo sur l’œuvre du sculpteur britannique Henry Moore. Tous les ans des expos de très grande qualité.

A Pleyben, l’association des calvaires monumentaux de Bretagne met en valeur le superbe calvaire

11 août 2018

PLEYBEN

pleyben0818

A Pleyben, l’association des calvaires monumentaux de Bretagne met en valeur le superbe calvaire de l’église Saint Germain, daté de la moitié du XVIème siècle par un spectacle pyrotechnique de toute beauté.

A la chapelle de Lanvern, Clarisse Lavanant a interprété a capella de nombreuses chansons de Bretagne et pour partie en breton.

22 juillet 2018

PLONÉOUR-LANVERN

mclavanant

A la chapelle de Lanvern, Clarisse Lavanant a interprété a capella de nombreuses chansons de Bretagne et pour partie en breton.

Festival des Brodeuses : La nouvelle reine des brodeuses, Lisa Quénet élue ce 15 juillet à Pont l’Abbé

15 juillet 2018

PONT-L’ABBÉ

mcbrod18B

La nouvelle reine des brodeuses, Lisa Quénet élue ce 15 juillet à Pont l’Abbé

 

Festival des Brodeuses 2018 : bagad de Kombrit

15 juillet 2018

PONT-L’ABBÉ

mcbrod18Le plateau des brodeuses avec la prestation du bagad de Kombrid.

9ème année pour l’accueil d’une exposition estivale de peintures à la salle Jules Ferry de Plonéour-Lanvern

13 juillet 2018

PLONÉOUR-LANVERN

mcexpoplo

9ème année pour l’accueil d’une exposition estivale de peintures à la salle Jules Ferry de Plonéour Lanvern. C’est Michel Corbel de Plozévet qui a investi les lieux jusqu’au 26 août.

mcexpoplo2

Interdiction du « ñ tildé» dans les actes d’état civil : le gouvernement confirme sa position au sénateur Michel Canévet

3 juillet 2018

canevet1

compresse1

Interdiction du « ñ tildé» dans les actes d’état civil : Le gouvernement confirme sa position au sénateur Michel Canévet

Ce mardi, dans la cadre des questions orales au gouvernement, le Sénateur du Finistère Michel Canévet (Union Centriste) a interrogé la Ministre de la Justice, sur une possible évolution des textes concernant le « ñ tildé» par l’administration française et notamment les services d’Etat civil lors de l’enregistrement de prénoms bretons ou basques. Par la voix de Muriel Pénicaud, la Ministre du Travail, la Garde des sceaux a confirmé le refus du Gouvernement de modifier la circulaire régissant l’utilisation des signes diacritiques pour y intégrer le « ñ tildé».

Revenant sur l’origine du différend qui oppose depuis mai 2017 les parents d’un petit garçon né à Quimper, qui souhaitaient lui donner le prénom de Fañch avec un « ñ tildé », avec la justice, Michel Canévet a rappelé que dans son jugement -qui fait toujours l’objet d’un recours devant la Cour d’Appel de Rennes-, le Tribunal de Grande Instance de Quimper avait refusé ce prénom au motif que le « ñ tildé » ne figure pas dans la circulaire du 23 juillet 2014 relative à l’état civil, qui détaille la liste officielle des signes diacritiques. « On ne peut que le déplorer car cela bloque le choix légitime des parents d’un prénom breton, ou basque et cela d’autant plus que le tilde a toujours été employé dans la langue française notamment dans l’Ordonnance royale de 1539, dite de Villers-Cotterêts, qui impose l’utilisation de la langue française dans les actes de justice dans le domaine royal et qui utilise à plusieurs reprises des « tildés ». Etes-vous dès lors disposée à modifier cette circulaire ? »

Dans sa réponse, lue par la Ministre du Travail, la Garde des Sceaux a tout d’abord rappelé que la loi du 8 janvier 1993 laisse une grande liberté quant au choix des prénoms sauf s’ils contiennent un signe diacritique « non connu de la langue française, celle-ci étant la seule admise pour l’établissement des actes officiels, au sens de l’article 2 alinéa 1 de la constitution française. Et la circulaire du 23 juillet 2014 a été validée par l’Académie française ». Quant à l’argument soulevé par la présence de « tildés » dans l’Ordonnance de Villers-Cotterêts, il n’a pas non plus été retenu par la Ministre qui considère qu’il s’agit « grammaticalement d’un tildé abréviatif et non diacritique ».

