Archives de Catégorie: Emploi

Visite de l’entreprise Le Baron à Quimper qui fabrique et installe des bâtiments et bardages en acier

4 mars 2019

QUIMPER

mcbaron

Visite de l’entreprise Le Baron à Quimper qui fabrique et installe des bâtiments et bardages en acier. Elle fête cette année 2019 ses 30 ans d’existence toujours pilotée par son fondateur Rene Le Baron, une belle PME quimpéroise de 40 personnes bien ancrée dans le terroir breton.

Cérémonie de remise de La Croix de chevalier dans l’ordre national du mérite à Michel Izard

18 janvier 2018

LANNILIS

mcizard

Cérémonie de remise de La Croix de chevalier dans l’ordre national du mérite à Michel Izard, boulanger émérite depuis 24 ans au centre ville de Lannilis.

Soutien aux revenus modestes non salariés – Question de Michel Canévet – Réponse du Ministre Bruno Lemaire

14 décembre 2018

Soutien aux revenus modestes non salariés

canevet1

Question soumise le 14 décembre 2018

M. Michel Canévet. Monsieur le président, monsieur le Premier ministre, mesdames, messieurs les ministres, mes chers collègues, la crise sociale qui perturbe notre pays depuis plusieurs semaines couvait depuis longtemps. Elle appelle, de la part de l’exécutif, des réponses fortes, qui ont tardé.

Le groupe Union Centriste, par la voix de son président Hervé Marseille, a évoqué jeudi dernier dans cet hémicycle notre vision de la situation et nos propositions pour y répondre.

Lundi dernier, le Président de la République a annoncé diverses mesures, elles sont essentiellement à destination des salariés, alors que de nombreux autres Français souffrent et se sentent délaissés. Ils vivent également dans la précarité, avec de faibles ressources ; je pense à des artisans, agriculteurs, pêcheurs et professionnels indépendants qui connaissent aussi de graves difficultés et s’inquiètent pour leur avenir et celui de leur famille.

Je pense encore aux projets de reprises d’Ascoval, dans le Nord, et de Ford à Blanquefort, pour lesquels le ministre de l’économie et des finances est particulièrement mobilisé.

Nous aimerions connaître vos propositions pour ces Français, qui ressentent tout autant le ras-le-bol fiscal et social.

Par ailleurs, le coût des mesures annoncées est élevé, au moins 10 milliards d’euros. Éviter la forte dégradation des comptes publics est impératif. Au Sénat, nous appelons de longue date à une réduction de la dépense publique, mais aussi à une lutte accrue contre la fraude fiscale et à une taxation des entreprises qui optimisent ou masquent leurs profits.

Quelles mesures complémentaires le Gouvernement entend-il prendre pour que, outre les attentes liées au pouvoir d’achat, des réponses soient également apportées à ce sentiment d’injustice fiscale et sociale ?
(Applaudissements sur les travées du groupe Union Centriste. – MM. Yves Bouloux et Philippe Mouiller applaudissent également.)

Réponse émise le 14 décembre 2018

M. Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances. Monsieur le président, mesdames, messieurs les sénateurs, je vous confirme que le Gouvernement fera tout ce qui est nécessaire, en regard des 10 milliards d’euros de dépenses supplémentaires, pour tenir les comptes publics et pour nous rapprocher le plus possible des 3 % de déficit public – c’est notre engagement européen et nous y tenons. Nous ferons des propositions, dans les jours qui viennent, pour aller dans ce sens.

Raison de plus pour lutter contre l’optimisation fiscale, raison de plus pour taxer les géants du numérique, raison de plus pour mettre en place un minimum d’imposition pour ces multinationales qui s’installent à l’étranger et ne payent pas leur juste imposition en France. Nous le ferons.

Monsieur le sénateur, vous avez aussi évoqué le cas de Ford à Blanquefort. Je viens d’apprendre, par un simple communiqué de presse, que Ford refusait l’offre de reprise de Punch sur cette usine.

Je suis révolté (Plusieurs sénateurs du groupe Les Républicains s’exclament.), je suis écœuré (Mêmes mouvements.) par cette décision, qui ne se justifie que par la volonté de Ford de faire monter son cours de bourse.

Je veux dénoncer la lâcheté de Ford, à qui je demande de parler depuis trois jours et qui n’a même pas eu le courage de prendre le ministre de l’économie et des finances au téléphone.
(Murmures sur quelques travées du groupe Les Républicains.)

