Télégramme

tel

5 juillet 2015

PONT-L’ABBE – PLONEOUR-LANVERN

Cinéma. Le maire de Plonéour-Lanvern n’exclut rien

Le projet de cinéma à Pont-l’Abbé sera officiellement abandonné mardi soir. Du coup, se pose une question. Ce renoncement est-il à même de relancer le projet de Plonéour-Lanvern ? On se souvient que Michel Canévet, sénateur-maire de Plonéour, a un temps défendu, lui aussi, un projet dans sa commune. Finalement, le dossier pont-l’abbiste ayant pris une longueur d’avance, le projet avait été abandonné. Contacté vendredi, Michel Canévet, a expliqué qu’il n’excluait rien. « Si un porteur privé est intéressé ? Je n’en ai pas encore parlé à mon équipe, on va y réfléchir ».

© Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/pont-labbe/cinema-le-maire-de-ploneour-lanvern-n-exclut-rien-05-07-2015-10693972.php

__________________________________________________

1er Juillet 2015

PLONEOUR LANVERN

mccanap4

 

18 juin 2015

Hommage à Jean-Yves Cozan

Les représentants du monde culturel breton et de nombreux élus départementaux et régionaux étaient présents, hier après-midi, àla cathédrale de Quimper pour les obsèques de Jean-Yves Cozan. Au premier rang, au coude à coude, le ministre de la Défense et ancien président de la Région Jean-Yves
Le Drian, à côté du maire de Quimper Ludovic Jolivet, du député Marc Le Fur, de Nathalie Sarrabezolles, présidente du conseil départemental, Maël de Calan, leader de l’Alliance pour le Finistère au conseil départemental et Michel Canévet, sénateur UDI. Derrière, on distinguait le préfet du Finistère Jean-Luc Videlaine, Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la Région…

Le monde culturel breton était également bien représenté. Ana Vari Chapalain, directrice de Diwan Breizh, a détaillé dans une intervention en breton et en français, le soutien sans faille du « député Diwan » à la cause de la langue bretonne et particulièrement à l’enseignement par immersion de Diwan.

André Quéffélec, président de Sonerion, l’assemblée des sonneurs a rappelé en breton et en français l’importance de Jean-Yves Cozan pour le monde culturel breton.

Des sonneurs ont accompagné ensuite la sortie du cercueil entouré par la famille dont les petits-enfants, qui portaient une écharpe blanche. Le Bro Gozh a alors retenti fort, chanté par une chorale, figeant la foule à l’unisson de cet adieu.

mccozan

 

_____________________________________________

15 juin 2015

Plonéour-Lanvern : un nouveau foyer

L’ancien foyer de Croas Caër qui accueille les ouvriers de l’Esat de Plonéour-Lanvern était devenu obsolète. La direction des Papillons Blancs, qui assure l’hébergement des travailleurs handicapés, a décidé, en 2011, la construction par l’Opac de Quimper Cornouaille d’un nouveau foyer d’hébergement situé au 25, Hent Kerbascol.

Un foyer pour vingt-deux résidants
Vendredi après-midi, alors qu’il accueille ses résidants depuis fin janvier 2014, celui-ci a été officiellement inauguré par Michel Canévet, sénateur maire, Marc Labbey, vice-président du conseil départemental, Jacques Philippe président des Papillons Blancs du Finistère, Marie-Christine Coustans, présidente de l’Opac, Sylvie Guilbaud, présidente des Papillons Blancs du Finistère et Jean-François Le Bléis, conseiller départemental, en présence des hébergés et de leurs familles.

À l’issue des allocutions, c’est en petits groupes que chacun a pu effectuer la visite des nouveaux bâtiments.

Le foyer héberge vingt-deux résidants et chacun, en plus de son lieu privatif, dispose d’espaces dédiés aux loisirs et à la détente. Le foyer est situé au sein
d’un lotissement et ses habitants sont au contact de la population. Tout en ayant son chez-soi, tous restent proches de la collectivité et des services des professionnels de la commune. Une chambre supplémentaire est réservée pour les usagers qui viennent en stage. Il est ouvert 24 h/24, 365 jours par an.

mcpaplo

 

_____________________________________________

15 juin 2015

Inauguration de la Maison de l’Enfance et de la bibliothèque

LANDUDEC

La commune a inauguré samedi matin, un bel ensemble, la Maison de l’enfance et la bibliothèque municipale. En cette circonstance, le maire, Noël Cozic, a accueilli Annick Le Loch, députée, Michel Canévet, sénateur, Jean-Claude Lessard, conseiller régional et Jean- Marc Tanguy, conseiller départemental, ainsi que les maires des communes environnantes. Dans son allocution, Noël Cozic, a rappelé que c’était la seconde inauguration dans la commune cette année après celle de la maison de retraite, en février.