Pour autant, a conclu la Ministre « les textes n’excluent pas que les communes puissent délivrer des livrets de familles bilingues s’ils sont rédigés en langue française et en langue régionale à titre d’usage ».

« Cette réponse ne me satisfait pas, a répondu Michel Canévet. La représentation nationale souhaite que les langues régionales soient un peu plus reconnues. En la circonstance, ce n’est pas compliqué et cela n’a pas d’implication extrêmement forte que de reconnaître le « ñ tildé» et ainsi permettre à un prénom breton, comme à un prénom basque, de pouvoir être utilisé, conformément au choix des parents. L’ensemble des bretons disent que ça n’a aucune justification qu’on ne puisse pas modifier cette circulaire, c’est extrêmement simple à faire ».

Retrouvez l’intégralité de l’intervention du Sénateur Michel Canévet en cliquant sur le lien :

http://videos.senat.fr/streaming/encoder1/source_740273_3985045_4322619.mp4

 

Soirée de Brest Business School animée par André Manoukian et l’ensemble Matheus

30 juin 2018

BREST

mcbrestmanou

Inauguration de l’atelier, médiathèque et salle de spectacles à Plouescat en présence de Bruno Madinier, parrain de l’événement

30 juin 2018

PLOUESCAT

mcmad

Inauguration de l’atelier, médiathèque et salle de spectacles à Plouescat en présence de Bruno Madinier, parrain de l’événement.
mcplouescat2
mcplouescat3.jpg

En ce jour de l’été, fête de la musique en extérieur à Plonéour-Lanvern avec plusieurs groupes de jeunes musiciens du Pays Bigouden

21 juin 2018

PLONÉOUR LANVERN

mcfetemus18

En ce jour de l’été, fête de la musique en extérieur à Plonéour-Lanvern avec plusieurs groupes de jeunes musiciens du Pays Bigouden

A l’hôtel du port de Lesconil, Serge Duigou évoque l’article qu’il a rédigé dans Bretagne magazine sur le pays Bigouden

18 juin 2018

LESCONIL

mcduig

A l’hôtel du port de Lesconil, Serge Duigou évoque l’article qu’il a rédigé dans Bretagne magazine sur le pays Bigouden, pour un voyage au coeur d’une terre de légende.

Inauguration de la 6ème édition du Salon des Arts à Penmarch

15 juin 2018

PENMARCH

mcsalart

L’association Capcaval’Arts, qui a pour objectif d’offrir un lieu d’expression aux artistes, inaugurait, vendredi, la sixième édition de son Salon des arts. Il se déroule du 15 au 18 juin dans la salle Cap Caval de Penmarc’h.

Lors de l’inauguration, Jacques Bayet, président de l’association, a officiellement ouvert le salon en présence d’une soixantaine de personnes, dont le maire Raynald Tanter, la conseillère départementale Nathalie Tanneau et le sénateur Michel Canévet.

Un prix de la commune

Le salon est soutenu par la mairie qui, pour cette nouvelle édition, remettra un prix de la commune à trois artistes, dans des domaines différents, leur permettant d’exposer au Vieux phare du 20 octobre au 4 novembre. Un prix du public (les trois artistes préférés des visiteurs) et un prix du jury seront également décernés.

Dans son discours d’ouverture, le maire a rappelé que Capcaval’Arts « a pris toute sa place dans le paysage culturel de Penmarc’h, avec toutes ses expressions ». Nathalie Tanneau a mis en évidence le travail réalisé avec les écoles. Enfin, le sénateur Michel Canévet a fait part « de la richesse du salon » et combien il était subjugué par la production des artistes.

© Le Télégramme

La Ministre de la culture, Françoise Nyssen, visite les éditions Locus Solus à Châteaulin sous la conduite de son co-gérant Florent Patron

15 juin 2018

CHATEAULIN

mclocus

La Ministre de la culture, Françoise Nyssen, visite les éditions Locus Solus à Chateaulin sous la conduite de son co-gérant Florent Patron

A Camaret, la tour Vauban (XVIIème siècle) a été entièrement restaurée

15 juin 2018

CAMARET

mcvauban

A Camaret, la tour Vauban (XVIIème siècle) a été entièrement restaurée pour un coût de 2,3m°€. Réouverture dans quelques jours après 7 années de fermeture. Un édifice remarquable, classé au patrimoine mondial de l’humanité, au milieu du magnifique site portuaire de la ville.