Je veux dénoncer le mensonge de Ford qui dit, dans ce communiqué, que l’offre de reprise de Punch n’est pas crédible, alors que nous y travaillons depuis des mois avec les salariés et Punch. C’est une offre industrielle crédible, solide, qui garantit l’avenir du site industriel de Blanquefort.

Et je veux dénoncer la trahison de Ford vis-à-vis des plus de 800 salariés du site de Blanquefort. Je veux d’ailleurs leur rendre hommage, parce qu’ils avaient accepté de réduire leurs salaires et leurs journées de RTT, de faire ainsi des efforts considérables pour garantir la reprise. Les salariés, les syndicats, M. Philippe Poutou ont été à la hauteur de leurs responsabilités, là où Ford ne l’a pas été. Ford les a trahis !

Je veux profiter de la représentation nationale pour appeler solennellement Ford à réviser sa décision et à accepter une reprise par Punch, qui garantit l’avenir du site industriel de Blanquefort à Bordeaux.
(Bravo ! et applaudissements sur les travées du groupe La République En Marche et sur des travées du groupe Union Centriste. – M. Gilbert Bouchet applaudit également.)

M. le président. La parole est à M. Michel Canévet, pour la réplique.

M. Michel Canévet. Bien sûr, nous partageons la position du ministre sur Blanquefort. Il est bien évident que les consommateurs devront prendre acte de la posture de Ford ! En tout cas, il faut rester mobilisé sur ce dossier, tout comme le Gouvernement doit rester mobilisé sur les réponses à apporter aux attentes des Français. Il est important que les promesses annoncées soient effectivement tenues. (Applaudissements sur des travées du groupe Union Centriste. – MM. Marc Laménie et Michel Raison applaudissent également.)

J’interroge le Gouvernement sur la crise sociale et Ford Blanquefort

13 décembre 2018

SÉNAT

mcford

J’interroge le Gouvernement sur la crise sociale et Ford Blanquefort.

Question orale du 13/12/2018 : Soutien aux revenus modestes non salariés

13 décembre 2018

Question orale du 13/12/2018 : Soutien aux revenus modestes non salariés

canevet1

Michel Canévet : Monsieur le président, monsieur le Premier ministre, mesdames, messieurs les ministres, mes chers collègues, la crise sociale qui perturbe notre pays depuis plusieurs semaines couvait depuis longtemps. Elle appelle, de la part de l’exécutif, des réponses fortes, qui ont tardé.

Le groupe Union Centriste, par la voix de son président Hervé Marseille, a évoqué jeudi dernier dans cet hémicycle notre vision de la situation et nos propositions pour y répondre.

Lundi dernier, le Président de la République a annoncé diverses mesures, elles sont essentiellement à destination des salariés, alors que de nombreux autres Français souffrent et se sentent délaissés. Ils vivent également dans la précarité, avec de faibles ressources ; je pense à des artisans, agriculteurs, pêcheurs et professionnels indépendants qui connaissent aussi de graves difficultés et s’inquiètent pour leur avenir et celui de leur famille.

Je pense encore aux projets de reprises d’Ascoval, dans le Nord, et de Ford à Blanquefort, pour lesquels le ministre de l’économie et des finances est particulièrement mobilisé.

Nous aimerions connaître vos propositions pour ces Français, qui ressentent tout autant le ras-le-bol fiscal et social.

Par ailleurs, le coût des mesures annoncées est élevé, au moins 10 milliards d’euros. Éviter la forte dégradation des comptes publics est impératif. Au Sénat, nous appelons de longue date à une réduction de la dépense publique, mais aussi à une lutte accrue contre la fraude fiscale et à une taxation des entreprises qui optimisent ou masquent leurs profits.