Maison de l’enfance et bibliothèque
Le projet de construction de la Maison de l’enfance, en y ajoutant la bibliothèque, a été longuement mûri, avec une prise en compte de l’évolution de la démographie, des besoins des familles et de l’augmentation de la population. La concertation élargie, école, Ulamir du Goyen, représentants de parents d’élèves, associations, élus, a permis de se traduire en une belle réalisation. La Maison de l’enfance accueille le centre de loisirs les mercredis et les vacances scolaires, la garderie périscolaire matin et soir, le relais d’assistantes maternelles, le Totem (atelier parents-enfants), les aides aux devoirs. La bibliothèque trouve, elle, un bel espace de 103 m², elle remplace les locaux trop exigus de la salle polyvalente. Elle peut accueillir les lecteurs de livres et revues de façon tout simplement confortable et développer les prestations.

Un quartier dédié aux enfants
Le positionnement de l’édifice donne une belle cohésion au secteur, avec la salle de sports, l’école, la maison de l’enfance, la bibliothèque, l’aire de loisirs : le tout est tourné vers les enfants. La réalisation a été confiée à l’architecte Paul Ruelland et les entreprises ont fait du bon travail, a rappelé le maire, peu de défauts ont été détectés depuis six mois d’utilisation. Le coût de l’ensemble (construction, équipement, mobilier, signalétique, jeux extérieurs) est de 831.000 €. Les aides, État pour 130.000 €, réserve parlementaire 14.000 €, Région 100.000 €, Département 122.544 €. La communauté de communes, avec son fonds de concours, reprend 50 % du solde après déduction des subventions. Le restant à charge est parfaitement supportable pour la commune a reconnu le maire. Prenant tour à tour la parole, les intervenants financeurs ont loué la qualité de la réalisation. Tous ont rappelé que la jeunesse d’aujourd’hui seront les adultes de demain et que Maison de l’enfance et bibliothèque étaient un levier d’éducation majeur.

mcland

____________________________________________

14 mai 2015

mcmodel
PLOMEUR
Modélisme : Ouverture du Salon
Lire l’article ci-dessus

_____________________________________________

13 mai 2015
BREST

mcker
Collège de Kerallet : Michel CANÉVET déçu par le « désintérêt de la Ministre »
Lire l’article ci-dessus

_____________________________________________

7 mai 2015

mccomenq
SÉNAT
Michel CANÉVET désigné par le Sénat dans une commission d’enquête
Lire l’article ci-dessus

_____________________________________________

2 mars 2015

mcardeur
PLONÉOUR-LANVERN

« Aardeur »

De nouvelles rives à entretenir
L’année 2014 avait vu la transformation de l’Association agréée des riverains défenseurs et usagers des rivières du Pays bigouden en Aardeur du Finistère. L’association a tenu son assemblée générale, vendredi soir, au restaurant municipal en présence des maires de Plonéour-Lanvern, Pontl’Abbé et Plogastel-Saint-Germain ainsi que du président de l’association de pêcheurs APPMA.

Vingt nouveaux membres
Une trentaine d’adhérents a assisté à la réunion au cours de laquelle le président s’est félicité de l’adhésion de vingt nouveaux membres représentant une vingtaine de kilomètres de rives à entretenir, avant de déclarer que « la dynamique suscitée devrait permettre un accroissement significatif des effectifs de l’association ».

Dans son intervention, Michel Canévet, le maire de Plonéour, a félicité Aardeur « pour le soin apporté à « l’amélioration de la qualité de l’eau ». Thierry Mavic, maire de Pont-l’Abbé, pour sa part, a indiqué « que le barrage sera agrandi pour permettre une augmentation du volume d’eau ».

L’an passé, l’association a dû faire l’acquisition de trois débroussailleuses et d’une tronçonneuse, soit une dépense de 2.347 € et, même si la situation financière est saine, les chantiers, plus nombreux, entraînent une hausse des frais.