Assemblée générale de L’ULAMIR e bro glazik à Plogonnec

19 mai 2018

PLOGONNEC

mculamir

Assemblée générale de L’ULAMIR e bro glazik à Plogonnec.  Des animations socio-culturelles variées sur les 5 communes autour de Quimper

Plonéour-Lanvern : inauguration des vitraux de la chapelle de Lanvern

12 mai 2018

PLONEOUR-LANVERN

vitraux18

Après plusieurs années de travaux, pour un coût global d’1M°€, la Chapelle de Lanvern a été intégralement rénovée, y compris la pose d’une toiture sur cet édifice qui avait été abandonné pendant de nombreuses années.

Grâce à la création d’une association de quartier, la Chapelle fut nettoyée, le site embelli et rendu accessible, la Commune ayant pris le relais de la rénovation grâce au legs, en 2004, d’un habitant du quartier, Milou Cossec, qui tenait un bar épicerie à proximité.

La phase ultime de la restauration portait sur la pose de vitraux, qui a été confiée au plan de la conception à Jacques GODIN artiste peintre du Pays Bigouden, et la réalisation des 5000 pièces de verre et 40 kg de plomb à l’atelier Frédéric ROBERT de Pluguffan.

En présence de Josiane Kerloch, Maire de Plonéour-Lanvern, Jean-Francois Le Bléis, Conseiller départemental du Finistère, le père Stéphane Le Sonn, curé doyen, et Pierrot Tirilly, président de l’association du quartier, les nombreux visiteurs ont pu découvrir une chapelle illuminée de belles couleurs dans un écran de verdure.

vitraux18C.jpg

Les vitraux sont ainsi disposés dans la chapelle quand on y rentre. Ceux du centre sont dans le choeur, les deux autres sur le côté. Dans le choeur deux autres petits vitraux.

Jumelage à Llandybie

7 mai 2018

LLANDYBIE

mclandb1Avec Jonathan Edwards, député au parlement britannique, nous avons dévoilé à Llandybie la plaque signalant la Commune de Plonéour Lanvern et le Plonéour Parc, en présence de Pierre Gloanec, Maire-adjoint et de Christian Le Coursonnois, Président du comité de jumelage.

mclandb2
Plonéour-Lanvern à 399 miles
mclandb3
mclandb4
mclandb5
Photo de groupe au Parc Plonéour à Llandybie

Plonéour-Lanvern : les 43 élèves de CM2 de l’école publique en visite au Sénat

20 avril 2018

PLONEOUR-LANVERN

mccm2

Michel Canévet a permis aux 43 élèves de CM2 de l’école publique de Plonéour-Lanvern, de Sophie Maximin et Béatrice Voisard de visiter le Sénat. Ils ont eu le privilège d’assister à une séance dans l’hémicycle.

Ce déplacement, à Paris, était une classe découverte, placée sous le signe de la culture et de la citoyenneté. Du 10 au 13 avril 2018 ils ont découvert Paris sur les bateaux-mouches, ils sont allés au Musée de l’homme, ils ont visité le Musée du Louvre, l’Assemblée Nationale et le Sénat.

 

Très belle exposition au musée de Pont l’abbé, dédiée au costume bigouden

16 avril 2018

PONT-L’ABBE

mcexpobig

Très belle exposition au musée de Pont l’abbé, dédiée au costume bigouden, l’origine des matières montrant qu’au 18ème siècle  le commerce était effectué de façon très élargie, avec Montauban ou le nord de la France et pour les draps et étoffes. .. une expo à voir tout l’été en pays Bigouden.

Cercle « Ar Vro Vigoudenn » à Pont-l’Abbé

9 avril 2018

PONT-L’ABBE

mcbrod

La reine des brodeuses, 1ère demoiselle d’honneur de la reine de Cornouaille, la dynamique Présidente du cercle ar vro vigoudenn @gwenrichard a été fêtée à Pont-l’Abbé avec de nombreux représentants de la culture régionale bretonne.