Quelles mesures complémentaires le Gouvernement entend-il prendre pour que, outre les attentes liées au pouvoir d’achat, des réponses soient également apportées à ce sentiment d’injustice fiscale et sociale ?

https://www.nossenateurs.fr/seance/18792#inter_99fd937e31f0d1ec6feacd007d884978

Michel Canévet : Bien sûr, nous partageons la position du ministre sur Blanquefort. Il est bien évident que les consommateurs devront prendre acte de la posture de Ford ! En tout cas, il faut rester mobilisé sur ce dossier, tout comme le Gouvernement doit rester mobilisé sur les réponses à apporter aux attentes des Français. Il est important que les promesses annoncées soient effectivement tenues.

https://www.nossenateurs.fr/seance/18792#inter_ee9cef5555343e5899e3b61556f6986a

Réunion des parlementaires avec la direction de Pôle emploi du Finistère pour faire le point sur la situation de l’emploi

10 décembre 2018

QUIMPER

mcpefin

Réunion des parlementaires avec la direction de Pôle emploi du Finistère pour faire le point sur la situation de l’emploi (taux de chômage de 7,8%) et notamment mieux répondre aux besoins des entreprises avec l’opération #versunmetier

J’interviens à l’assemblée générale de la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère

26 novembre 2018

QUIMPER

mccm26

J’interviens à l’assemblée générale de la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère notamment pour me réjouir de l’engagement dans les prochaines semaines du projet de restructuration des locaux pour créer un pôle économique départemental et pour échanger sur le projet de lo PACTE.

Loi PACTE : Le Sénateur Michel Canévet désigné co-rapporteur du texte

15 octobre 2018

compresse1

 canevet1 

Loi PACTE :

Le Sénateur Michel Canévet désigné co-rapporteur du texte

Le Sénateur Michel Canévet (Union centriste) du Finistère vient d’être nommé co-rapporteur de la commission spéciale qui sera chargée de discuter, et le cas échéant d’amender avant sa discussion en séance, le projet de Loi relatif à la Croissance et à la Transformation des Entreprises, dite loi PACTE. « En plus de 190 articles, la Loi PACTE, adoptée le 9 octobre dernier en première lecture par l’Assemblée nationale, vise à favoriser la croissance des entreprises tout en associant davantage les salariés à leurs résultats, explique Michel Canévet. Parmi les points importants de la loi on peut citer la simplification de la création d’entreprises et des seuils sociaux et fiscaux. Dans le texte, figurent également l’action en direction de la propriété industrielle, les cessions de participations publiques, la durée des soldes, l’accompagnement des PME à l’export ou encore le fait d’offrir une seconde chance aux entrepreneurs ayant rencontré un échec. Enfin la Loi PACTE prévoit la constitution d’un Fonds pour l’innovation et l’industrie, le renforcement de la contribution de l’assurance-vie au financement de l’économie et une meilleure protection des entreprises stratégiques ». Avec deux autres Sénateurs (Jean-François Husson (LR) de Meurthe et Moselle et Elisabeth Lamure (LR) du Rhône), nommés eux aussi co-rapporteurs, Michel Canévet commencera l’étude de ce texte dès à présent, avant sa discussion en séance prévue en janvier 2019.

Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat de France

17 juillet 2018

PARIS

mcartisans france

A l’assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat de France, le Président national Bernard Stalter échange avec les parlementaires sur les textes en cours : le réforme de l’apprentissage et le projet de loi PACTE pour la transformation économique de notre pays.

Nouvelle édition du festival de l’artisanat annoncée à Quimper du 8 au 10 mars 2019

25 juin 2018

QUIMPER

mccma19

Lors de l’Assemblée Générale de la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère, une nouvelle édition du festival de l’artisanat est annoncée à Quimper du 8 au 10 mars 2019.

Assemblée générale de la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère à Quimper

25 juin 2018

QUIMPER

mccma18

Assemblée générale de la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère à Quimper. + 307 entreprises au répertoire des métiers en solde inscription/radiation sur les 5 premiers mois de 2018. Des interrogations sur l’évolution de l’apprentissage et du rôle des CMA.

J’interroge Murielle Pénicaud, ministre du travail, sur la difficulté des entreprises à recruter

15 mai 2018

mcpenicaud

J’interroge Murielle Pénicaud, ministre du travail, sur la difficulté des entreprises à recruter, la simplification des conditions d’apprentissage notamment dans le domaine de la pêche, sur le maintien des établissements de formation professionnelles dans les zones rurales, et rappelle le bon fonctionnement de l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique. Les préoccupations de la ministre portent sur l’insertion professionnelle des personnes handicapées dans le secteur privé, prévoit un mécanisme de régulation doté de 250m°€ pour les régions afin de régler l’offre territoriale de formation professionnelle, et accentue les moyens de contrôle de Pôle-emploi afin d’inciter à la reprise d’emploi alors que de nombreuses entreprises recherchent des collaborateurs.