L’administration a procédé à de légères modifications sur les règles d’entretien des cours d’eau et pour s’y adapter une information sera effectuée avant et pendant quelques chantiers.

Le conseil d’administration s’est déclaré favorable à la pratique de la déduction fiscale, ce qui devrait soulager les finances de l’association.

_____________________________________________

2 mars 2015

mcct
POULDREUZIC

Signature du contrat de territoire 2015-2020 avec Michel Canévet pour le Haut Pays Bigouden et Pierre Maille pour le conseil général vendredi à Pouldreuzic
« Haut Pays bigouden : 5 M€ jusqu’en 2020 » Pierre Maille, le président du conseil général, effectue actuellement son tour du Finistère pour les contrats de territoire pour la période 2015-2020.

Vendredi midi, il était dans le Haut Pays bigouden pour signer ce contrat avec Michel Canévet président de la communauté de communes et tous les maires. Le conseil général a souhaité corréler les échéances électorales avec celles des contrats de territoire. Michel Canévet a souligné la difficulté à élaborer un projet dans un laps de temps court et un contexte financier difficile. Il s’est également interrogé sur le devenir du conseil général avec les différentes lois en préparation : « Pourra-t-il assister nos projets à l’avenir ? ». Pierre Maille a assuré que le contrat serait assuré. Les engagements du conseil général pour le Haut Pays bigouden se chiffrent à 5.037.690 € en investissement et 131.500 € en fonctionnement. Les projets inscrits ont pour condition d’être réalisés dans le délai du contrat de territoire. Pierre Maille qui ne se représente pas, estime que le département va continuer d’exister malgré la loi en élaboration.
Haut et sud invités à travailler ensemble
Il s’est félicité des partenariats entre Haut Pays bigouden et Pays bigouden sud sur certains dossiers. Il a incité à aller plus loin : « Les habitants n’envisagent pas ces frontières territoriales comme nous, élus…, les schémas commerciaux et le tourisme peuvent se regarder ensemble ! », ou comment ramener sur le tapis l’épineuse questiondu regroupement des deux communautés de communes
bigoudènes.

_____________________________________________

23 février 2015

mcjlg

« Pas de compromission possible »

Le sénateur UDI Michel Canévet a ouvert une permanence parlementaire à Quimper, au premier étage du nº 6 de la place Terre-au-Duc. « J’ai jugé important que nous ayons un point d’ancrage dans une ville où les centristes représentent un potentiel d’élus assez important. C’est aussi un appui pour nos candidats aux élections départementales », soutient-il. Le président départemental de l’UDI, qu’il est aussi, considère que le premier tour, le 22 mars, de ce scrutin local « aura valeur de test », en vue des élections régionales programmées en décembre. Sa conviction, « c’est que les centristes UDI et MoDem devraient partir unis aux élections régionales en Bretagne ».« Nous devons évaluer ensemble cette stratégie. Je crois qu’il ne faut pas avoir peur d’y aller seuls, à condition, bien sûr, que l’on ne prenne pas le risque, par l’éparpillement des voix, de faire le jeu du Front national », estime-t-il.
« Pas suffisamment claire »
« Le Front national étant présent dans tous les cantons bretons pour les départementales, il va nous falloir regarder comment les électeurs se mobilisent face à une offre politique qui ne me paraît suffisamment claire », émet le chef de file UDI pour les régionales. « L’UMP a montré dans le Doubs que son positionnement n’était pas parfaitement clair par rapport au FN. Or, nous pourrions avoir des situations complexes dans des cantons le 22 mars, y compris en Bretagne. Pour nous, c’est clair, il ne peut y avoir de compromission
avec le Front national », exprime le sénateur centriste. Reste que « face au risque Front national, on ne pourra exclure une union (du centre et de la droite) si la situation l’exige, c’est une hypothèse », signifie-t-il. Michel Canévet aurait voté, « sans hésitation », la récente motion de censure s’il avait été député. Il juge la loi Macron « insuffisante pour la relance de l’économie ». Le centriste accorde plus de crédit au projet de loi sur la transition énergétique, qui viendra en vote au Sénat le 3 mars. « Elle valorise les énergies renouvelables. C’est très positif pour le Finistère et la Cornouaille, où se développent les projets Bolloré dans les transports électriques et Sabella dans les hydroliennes. Elle est aussi une opportunité de rebondir pour les entreprises du bâtiment, à condition qu’il y ait des accompagnements financiers pour la rénovation thermique des logements », estime-t-il.