Plonéour-Lanvern, vernissage du dernier ouvrage de photos de Nicole et Félix Le Garrec

8 décembre 2017

PLONEOUR-LANVERN

mcvernflg

La salle des mariages de la mairie était pleine à craquer, vendredi soir, à l’occasion du vernissage du dernier ouvrage de photos de Nicole et Félix Le Garrec. Ce livre, intitulé « Témoins silencieux en baie d’Audierne », retrace, à travers 70 ans de photographies, « leur » baie d’Audierne, à travers les sites magnifiques et les « témoins silencieux » que sont les blockhaus. Cet ouvrage, préfacé par Mélaine Favennec, montre l’évolution, sans jugement, de la géographie de la baie, avec le recul des côtes et les témoignages de l’histoire de part les graffitis et les tags sur ces blocs… Des années 60 à aujourd’hui, les tags ont évolué en passant par la période très revendicative de l’opposition à la centrale nucléaire de Plogoff. « Notre regard a évolué » Josiane Kerloch, le maire de Plonéour- Lanvern, a souligné « leur rôle dans la mémoire du territoire qui, avec leurs mots et leurs clichés, témoigne de notre histoire ». Le sénateur Michel Canévet les a remerciés pour « cette volonté de faire partager notre mémoire collective et de permettre au plus grand nombre de connaître les richesses du territoire ». Mélaine Favennec a chanté, sous forme d’hommage à Johnny Hallyday, « Retiens la nuit », avant de réciter un poème, écrit pour le livre. « Sur la durée, on voit que le monde change, même à Tréguennec. Notre regard a aussi évolué sur ce lieu, qualifié par ma grand-mère, de violent, par la mer et les vents », a terminé Nicole Le Garrec.

Le Télégramme du 10 décembre 2017

Inquiétudes pour France Bleu Breizh Izel : La Ministre répond au Sénateur Michel Canévet

17 novembre 2017

Communiqué de presse

 canevet1

Inquiétudes pour France Bleu Breizh Izel :

La Ministre répond au Sénateur Michel Canévet

Michel CANEVET, Sénateur du Finistère (Union Centriste), avait relayé auprès du Gouvernement l’inquiétude des journalistes et personnels de France Bleu, quant à un risque de suppression de temps d’antenne régionale. Françoise NYSSEN, la Ministre de la Culture vient de lui répondre.

« Porte-parole des territoires ruraux, les radios régionales permettent de souligner les problématiques que nos concitoyens rencontrent au quotidien à travers la diffusion de témoignages des acteurs faisant vivre nos territoires ou la mise en place de journaux d’information locaux. Les radios régionales sont utiles à la bonne information de nos concitoyens, rappelait le Sénateur Michel Canévet qui soulignait le risque que près de 2 h 45 de temps d’antenne régionale soient supprimées sur France Bleu et remplacées par des émissions nationales à la rentrée 2017. Face à l’attachement de la population et le taux d’écoute particulièrement important de ce qui, indéniablement, constitue un facteur essentiel de cohésion territoriale et devant le sentiment d’abandon général ressenti par les habitants des territoires ruraux, il n’est pas raisonnable d’amputer le temps d’antenne des radios régionales, vecteurs essentiels de lien territorial ».

Après avoir rappelé son attachement à la « singularité du réseau France Bleu, pilier du service public, dont les missions en tant que radio de proximité de référence, fédèrent un public populaire et divers et sont une priorité de Radio France pour la période 2015-2019 », la Ministre Françoise NYSSEN a détaillé les mesures prises ou envisagées par Radio France. « À compter de la rentrée 2017, Radio France souhaite donner une nouvelle impulsion éditoriale à France Bleu, afin d’inverser la baisse des audiences constatée au cours de la période récente. La société a ainsi engagé, depuis plus d’un an, un travail de fond sur les grilles de France Bleu, en organisant plusieurs séminaires au cours desquels toutes les pistes d’évolution des 44 antennes ont été étudiées, en concertation étroite avec les responsables de chaque station.

Bien que la répartition des tranches locales et nationales dans la grille n’ait pas encore été définitivement arrêtée, Radio France a indiqué que les programmes de proximité continueraient de constituer le cœur de l’offre de France Bleu. Le projet d’émission nationale sur une nouvelle tranche horaire dans la matinée n’a pas abouti.

S’agissant par ailleurs des journaux d’information, les évolutions de grille n’auront pas, selon la société, pour conséquence d’affaiblir les rédactions en région, mais de valoriser leur travail, en offrant à chacune la possibilité de composer un journal adapté à l’audience locale, en mêlant aux éléments d’information locale qu’elle produit des éléments d’information mis à disposition par l’antenne nationale. Les modifications devraient intervenir progressivement à partir de la rentrée 2017, à l’initiative des rédactions locales, et toujours avoir pour objectif de donner une plus grande autonomie aux stations de France Bleu, afin qu’elles répondent au mieux aux attentes des auditeurs. Je serai attentive à ce que l’évolution de ces grilles de programme respecte ces objectifs ».