Langues régionales : Div Yezh mobilise les élus bretons

31 mars 2018

QUIMPER

mclbret

L’association des parents d’élèves des écoles publiques bilingues de Bretagne (Div Yezh Breizh) avait convié samedi les élus bretons (parlementaires, conseillers régionaux, départementaux et représentants des associations de maires) à une réunion de travail à
Quimper.

La réponse a été pour le moins limitée car seuls deux députés : Paul Molac (56) et Yannick Kerlogot (22) tous deux du groupe La République en Marche à l’assemblée nationale, un sénateur, Michel Canévet (UDI), la vice-présidente du Conseil départemental du Finistère chargé de la langue bretonne Solange Creignou (PS) et l’adjoint au maire quimpérois également en charge du dossier, Jean-Pierre Doucen (UDI), ont répondu.

Aucun député finistérien LREM n’a répondu à l’invitation, l’élue de la circonscription Annaig Le Meur se contentant de déléguer un attaché parlementaire. Généraliser l’offre Rémi Toulhoat, président de Div Yezh Breizh, a plaidé pour une généralisation de l’enseignement bilingue sur toute la Bretagne, à l’image de ce qui existe en Corse.

Car la dynamique est réelle. À la rentrée dernière, le taux de progression dans la filière bilingue publique a été de 7 %. « Il faudrait
une offre dans chaque commune bretonne ou des facilités pour les parents d’envoyer leurs enfants sur des sites proches, a-t-il expliqué.

C’est une question d’aménagement du territoire et de développement local ». Cette généralisation est, pour lui, indispensable pour l’avenir car elle porte ses fruits. « En Cornouaille jusqu’à la rentrée dernière, il y avait seulement un élève bilingue sur deux en primaire qui rejoignait une classe bilingue en 6e, faute d’offre suffisante.

L’an passé suite à l’ouverture de trois filières à Briec, Douarnenez, Pont-l’Abbé, on est passé à 90 %. Cela montre l’importance de l’offre de proximité pour la langue ». Il a ajouté que le Schéma pluriannuel départemental mis en place par le Finistère, devait être un modèle pour les autres départements.

Les parlementaires présents ont réaffirmé leur volonté d’agir pour que le gouvernement entende ces demandes.

Le Télégramme : Photo et texte Ronan Larvor

 

Dépôt de permis pour l’hôtel interconsulaire

26 janvier 2018

QUIMPER

instconsul

Dépôt de permis pour l’hôtel interconsulaire réunissant à les chambres de métiers et d’agriculture et Quimper Cornouaille développement creuset de notre futur développement du pour Sophie Jézéquel VP de la chambre d’agriculture

Que 2018 soit empreinte de joies, de satisfactions pour chacun. Belle et heureuse année nouvelle

27 décembre 2017

V2018A1

V2018B1

Débat sur les moyens des institutions consulaires dans l’hémicycle du Sénat

27 novembre 2017

Débat sur les moyens des institutions consulaires dans l’hémicycle du Sénat

mcsen271117

Débat sur les moyens des institutions consulaires dans l’hémicycle du Sénat. A la baisse de 150 millions € en 2018 des recettes des chambres de commerce et d’industrie, le Sénat vote une baisse de 50 millions € sur 3 ans et pour les chambres des métiers et de l’artisanat le maintien des ressources. J’insiste sur le rôle et la place importantes des chambres consulaires pour la formation des hommes vers l’emploi et l’accompagnement des entreprises dans un contexte de fortes mutations.

Assemblée générale de la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère ce lundi matin

27 novembre 2017

Assemblée générale de la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère ce lundi matin

mcchambmet2

Assemblée générale de la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère ce lundi matin. J’interviens pour rappeler le rôle et la place des élus consulaires et les efforts menés pour développer l’alternance.

mcchambmet6Michel Canévet lors de son intervention à la chambre de métiers et de l’artisanat du Finistère

Réunion de la fédération des travaux publics de l’ouest de la France avec les parlementaires

7 novembre 2017

Réunion de la fédération des travaux publics de l’ouest de la France avec les parlementaires

mctravpub.jpg

La fédération des travaux publics de l’ouest de la France réunissait les parlementaires pour les sensibiliser à l’importance de relancer les investissements en infrastructures en France, afin que nos entreprises conservent leur savoir faire, à faire valoir à l’export mais aussi pour proposer des emplois durables.