_____________________________________________

9 février 2015

mccaf
POULDREUZIC
Michel Canévet, président du Haut Pays bigouden, et Françoise Henri, pour la caf du Finistère
Enfance Jeunesse : un contrat jusqu’en 2017

Jeudi soir, le Haut Pays Bigouden a signé un nouveau contrat « Enfance Jeunesse » avec la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), pour la période 2014 à 2017. S’il s’agit d’un renouvellement, le contenu a été remodelé.

Pour coller aux attentes de la population de son territoire, le Haut Pays Bigouden avait lancé toute une phase de diagnostic sur l’offre existante, le contexte socio-économique et démographique auprès des familles, des jeunes et des élus. Ces données ont été analysées par le comité de pilotage.

La CAF va apporter, sur ces quatre années de CEJ, « 1.177 M€ en plus des 953 000 € de prestations de services. La CAF verse aux allocataires 11.515 M€, a souligné Françoise Henri, présidente de la commission des aides individuelles aux familles.
Un coordinateur pour le territoire
Le Haut Pays Bigouden va recruter un coordinateur pour conduire les actions CEJ, faire le bilan et les ajustements, qui permettra d’avoir un regard transversal sur le territoire sur la petite enfance, l’enfance et la jeunesse. Le recrutement va être fait prochainement et le poste sera effectif au début de l’été. Le poste sera financé à 55% par la CAF et le Conseil Général dans le cadre du contrat de territoire.

Le Haut Pays Bigouden va fonctionner à coût constant sur ce poste par la baisse du coût de coordination, auparavant confiée à l’Ulamir du Goyen.
De la mutualisation à venir
Les professionnels du territoire, oeuvrant autour de l’enfance et de la jeunesse, vont poursuivre leur travail de concertation entamée par la rédaction de ce CEJ. Les pistes de réflexion sont nombreuses : aller vers une convergence de tarifs sur tout le territoire pour les accueils de loisirs sans hébergement, assurer le remplacement des personnels entre centre de loisirs, etc…
Formation
Le Haut Pays Bigouden, dans ce cadre, pourrait proposer des formations (BAFA-BAFD) pour que les petites communes du territoire aient accès aux mêmes financements des rythmes scolaires que les communes disposant déjà d’un accueil sans hébergement.

_____________________________________________

6 janvier 2015

POULDREUZIC

mccomcom

Michel CANÉVET : Voeux à la Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden
Des projets à foison :
Lire l’article ci-dessus

_____________________________________________

5 janvier 2015
POULDREUZIC

mccom5

De gauche à droite : Michel Canévet, président de la Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden, Pierre Jean Vessier, Valérie Quéré, Brigitte Bolzer, André Péron, Marie-Pierre Quéré, Jean-Pierre Plouhinec.

Communauté de Communes.
Départ à la retraite et médailles

Lundi avant la cérémonie des voeux (Le Télégramme d’hier), le président Michel Canévet et des membres du bureau de la communauté de communes du Haut Pays bigouden ont voulu marquer le départ à la retraite d’André Péron, salarié de l’organisme depuis sa création.

André est entré comme agent au Sivom du canton de Plogastel, c’était du temps d’Armand Pavec le 31 décembre 1981, à la communauté de communes ensuite. Il était chargé de la collecte des déchets ; c’est un service historique de la collectivité. André se souvient que le ramassage se faisait de porte à porte, rien à voir avec le service d’aujourd’hui, un travail toujours fait dans la bonne humeur. D’autres salariés de la communauté se sont vus remettre médailles et cadeaux. Médaille d’argent pour Valérie Quéré rentrée à Park an Id le 1er avril 1992, médailles de vermeil pour Brigitte Bolzer rentrée à la mairie de Pouldreuzic en 1982, à la communauté en 1992, à Jean-Pierre Plouhinec au Sivom d’abord à la communauté ensuite comme adjoint technique. Pierre Jean Vessier après une carrière comme fonctionnaire d’État à l’Équipement a rejoint le Haut Pays bigouden. Jean-Luc Guellec, empêché, n’a pu participer à la cérémonie, rentré à la communauté de communes le 2 avril 1991, il reçoit la médaille d’argent.