Pour Michel Canévet « La construction de nouveaux bureaux de France bleu à Quimper avec le concours de Quimper Bretagne Occidentale est un signe positif pour confirmer le développement de notre radio locale de service public. »

Michel Canévet attire l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice sur la reconnaissance du « tildé » dans les actes d’état-civil

16 novembre 2017

canevet1

Question orale N° 116 du 16/11/17 au Ministère de la justice

Michel Canévet attire l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice sur la reconnaissance du  » tildé  » dans les actes d’état-civil. Le 18 mai dernier, la ville de Quimper, dans le Finistère, a enregistré à l’état-civil la naissance de Fañch, né la veille. Le ministère public a ensuite refusé de valider cet état-civil pour utilisation de signes non-autorisés. Une affaire similaire a également été portée devant le tribunal de grande instance de Bayonne en août dernier témoignant de la dimension nationale de cette question.

S’appuyant sur la circulaire du 23 juillet 2014 relative à l’état-civil et qui régit l’usage des signes diacritiques et des ligatures dans la langue française reprenant la loi n°118 du 2 thermidor An II (20 juillet 1794) qui dispose que « les actes doivent être écrits en langue française » et l’arrêté du 24 prairial an XI (13 juin 1803) qui précise que « l’emploi de la langue française est obligatoire, même dans les régions où l’usage de dresser les actes publics dans l’idiome local serait maintenu », le ministère a estimé que le « n tildé » était contraire à la langue française.

Néanmoins, ce « tildé » est pourtant présent dans de nombreux documents officiels français, antérieurs aux textes révolutionnaires. Il est en effet couramment employé pour marquer la nasalisation dans les textes de la royauté au XVIème siècle. L’ordonnance royale de 1539, dite de Villers-Cotterêts, imposant l’utilisation de la langue française dans les actes de justice du domaine royal est rédigée en utilisant à plusieurs reprises des « tildés ». Il semble donc être conçu comme un élément de la langue française et non comme un idiome local.

Il souhaite donc que le Gouvernement puisse modifier la circulaire du 23 juillet 2014 afin d’introduire le tildé dans la liste des signes susceptibles d’être utilisés dans les actes d’état-civil.

Pour suivre la question au gouvernement, cliquer ci-dessous

http://www.nossenateurs.fr/question/15/17S0116

Hommage à Georges Clémenceau

14 novembre 2017

SENAT

Hommage à Georges Clémenceau

mcclem

Hommage à Georges Clémenceau, le Père la victoire, Sénateur nommé Président du Conseil le 16 novembre 1917.

11 novembre 2017 à Fouesnant Les Génan à l’occasion de la remise de la Légion d’honneur au grade de chevalier à Christiane Martial

11 novembre  2017

FOUESNANT

mc111117

11 novembre 2017 à Fouesnant Les Génan à l’occasion de la remise de la Légion d’honneur au grade de chevalier à Christiane Martial, 91 ans, engagée volontaire dans la résistance dès l’adolescence. Elle poursuivra sa carrière militaire en Indochine et Algérie. Une dame bien dans sa peau, dont l’engagement est un exemple.

 

Enregistrer

Droits d’auteur et musiques traditionnelles

9 novembre 2017

Droits d’auteur et musiques traditionnelles

Question orale au Gouvernement le 9 novembre 2017mc17C.jpg

M. Michel Canévet attire l’attention de Madame la ministre de la culture sur les exigences de la société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) vis-à-vis des acteurs associatifs de nos territoires.

À la suite d’un certain nombre d’observations émanant d’acteurs associatifs concernant l’action de la SACEM, organisme sous tutelle du ministère de la culture, dans sa mission de protection des droits des acteurs du monde du spectacle, il souhaite obtenir une clarification à propos des modalités de perception des droits.

Une association du Finistère ayant reçu un groupe d’accordéonistes jouant uniquement des musiques traditionnelles bretonnes, non arrangées par des artistes contemporains, libres de droit, s’est par exemple vue taxée au titre des ayants droit.

En effet, des morceaux de musique faisant partie du domaine culturel breton, et ce de longue date, puisqu’il s’agit de chants traditionnels datant de plusieurs décennies, font partie de facto du domaine public. Ces musiques ne doivent à ce titre pas être susceptibles d’une demande concernant des ayants droit de la part de la SACEM.

Il souhaite donc connaître la position du Gouvernement concernant les exigences de la SACEM et les évolutions possibles afin de permettre aux associations faisant vivre notre territoire d’utiliser des titres faisant partie du répertoire culturel ancien commun à l’ensemble des Français.