© Le Télégramme – Plus d’information sur
http://www.letelegramme.fr/finistere/pouldreuzic/communaute-depart-a-la-retraite-et-medailles-08-01-2015-10484673.php

_____________________________________________

4 janvier 2015

PLONEOUR LANVERN

Voeux de la municipalité :

mctel050115

mctelv

_____________________________________________

29 décembre 2014

mctelph
Réunion publique de l’UDI avec Michel CANÉVET sur le deuxième volet de la réforme territoriale
L’UDI du Finistère organise une réunion publique aujourd’hui, de 18 h à 20 h, aux halles Saint-François (salle nº2) à Quimper.

Le sénateur-maire de Plonéour-Lanvern Michel Canévet fera le point sur le deuxième volet de la réforme territoriale discuté en janvier, après le premier projet de loi relatif à la délimitation des régions.

Quelle est l’actualité sur cette question ?
À partir du 13 janvier, les parlementaires vont travailler sur la question des futures compétences des collectivités : Région, Département, intercommunalité.

Il y a des interrogations ?
Au départ, le gouvernement qui visait à la suppression des départements, avait conçu un texte avec un transfert massif de compétences (route, collège, transports scolaires) du Département vers la Région. Aujourd’hui, il nous faut réfléchir à ces transferts. À l’UDI, nous pensons qu’il ne faut pas que la Région soit alourdie de compétences qui relèvent de la proximité comme justement les collèges, les routes. Il faut que la Région conserve un rôle stratégique sur l’économie, l’emploi.

Il y a aussi un problème avec les intercommunalités ?
À l’origine également, le gouvernement avait fixé un seuil minimum de 20.000 habitants, ce dont aucun parlementaire ne veut. Il faut être plus réaliste. Nous sommes pour une organisation autour des notions de « bassins de vie », adaptée aux situations des territoires, sans notion de chiffre de population.

Ces questions sont liées aux prochaines élections ?
Les départementales auront lieu dans moins de trois mois (22 et 29 mars) et on ne sait pas encore quelles seront les compétences des conseils généraux. Le débat débutera seulement au sénat le 13 janvier et il faudra ensuite que le texte passe à l’assemblée. C’est une situation exceptionnelle. Comment dans ces conditions peut-on faire campagne ?

Recueilli par Ronan Larvor

_____________________________________________

27 décembre 2014

PLONEOUR-LANVERN

mcca
Réponse de Michel CANÉVET à l’opposition municipale de Plonéour-Lanvern

« Il y a bien un capitaine »

Dans notre édition du 24 décembre, l’opposition s’est déclarée « indignée » du fonctionnement municipal. Michel Canévet, maire, a décidé de réagir à ces propos. « Contrairement à ce que prétend l’opposition, il y a bien un capitaine dans le navire municipal, en l’occurrence le maire, qui s’appuie pour cela sur des adjoints et des conseillers municipaux délégués d’expérience. La gestion des dossiers municipaux est une organisation d’équipe. C’est ainsi qu’elle est conçue à Plonéour-Lanvern. À ceux qui déclarent que les chiffres des tarifs municipaux étudiés et proposés en commission municipale des finances sont différents des chiffres figurant dans la
note de synthèse du dernier conseil le 15 décembre dernier (les décisions prises l’année passée), l’équipe municipale répond que le débat a lieu en commission municipale, fort heureusement, pour faire évoluer les propositions. C’est vrai que la demande formulée par les élus de gauche pour obtenir une indemnité de fonction n’a pas été acceptée par la majorité, soucieuse de gérer avec la plus grande rigueur les deniers publics. Enfin, concernant l’aménagement du centre-ville, la majorité municipale y travaille de façon cohérente, mesurée et à chaque fois concertée avec les riverains, en fonction de nos moyens financiers. Ainsi, la rue Charles-Le Goffic vient d’être aménagée, la rue Carn Guillermic va l’être très bientôt et la route de Quimper fera aussi l’objet de travaux à la suite des opérations d’enfouissement réalisées, après que le cabinet d’études ait pu y préciser ses propositions d’aménagement. Dans le centre-ville, les réaménagements de trottoirs vont se poursuivre de façon coordonnée après concertation avec l’Union des commerçants et les riverains concernés ».

© Le Télégramme – Plus d’information sur
http://www.letelegramme.fr/finistere/ploneour-lanvern/michel-canevet-il-y-a-bien-un-capitaine-27-12-2014-10476111.php

_____________________________________________

15 décembre 2014

mchpb
POULDREUZIC
Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden
Le contrat de territoire
Michel CANÉVET, Président de la Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden recevait, avec les maires des cummunes, le Président du Conseil Général du Finistère, le 15 décembre 2014.
Lire l’article ci-dessus

_____________________________________________

3 décembre 2014

mcmalamok
GUILVINEC
Les enfants, visiblement très fiers de leur espace, ont fait les honneurs et assuré les commentaires lors de l’inauguration, comme ici, le jeune Matéo.

Mercredi après-midi, il y avait quasi autant d’adultes que d’enfants à Ty Malamok, le centre de loisirs sans hébergement. Un choix délibéré qui a permis aux enfants d’assister à l’inauguration officielle de leurs lieux de vie des mercredis et des vacances scolaires. Les maires partenaires, ainsi que le sénateur Michel Canévet et la vice-présidente du conseil général, le représentant de la Caf, avaient répondu à l’invitation de Jean-Luc Tanneau.

Rénové et repensé
L’espace, ex-école des garçons, a pris autant de couleurs que de lumières. La rénovation complète du lieu, pensée avec les professionnels qui suivent les enfants, a donné naissance à un outil parfaitement adapté qui permet aussi, à présent, d’assurer une restauration en liaison chaude en collaboration avec Penmarc’h. « De quoi répondre au besoin des familles », rappelait le maire.
Projet malin
La réalisation de Ty Malamok a coûté 541.500 € HT financé par l’État à hauteur de 156.000 €, le conseil général pour 44.300 €, la Caisse d’allocations familiales pour 1.200 €. Le solde, soit 340.000 € a été couvert par les trois communes partenaires qui assurent ainsi les besoins d’accueil des 140 enfants. Un projet fédérateur, percutant, salué par Nicole Ziegler, pour le conseil général et Michel Canévet, en période financière délicate par la diminution des dotations d’État et la nécessité de réduction des déficits.

© Le Télégramme – Plus d’information sur
http://www.letelegramme.fr/finistere/le-guilvinec/clsh-ty-malamok-inaugure-officiellement-06-12-2014-10452023.php

_____________________________________________

29 novembre 2014
PLOUÉNAN

achevaucher
Michel Canévet a remis à Aline Chevaucher, maire, la médaille de vermeil, récompensant ses trente années de vie communale, en présence de ses petits-enfants.

Près de 200 personnes se sont retrouvées, samedi matin, salle du Cristal, pour assister à la cérémonie de remise de médaille de vermeil, récompensant les trente années de vie communale d’Aline Chevaucher, maire. Nicolas Floch, président de la CCPL, a fait l’éloge de sa vice-présidente et Jean-Michel Cueff, maire adjoint, a retracé la carrière de la récipiendaire, avant que le sénateur bigouden, Michel Canévet, n’épingle cette nouvelle décoration sur celle avec qui il a mené la dernière campagne sénatoriale. Aline Chevaucher est née dans le quartier de Lanvaden (où elle habite toujours) et, mère de trois enfants, a toujours réussi à concilier, avec ses activités associatives et municipales, sa vie professionnelle (enseignante durant trois ans à l’école de La Charité, à Saint-Pol-de-Léon, puis à l’ancienne école Saint-Pierre, à Plouénan, et, enfin, à l’école Notre-Dame de Kérellon, toujours à Plouénan, jusqu’à sa retraite).
Première femme à intégrer le conseil municipal
Première femme à intégrer le conseil municipal, elle avait été élue pour la première fois en 1983, avant d’effectuer trois mandats comme maire adjoint aux affaires sociales et de devenir premier adjoint au maire en 2003. Quatre ans plus tard, à la suite du décès d’Yves Autret, le maire qui avait pris la suite de Jean-Claude Rohel, vingt ans plus tôt, Aline Chevaucher décide de se porter candidate au poste
de maire et sera élue à l’unanimité le 15 juin 2007. Les Plouénanais lui ont renouvelé leur confiance en 2008, puis en 2014. Très présente au niveau communal, où elle a toujours pris une part prépondérante dans les grandes réalisations (Cristal, Espace EJC, modernisation complète de la commune…), elle n’oublie pas ses fonctions extérieures, comme la communauté des communes où elle est vice-présidente depuis 2007, le CDG 29 (organisme de gestion du personnel des collectivités), à Quimper, ainsi qu’à la CNAS (Commission nationale de l’action sociable), où elle siège régulièrement.
« Elle mouille son maillot »
« Aline n’est pas là pour faire de la figuration. Et, comme on dit au football, elle mouille son maillot », a conclu son adjoint, n’oubliant pas de souligner, au passage, le rôle mené dans l’ombre par l’époux d’Aline, Jean-Jacques. Devenu, surtout depuis sa retraite, chauffeur, jardinier, grand-père, nounou, secrétaire, standardiste…, permettant ainsi à son épouse d’être disponible pour les autres.

http://www.letelegramme.fr/finistere/plouenan/aline-chevaucher-30-ans-de-vie-communale-01-12-2014-10445301.php#

_____________________________________________

20 novembre 2014

keran
PLOGASTEL-SAINT-GERMAIN
Michel CANÉVET – Inauguration du Rond Point de Kérandoaré à Plogastel-Saint-Germain, en présence de Pierre Maille, président du Conseil Général du Finistère, Jocelyne Plouhinec, Conseillère Générale du Canton de Plogastel-Saint-Germain et Maire de Plogastel-Saint-Germain, Noël Cozic, Maire de Landudec, Didier Guillon, Conseiller Général, Maire d’Esquibien, J.M. Lucas, Directeur des Services départementaux de l’Équipement son personnel, Albert Le Berre, Conseiller Municipal de Plogatel-Saint-Germain, Conseiller Communautaire du Haut Pays Bigouden
Lire l’article ci-dessus

_____________________________________________

7 novembre 2014

cantine
PLONÉOUR-LANVERN

Cantine

Un gros projet sur le feu
Hier, si le maire Michel Canévet et son adjoint Claude Kerdranvat ont remis le couvert sur la restauration scolaire, c’était bien plus pour promouvoir une démarche développant des circuits courts d’approvisionnement en denrées. Bien synchrones, les élus de ce Pays bigouden rural, avec le syndicat d’agriculteurs majoritaire engagé dans une journée de revendications plus ou moins tumultueuse hier. Un millier de repas par jour. Mais, au-delà de l’exercice de communication municipale, la ville mitonne un projet XL de cuisine centrale pensé pour préparer la bagatelle de 1.000 à 1.200 repas chaque jour. En plus des 630 repas servis aujourd’hui dans les écoles de la commune ainsi que dans celles de Tréogat, Tréguennec et Saint-Jean-Trolimon (depuis septembre) sans oublier ceux de l’école privée Notre-Dame de Bon Secours, les élus nourrissent un projet associant les besoins de la résidence Pierre-Goenvic (environ 200 repas/jour).

« Il faudra trouver le bon statut juridique » Michel Canévet, maire.
Statut juridique aux p’tits oignons. Le principe de cette future cuisine centrale a été acté en conseil municipal, il y a quelques mois. « Nous cherchons à trouver le bon statut juridique d’un tel équipement », explique Michel Canévet. « Pas simple : le restaurant de la maison de retraite dépend du régime de la fonction publique hospitalière tandis que la cuisine centrale tient de la fonction publique
territoriale », précise l’élu. La question n’est pas anodine : outre la nature de l’activité de l’établissement devant être compatible avec l’identité juridique, il y va aussi du statut des futurs employés ou salariés. « Nous sommes en train de recruter un cabinet spécialisé qui va nous aider là-dessus », annonce Michel Canévet probablement soucieux de contingenter le coût d’exploitation que pèsera l’équipement sur le budget municipal.

Premier semestre 2015
Porté par la seule commune de Plonéour pour le moment, le projet ne souffre d’aucune urgence. La phase de réalisation devrait être enclenchée « au cours du premier semestre 2015 », avec un budget aujourd’hui estimé à 1,8 M¤. « Il faudra probablement construire des locaux neufs dans l’enceinte de la maison de retraite ».

Un outil pour le Haut Pays bigouden ?
Une dimension intercommunale ? Perspective pas du tout tabou pour le maire et Président de la Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden : « Le projet n’est pas prêt pour le moment ». N’empêche, en élargissant dès aujourd’hui le nombre de communes « clientes » de la cuisine centrale plonéouriste, les élus prouvent que le dispositif fonctionne. Restera à rallier. Les arguments développés hier, mettant en valeur qualité et production de proximité, suffiront-ils ?

_____________________________________________

3 novembre 2014

bret3

« Réunification »

Nouvelle stratégie des Sénateurs Centristes :
Fini les revendications historiques, les sénateurs centristes bretons ont décidé de mettre l’accent sur la mer pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne.

Même si la nouvelle carte des régions, votée jeudi au Sénat, ne comprend toujours pas une Bretagne à cinq départements, les sénateurs centristes bretons – favorables à la réunification – semblent satisfaits. « Seulement neuf petites voix ont été pour le mariage arrangé entre la Bretagne et les Pays de Loire » note Michel Canévet, Sénateur-Maire de Plonéour-Lanvern

« Il n’est pas trop tard »
Avec Joël Guerriau, Sénateur-Maire de Saint-Sébastien-sur-Loire, il fait part d’un « cri du coeur » : « La loi territoriale va faire naufrage sur le récif breton ». Pour prévenir au rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, les deux sénateurs centristes rejoints notamment par Sénateur-Maire UMP de Douarnenez, Philippe Paul, sur un amendemant déposé sur les questions de délimitation, ont décidé d’une nouvelle stratégie.

« Nous sommes trop enfermés dans des considérations historiques. La Bretagne est une région dans la Nation qui a son importance.

Nous devons reprendre notre place dans le domaine de la mer » soutient Joël Guerriau. « Créer une grande région maritime ». D’après leur calcul, avec cinq départements la Bretagne serait la première région maritime d’Europe.

Comme les sénateurs socialistes, kes deux élus bretons se sont abstenus au Sénat. Il n’est pas trop tard, nous poursuivons le combat, clament-ils. Un combat qu’ils mèneront à l’échelle du département si la situation reste en l’état.

« Le stato-quo, souligne Joël Guerriau laisse des perspectives ». Parmi elles, le droit d’option, qui permettrait à un département de choisir la région à laquelle il veut être rattaché. « Dans son projet actuel, il est inutilsable, il faut le modifier », prévoit Michel Canévet.
Jérôme Robillard
Voir l’article ci-dessus

_____________________________________________

13 octobre 2014

mcdem
Ce lundi 13 octobre 2014, Michel CANÉVET a démissionné de son poste de Conseiller Général du Finistère dont il est l’élu depuis 1992.

Élu Sénateur du Finistère le 28 septembre 2014 et ne pouvant conserver que 2 mandats, il a choisi de rester Maire de Plonéour-Lanvern dont il est également l’élu depuis 1992, régulièrement rééelu, abandonnant son poste de Conseiller Général. Suite à
sa démission, il est remplacé par Jocelyne Plouhinec, maire de Plogastel-Saint-Germain, sa suppléante lors des élections cantonales de 2008. De même, il est remplacé par Jacques Gouérou, Conseiller Général du Canton de Châteaulin à la tête du groupe « Alliance pour le Finistère » dont Michel CANÉVET était également le Président.

Voir l’article du Télégramme du 14 octobre 2014 ci-dessus, Photo Thierry Charpentier

_____________________________________________

13 octobre 2014

eau

Lundi 13 octobre 2014, Conseil d’Administration de l’ADC, Agence de Développement Cornouaillaise, dont Michel CANÉVET est Vice-Président.

Voir l’article du Télégramme du 14 octobre 2014 ci-dessus.

_____________________________________________

30 septembre 2014

mctelph
« Faire bouger les choses »

Plonéour-Lanvern Sénat.

Michel Canévet veut « faire bouger les choses » 28 septembre 2014 à 18h21 / S.G. / Sénat.

Michel Canévet veut « faire bouger les choses » « C’est un sentiment de satisfaction, le travail mené par toute mon équipe a été retenu », souligne Michel Canévet, maire de Plonéour-Lanvern (29). A 53 ans, celui qui va « rajeunir le Sénat » avait déjà été candidat mais avait échoué de 18 voix. Il entend faire bouger les choses », souhaite siéger à la Commission des affaires économiques. L’élu bigouden, qui va céder à sa suppléante son poste de conseiller général, assure qu’il sera « attentif » aux dossiers bigoudens mais sera avant tout « sénateur du Finistère ».
© Le Télégramme – Plus d’information sur

http://www.letelegramme.fr/finistere/ploneour-lanvern/senat-michel-canevet-veut-faire-bouger-les-choses-28-09-2014-10361874.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :